image logo_Arrt_dUrgence.png (48.5kB)
Logo arret urgence

Le club Arrêt d'Urgence 


Notre Raison d'être est de « Donner à voir qu'il est possible d'arrêter de travailler pour contribuer au monde. »

Le club est ouvert à toute personne actuellement sans activité professionnelle (ou qui souhaiterait arrêter) et habitant sur Versailles ou une commune limitrophe. Notre intention est de témoigner et partager comment et pourquoi il est possible d'arrêter de travailler afin de pouvoir mieux contribuer au vivant, à l'humanité et au monde. Nous contacter

Organisation : 1er lien et facilitateur : Thierry C. ; Secrétaire : Renaud A. (et personne source), Gaëlle B., Baptiste A., Julien G. , Monique, Mathieu, Michael C., Laure C. , Mathieu Cadre de sécurité de nos réunions

Prochaines actions
  • clarifier les niveaux d'embarquement (avec Thierry), en auto-évaluation : je suis arrêté, je suis en chemin, je rêve de m'arrêter, je suis sympathisant (mais pas pour moi, pour l'instant).
  • un arrêt d'urgence sur un lieu public. Par exemple assis sur des chaises avec une chaise libre.
  • un arpentage (lecture coopérative d'un livre ) avec "Vivre sans T...", explorer le concept des "Arrêt d'Urgence Anonymes"


Témoignages audio :
image Plantu.jpg (0.4MB)
  • Thierry
  • Gaëlle
  • Renaud

Des Zidées pleines de Ressources et autres affinités

  • "Seul est digne de toi ce qui est bon pour tous. Seul mérite d’être produit ce qui ne privilégie ni n’abaisse personne. Nous pouvons être plus heureux avec moins d’opulence, car dans une société sans privilège, il n’y a pas de pauvres." André Gorz 1974 article

Réunions
  • 31/1/24 : inclusion de 3 nouveaux membres : Laure, Mathieu et Monique
  • 20/10/23 : partage de nos expériences particulières en lien avec le burnout (épuisement), bore-out ou quiet quitting (ennui) et brown-out (perte de sens).
    • Nous constatons : un temps long de plusieurs années entre avant et après une telle traversée , de nombreuses étapes après la rupture (rémission, rétablissement, deuil, rebond, ...), une variété des états pour une même personne qui peut vivre à la suite burn / brown et bore (comme une diversité des états), qu'à chaque relecture de l'histoire de ce moment de vie est une occasion de découverte de nouveaux angles, et enfin, qu'écouter les autres est une source d'inspiration, d'apprentissage et de compréhension de soi-même vers un chemin de rétablissement.
    • Suite à ce moment de partage nous avons partagé nos nouvelles devises de vie : Je goutte la joie, je goutte l'authenticité et la douceur, je m'offre le temps de vivre.
    • Nos parcours étaient : pour l'un burnout -> brownt-out -> incompréhension -> dépression ; pour un autre surcharge -> réduction de charge -> bore-out -> phénomènes physiques (burn-out) -> brown-out -> départ -> 1 an pour retrouver un équilibre en lien avec l'image sociale ; et pour un autre brown-out (perte de sens) -> activité limitée durant 1 an avant une rupture très rapide et salvatrice -> démarrage d'une nouvelle vie en quelques semaines.
  • 21/9/23 : exploration du concept de "l'arété" et production des témoignages audio.
  • 5/7/23 : Dragon Dream. Nous sommes en 2026 et nous racontons où nous en sommes : Dossier administratif reçue, afin de créer une catégorie sociaux pro « arrêté d’urgence », les amis des arrêts d’urgences 9000 membres, sur le modèle de l'ESS il est créé l'EAU "Économie d’Arrêt d’Urgence", le stop tech au lieu de slow tech.
  • 27/6/23 : naissance spontanée du projet. Raison d'être et rôles.

Quelques réflexions des philosophes marchant, les péripapéticien-nes sur le sujet, le 6 juillet 2023.
  • accueillir que cette Arrêt n’est pas obligatoirement pérenne et qu’il peut être pour un temps,
  • postulat ou croyance que l’homme s’épanouit et n'est jamais aussi heureux que quand il contribue
  • il faut du temps pour se désintoxiquer/déconstruire de la dépendance que ce soit à l’argent, au consumérisme, à la télé, aux objets, aux choix binaires, à l'alcool ou à la dépendance affective et sexuelle, ...
  • donner à voir qu’il y a d’autres modèles sans chercher à recréer un autre mono modèle et que la diversité des modèles est source de stabilité. Et en même temps, oui nous ne croyons pas que le modèle dominant "Travail / vacances / retraite oisive" soit source d'épanouissement et de résilience.
  • créer un Groupe de travail pour expliciter ou transformer les mots

Les noms du club auxquels vous avez échappé
  • Les témoins de la joie
  • Vélo, dodo, amisho, météo
  • Le club des paresseux
  • Le club des paresseux pour tous
  • Osons arrêter
  • L'audace de la paresse
  • La paresse heureuse
  • Les amish aunays
  • Après-demain
  • Les gardiens de la contribution
  • Les audacieux de la contribution invisible
  • Rend sou
  • sou Pic
  • la 3D (dé-travail, dé-mission, dé-croissance)