image Oasis75_neigesoleil.jpg (0.5MB)
Une vue de l'Oasis du 7-5 sous la neige et le soleil

Le 7-5

Le 7-5 (prononcez "sept cinq") est une oasis de vie et d'activité située au Chesnay-Rocquencourt, dans le quartier de la forêt de Fausses-Reposes, à 300 m de Versailles, .
Notre intention est de vivre, expérimenter et partager les trois écologies : intérieure, relationnelle et environnementale.

Qu'est ce qui s'y passe ?

  • Alimentation / cuisine : potager partagé, compost de quartier, ateliers cuisine, atelier freegan, production de bocaux en lacto-fermentation, production de conserves de légumes, moudre le café, ...
image 2024_02_18_semis_au_75_rduit.jpg (0.1MB)
Semis de février 2024
  • Jardinage : atelier semis, partage de graines avec la grainothèque du lieu, Haie de Benjes, marcotage, bute en permaculture, construction de plessis, taille, signalétique, usage des ressources locales.
  • Eco-chantiers / ateliers low-tech : à base de palettes, de bambous, de bois ou d'objets de récupération, construction d'un abri à vélo, d'une grainothèque, installation de toilettes sèches, ...
  • Atelier vélo / mobilité : entretien et première réparations, apprendre le vélo, posture et avoir confiance sur la chaussée sur mon vélo, siège de l'antenne locale de MdB .
image 20230119_101701.jpg (0.6MB)
Lien vers: https://colibris-wiki.org/niddepie/?FormatioN
Tu me dis j'oublie
  • Formation, échanges, co-construction et pratiques en Gouvernance Partagée & Intelligence Collective : siège de l'association nationale des Jardiniers du Nous , siège et lieu principal de rencontre et de formation de la coopérative du Nid-de-pie , lieu d'éducation populaire de l'Engagement Citoyen , principal lieu de réunion du Cercle Coeur des Pousses, réunions ouvertes à l'observation, espaces de pratiques, formations d'introduction et d'approfondissement.
  • Communication NonViolente : découverte, partage d'expérience au quotidien, pratique de la Communication NonViolente avec une formatrice certifiée, formations.
  • Sensibilisation et sortie nature: ciné-débat, fresques, découverte de la décroissance, Ateliers qui Relie. Passer de l'éco-anxiété au pouvoir d'agir, Arpentages, départ de sortie en forêt : écoute des chouettes, migration des grenouilles.
  • Prêt de matériels et livres : vélos, remorque à vélo, voiture, outils et bibliothèque spécialisée sur la sobriété, la décroissance, le low-tech, l'effondrement, la CNV, la gouvernance partagée, ...
  • Salon de coiffure et de causeries : proposé via le SEL de Versailles ou en participation consciente .
  • Espace de réunions de différents groupes et collectifs locaux : Mieux se Déplacer à Bicyclette du Chesnay , Péripatéticien·nes (philosophes marcheur·euses, Club d'Arrêt d'Urgence, Commission voirie du Conseil de Quartier.
    image Tentes.jpg (82.4kB)
    , les décarbonautes site
  • Recherche & Documentation en transition, CNV, éco-psychologie, Collapsologie : Quelques références en ligne, une bibliothèque avec des livres à emprunter ou à consulter sur place.
  • Espace Slow Aventure et logement collectif : référencé sur Welcome to my garden , sur la carte Couchlibris et sur la carte de la coopérative des Oasis , c'est aussi un lieu de stage résidentiel, jusqu'à 15 personnes.
  • Logement individuel : Voir la carte Couchlibris et plus directement notre fiche de présentation et de contact .

image 2024_02_19_fresque_des_organisations_humaines_au_75_rduit.jpg (51.2kB)
Fresque des Organisations Humaines - première mondiale

Ca a l'air sympa ? Comment m'inscrire, vous rencontrer ou y organiser une activité ?

Vous pouvez soit venir à l'une des dizaines d'activités thématiques proposées chaque mois, via l'agenda des Pousses, soit vous pouvez nous écrire .
Pour organiser une activité ponctuelle ou régulière sur le lieu, contactez les poussesdeversailles [at] gmail . com
Le lieu se trouve au Chesnay-Rocquencourt, quartier de Fausses-reposes, à 300 mètres de Versailles, à 400 m de la forêt, à 25 mn à pied de la gare de Versailles Rive Droite.

Comment vivons nous l'écologie?

  • Pour l'écologie intérieure nous nous référons principalement à la Communication NonViolente selon le processus de Marshal Rosenberg. Nous avons constaté que cela nous permettait d'avoir des relations plus harmonieuses et apaisées, au sein du lieu, avec nos visiteurs·euses et avec notre éco-système. Nous avons plaisir à témoigner et en partager les pratiques.
  • Pour l'écologie relationnelle nous privilégions la Gouvernance Partagée selon la proposition de l'Université du Nous, et nous avons créé une coopérative dédiée pour partager ces processus, le Nid-de-Pie . Certaines formations proposées en Gouvernance Partagée se passent en résidentiel à l'Oasis du 7-5.
  • Pour l'écologie environnementale notre principale source d'inspiration est la sobriété heureuse de Pierre Rabhi. Nous pourrions aussi parler de simplicité volontaire, de minimalisme, de décroissance, de localisme, de low-tech, d'économie symbiotique, etc ...
Nous observons que ces trois écologies sont interdépendantes. Par exemple je peux vivre une pleine responsabilité de mes émotions si je parviens à vivre en tranquillité dans des collectifs, tout en ayant une pleine conscience de mes impacts sur mon environnement. Ou, il m'est plus facile de porter une attention particulière à mon impact environnemental quand je suis aussi attentif (pas forcément au même moment) à ma relation à mes émotions et aux émotions des autres. Et ainsi de suite ...



Notre Oasis est un lieu :
  • de partage, de mutualisation des espaces : jardin, véranda, cuisine et certaines chambres.
  • en responsabilité alimentaire : jardin potager, Amap, magasins coopératifs nous fournissent des aliments freegan, végétariens, bio, locaux, éthiques et en circuit court.
  • en conscience des ressources naturelles telles que l'eau (récupération) et l'énergie (Enercoop, isolation, ...).
  • en gouvernance partagée, est aussi le siège de la coopérative locale du Nid-de-Pie et de l'association des Jardinier·ières du Nous
  • ouvert sur le monde, nous partageons nos expériences, échecs et réussites.
  • un relais sur la route de la transition écologique https://fr.wikipedia.org/wiki/Oasis

  • En 2016 et 2017, un projet d'Oasis voir au bas de la page se lance, puis disparait. Ce premier échec fut une source de multiples apprentissages.
  • En 2020, un second projet voit le jour sous forme d'Oasis d'activités, pour se terminer en 2022 dans son format initial. Et en même temps ce tiers-lieu a poursuivi sa route, dans son format singulier sous la forme du tiers-lieu de l'Ermitage.
  • En 2022, un nouveau lieu est occupé, avec un déménagement participatif soutenu par des dizaines de membres du SEL de Versailles et suite à l'inspiration de la visite du tiers-lieu du 47 à Paris , le projet de l'oasis de vie et d'activités du 7-5 est lancée.
Pourquoi ce nom ?
  • nous cherchions un nom avec deux syllabes, simple à prononcer
  • c'est aussi le numéro dans la rue, mais soixante quinze est plus long
  • cela peut aider de trouver le lieu, s'il y a un lien entre le nom et l'adresse
  • c'était inspiré d'un autre tiers-lieu au 47 bd Sébastopol à Paris, justement nommé le "4 7"
  • et c'est aussi à Paris qu'un des initiateur·trices de ce projet est né
  • et c'est aussi en lien avec l'usage donné au nom de certains départements 9-3, 9-2, ...
  • et le must, 1 mois après ce choix, le fils d'un des initiateurices du projet a fait un choix identique, sans concertation, pour un projet proche, à Montréal (Canada) au H2T club qui est aussi le nom d'un quartier de Montréal.

Les noms auxquels vous avez échappé : Le 75, Le giron, The place to be, L’incub, L’interstice, La brèche, La bascule, BCC, La bascule chesnay, L’autre lieu, Le bio lieu, Le pourquoi pas, En GP, Le chaudoudou, Le chaudou, Chez vous, Le dronchau , Chez nous, L’alterslieu, Le tierslieu en GP, Le TLGP, Le tiers lieu partagé , Chez doux, Le tiers toit, L’alter toit


Qu'est-ce qu'une oasis ?


Le 7-5 fait partie du réseau de la coopérative Oasis .
Voici ce que l'on trouve sur le site de la coopérative Oasis comme définition de ces lieux, nous y adhérons pleinement !

Le Manifeste des oasis
Nous sommes des centaines de collectifs écologiques qui vivons et travaillons ensemble dans des lieux dont nous prenons soin. Ces oasis sont avant tout un terreau pour faire vivre et grandir les liens – à soi, à nos communautés, au territoire et au reste du vivant.

Nous sommes tous différents les uns des autres. Nos rapports au monde, nos ancrages philosophiques, nos visions politiques, nos pratiques quotidiennes, parfois même nos façons de planter et de tailler les arbres ne sont pas les mêmes.

Nous honorons cette diversité comme une richesse de l’humanité. Tout en revendiquant ensemble la puissance du collectif au quotidien, capable plus que n’importe quel individu isolé, de construire une société soutenable.

Nous n’adhérons pas à une fédération qui lisserait nos différences : nous sommes un archipel d’îles souveraines, aux histoires singulières, qui décident de créer des ponts, de partager, de marcher côte-à-côte pour bâtir une société différente. Nous nous appelons écohameaux, habitats participatifs, fermes collectives, écolieux… et nous nous rassemblons ici derrière le terme d’oasis, qui souhaite accueillir toutes ces réalités.

Nous ne proposons pas une solution toute faite aux nombreux troubles actuels.

Nous sommes la force de l’expérimentation : tous les jours, nous désapprenons beaucoup et nous apprenons plus encore. Nous sommes des chercheurs du concret et nos lieux collectifs sont des laboratoires d’un monde plus juste, plus sobre et plus solidaire. De plus en plus d’études montrent que nous sommes sur la bonne voie et que nos expériences proposent des réponses pertinentes aux enjeux écologiques et sociaux. Mais nous savons aussi les incertitudes et les difficultés auxquelles ce chemin nous expose. Si nous trébuchons et tombons, nous nous relevons pour continuer de construire dans la joie le monde de demain.

Nous pensons que la crise est aussi au fond de nous et dans nos représentations et imaginaires. Il n’y aura pas de transformation sociale sans changement humain. Pour cela, nos collectifs sont avant tout au service des individus affirmés qui les composent et de leurs cheminements, prêts à se remettre en question et à travailler en profondeur leur rapport au monde. Car incarner l’utopie, c’est avant tout témoigner qu’un être différent est à construire.

Nos valeurs communes


Nous nous rassemblons autour de cinq grands principes. Ils constituent des piliers du mode de vie que nous créons.

Souveraineté alimentaire

Le lien à la terre nourricière est remis au centre de cette nouvelle organisation sociale

Là où le monde moderne a créé la dépendance à un système agroalimentaire qui pille et détruit massivement le vivant, nous entendons honorer la terre nourricière en la considérant, en la cultivant et en en prenant soin.

Dans leurs différentes réalités, tous nos collectifs participent à l’amélioration des conditions écologiques, sociales et économiques de la production et de l’acheminement de leur nourriture.

Sobriété


L’intelligence de la sobriété au cœur de nos vies

Là où le monde moderne a cultivé l’excès, la surconsommation et la bétonisation massive, nous aspirons à une vie sobre qui réduit l’usage des ressources et la production de déchets.

Nos lieux de vie et d’activité entendent préserver la terre nourricière, utiliser des matériaux naturels et permettre des modes de vie peu consommateurs en eau et en énergie.

Nous n’opérons cependant pas de retour à la bougie. Nous pensons simplement qu’une sobriété choisie apporte au contraire une joie profonde, par la conscience, l’autonomie et le lien au vivant qu’elle permet.

Partage et Mutualisation


La mise en commun est la condition d’un autre monde

Là où le monde moderne a fait de l’individualisme et de la propriété privée des valeurs cardinales, nous appelons à l’entraide et à la création de communs gouvernés par leurs parties prenantes. Nous décidons de partager ressources et savoir-faire pour répondre à nos besoins et développer nos capacités d’agir.

Là où l’économie de marché a invisibilisé la valeur de l’autoproduction, des soins donnés aux proches, nous voulons répondre à tous les besoins sociaux en intégrant pleinement les logiques de réciprocité et de coopération, et en relativisant la place des calculs rationnels marchands.

Gouvernance qui respecte l'individu


Le respect de l’individu doit être au cœur des organisations et de leur mission.

Là où le monde moderne a institué l’anonymat et la perte de souveraineté, nous défendons les bénéfices et les compromis de la vie collective.
Nous ne vivons pas un retour en arrière, nous avançons en réinventant la vie communautaire qui a été celle de nos ancêtres pendant des siècles.

Nos collectifs ne proposent pas aux individus de s’oublier ou de se sacrifier pour un bien commun sacralisé. Ils cherchent à créer des organisations humaines fonctionnelles où le pouvoir est partagé.

Et où chacune et chacun garde la pleine souveraineté de son chemin de vie.
Il s’agit de reprendre le pouvoir sur sa vie en œuvrant à son autonomie, en relocalisant l’essentiel, en redonnant du temps à la pensée, aux émotions, aux arts et en assumant les responsabilités qui vont avec.

Ouverture


Le lien à l’autre et au territoire est la voie vers une solution globale

Là où le monde moderne cultive les clivages et l’entre-soi, nous veillons à être des lieux ouverts sur l’extérieur, capables d’accueillir et de vivre la diversité.

Nous ne créons pas des îlots de survie bénéficiant aux seules personnes qui les ont créés. Nous entendons répondre aux besoins des territoires dans lesquels nous nous inscrivons – meilleure gestion des ressources, soin de la terre et de la biodiversité, dynamisation économique et culturelle, rénovation du patrimoine…

Notre démarche est éminemment politique : nous agissons à l’échelle locale pour contribuer à remédier au désordre global. Car, entre les dérives des villes surpeuplées où prospère la misère sociale et humaine et les campagnes dépeuplées, notre conviction est qu’un autre modèle de société et d’aménagement de l’espace est nécessaire, qui doit tirer toutes les conséquences des erreurs du modèle dominant actuel.

image Avant_de_couper_pour_faire_propre.jpg (0.1MB)
Avant de couper pour faire propre

image toilettes_sches_du_75_rduit.jpg (0.4MB)
Toilettes sèches