Charte et FAQ pour les groupes de pratique

en Communication NonViolente (CNV) sur Versailles

  • Afin de faciliter l'inclusion dans un groupe en cours d'année tout en permettant au groupe de suivre son rythme,
  • afin de partager nos habitudes de fonctionnement dans les groupes de pratique
  • afin de préserver l'énergie de la personne qui vous accueille dans le groupe de pratiques
  • afin de donner de la clarté sur nos intentions en tant que Colibris par la pratique de la CNV,
nous vous offrons la lecture de ce document.

L'intention de la CNV

Selon les mots d'Isabelle Deplats dans une vidéo de présentation de la CNV :
« Marshall Rosenberg a élaboré le processus de la Communication NonViolente comme un moyen concret de nous relier à notre bienveillance naturelle, ou de la retrouver quand nous nous en sommes coupé. Ce n'est pas une manière de parler."
Ce processus sert mon désir de faire trois choses :
  • me libérer du conditionnement culturel qui est en discordance avec la manière dont je veux vivre ma vie ;
  • acquérir le pouvoir de me mettre en lien avec moi-même et autrui d'une façon qui me permette de donner naturellement à partir de mon coeur ;
  • acquérir le pouvoir de créer des structures qui soutiennent cette façon de donner. »

Pourquoi la Cnv chez les Colibris ?

Le mouvement Colibris a pour intention et proposition de devenir acteurs du changement, pour la construction d'une société écologique et humaine. Lorsque je lis la citation suivante de Marshall Rosenberg, je me sens rejoint dans cette intention.
  • « Si j'utilise la Communication NonViolente pour libérer les gens, pour qu'ils soient moins déprimés, pour qu'ils s'entendent mieux avec leur famille, et qu'ils n'apprennent pas en même temps à utiliser leur énergie pour transformer rapidement les systèmes dans le monde, alors je fais partie du problème. Je suis essentiellement en train de calmer les gens, les rendant plus heureux de vivre dans les systèmes tels qu'ils sont, donc j'utilise la CNV comme narcotique. »
Marshall Rosenberg, Ph D. Retraite sur la justice sociale en Suisse, juin 2005.

L'intention des Groupes de Pratiques dans l'esprit des Colibris de Versailles

Progresser dans mon autonomie dans la pratique du processus pour utiliser mon « énergie pour transformer rapidement les systèmes dans le monde » selon la citation ci-dessus.
Ces groupes sont complémentaires des formations. Ils ne se substituent pas à un accompagnement thérapeutique.

L'objectif des groupes de pratique est de pratiquer dans la sécurité et la confiance, de se donner des feed-back, de partager nos expériences, de vivre l'intention de la bienveillance entre nous. Vous pouvez nous faire des demandes et nous poser des questions pour orienter le contenu d'une des séances par exemple.

Les Pré-requis

  • Avoir suivi le module 1
  • Engagement dans la régularité de la présence, les réunions sont mensuelles

La régularité dans la présence

Notre préférence est d'avoir un groupe régulier sur l'année. Donc notre préférence est plutôt que vous vous engagiez à venir pour l'ensemble des séances pour plus de régularité pour nous et pour l'ensemble du groupe. En même temps nous savons que la vie est souple et changeante et c'est pour cela que nous acceptons aussi des personnes en cours d'année tant que nous n'atteignons pas une taille limite.

  • Certaines animatrices se déplacent depuis Saint-Germain-en-Laye ou de la Plaine de Versailles pour venir à Versailles. Ces animatrices, dans le Parcours de la Certification, sont les garantes de notre sécurité et notre confort dans le partage de nos émotions, de nos besoins et dans nos apprentissages.

Nos besoins nourris à travers votre engagement :
  • Partager nos pratiques au plus grand nombre. En tant qu'organisateur je suis peiné quand je vois que je refuse l'entrée d'une personne dans un groupe et qu'en même temps je constate parfois qu'il manque 40% des participants à une séance.
  • Préserver l'énergie des organisateurs en évitant les cas particuliers.
  • Soutien au confort des présents.es et animatrices par la dynamique du groupe.
  • Vivre la conscience de notre interdépendance car une absence ou une présence ont un impact sur le groupe.

Comment se passe l'accueil et l'inclusion ?

  • Formulaire Inscription.
  • Lecture de cette FAQ.
  • Nous faisons le choix d'accueillir des nouvelles personnes en cours d'année.
  • Nous prévoyons un rdv téléphonique préalable de 10 à 20 mn. L'intention est de faciliter l'inclusion dans le groupe en cours d'année tout en permettant au groupe de suivre son rythme. Cet échange se fait généralement avec l'animateur du groupe.
  • Les membres du groupe sont prévenus des nouveaux arrivants éventuels avec l'email d'invitation.
  • L'inclusion se fait via l'invitation transmise par email avec la demande de confirmation. Nous aimons bien savoir quelques jours précédent si vous serez là c'est pourquoi un email de rappel est envoyé avant chaque séance à l'ensemble des participants.es. Il est demandé au participants.es de confirmer sa présence via un "sondage" framadate indiqué dans l'email.
  • La première séance est l'occasion d'accueillir le nouvel arrivant par tout le groupe.

Comment se déroule une séance ?

Voici un exemple de déroulé rencontré couramment :
  • "tour de météo" avec généralement la question "comment ca va ?" en mode CNV
  • "temps centrage", quelques minutes de méditation accompagnée, pour nous aider à nous recentrer sur notre corps et au présent
  • "exercice" qui est l'occasion d'un rappel d'une ou plusieurs notions du processus
  • "pistes de danse" en sous-groupe de 2 à 4 personnes avec une intention de pratiquer l'auto-empathie
  • "tour de clôture" partage en grand groupe, avec quoi je repars, et aussi une autre façon de se dire au revoir

Ce déroulé de séance est donné à titre d'exemple. La créativité de l'animatrice, le vivant du jour et les demandes des participants peuvent le faire évoluer, séance après séance.

Qui anime les groupes de pratique ?

A Versailles les groupes de pratique sont animés par au moins un.e candidat.e à la certification. Cela signifie que cette personne est dans un parcours de formation pour devenir formatrice certifiée en CNV et qu'elle a été reconnue par des formateurs certifiés comme étant à même de pouvoir apporter confort et sécurité dans un groupe de pratique.
Cela signifie aussi que cette personne est à même de pouvoir aider et développer la co-responsabilté du groupe dans l'autonomie de sa sécurité, de son confort et de l'évolution de ses membres.
Et en même temps, cette animatrice, tout comme les formateur.trice.s certifié.e.s, sont des être humains et sont aussi sur un chemin d'apprentissage.

Qu'est-ce que la charte de confort ?

Elle peut aussi être nommée "accords de groupe" ou encore "charte de sécurité".
L'intention de cette charte est de définir ce qui permet à chaque membre du groupe de se sentir en confort et en sécurité dans le groupe. Elle peut être variable selon les groupes. Et en même temps nous constatons de nombreux éléments communs.
  • liberté de mouvement tout en ayant la conscience que mes mouvements à certains moments de la séance peuvent éventuellement déranger un ou plusieurs participants,
  • liberté de faire ou de ne pas faire ce qui est proposé, tout en ayant conscience que c'est un lieu d'expérimentation et peut être une occasion d'entrainement dans un environnement d'apprentissage et de bienveillance.
  • liberté de croire ou de ne pas pas croire ce qui est dit par un.e participant.e ou une animatrice.
  • parler en "je" ce qui permet de prendre la responsabilité de ce que je dis et évite ainsi d'inclure les autres dans par exemple le "on ...",
  • confidentialité-anonymat, ce qui est dit en groupe ou en sous-groupe reste dans le groupe. En même temps, je peux avoir envie partager mes ressentis ou mes prises de conscience à des tiers. Je prends alors soin de vérifier avant, que la personne qui a posé la situation serait confortable d'entendre ce que je suis entrain de dire à d'autres. Mon expérience est qu'il n'est pas forcément besoin d'exprimer les faits pour exprimer mes ressentis et mes besoins.
  • accueillir le vivant de ce qui se passe en prenant soin de moi , en voyant les réactions et échanges comme autant d'occasion d'expérimentation du processus avec moi-même, c'est le processus d'auto-empathie,
  • écouter avec bienveillance, soi et les autres,
  • oser l'authenticité : c'est un service que je rends au groupe si je suis inconfortable tout en mettant de la conscience sur les autres membres du groupe.

Quel est le rôle de l'animatrice.teur ?

Offrir de la sécurité et du confort.
En même temps nous aimons l'idée que l'ensemble des participants.es sont aussi en co-responsabilité dans cette intention de sécurité et de confort. Tous les membres du groupe sont en apprentissage. Le groupe de pratique en CNV n'est pas un lieu de thérapie. Le groupe de pratique est un espace d'entrainement offert par l'ensemble des membres pour pratiquer ce processus.

La participation financière

La participation est libre de 0 à 20 EUR par séance, pour les déplacement des animatrices, leurs formations et l'association ACNV.

Combien de personnes sont présentes ?

Généralement une douzaine de participants sont présents.
Il peut y avoir de légères différences dans la taille des groupes liées en particulier à la taille du lieu.

C'est quoi « venir avec une situation » ?

L'objet des groupes de pratique est de vivre et d'expérimenter le processus avec le vivant, c'est à dire à partir de situations réelles.
Durant la séance, il y a généralement un moment où il est proposé, aux participants qui en auraient le souhait, de pratiquer le processus à partir d'une situation stimulante vécue par eux : une situation où vous êtes agacé, triste, en colère, où vous vous sentez coupable, honteux, où vous n'avez pas su dire non, etc Ce peut aussi être une situation agréable que vous avez envie de célébrer.
Des sous-groupes sont constitués.
  • un participant, qui en a le souhait, va déposer sa situation
  • un autre participant se propose pour "accompagner" par sa présence le premier participant, c'est l'accompagnateur. Cette personne, par sa seule présence, permet à celui qui dépose sa situation de "faire une piste de danse" sur le modèle de ce que vous avez pu faire en formation,
  • un ou deux autres participants, avec l'accord de celui qui apporte sa situation, peuvent demander à observer. Observer est aussi très apprenant.
  • Notre constat est que, même après des années de pratiques et des dizaines de jour de stage, nous sommes stimulés par des situations agréables ou désagréables. L'intention de la CNV n'est pas de supprimer ces stimulations, elle est de diminuer la durée du temps où cette stimulation est "active" et surtout de développer peu à peu notre capacité à porter notre attention sur ce qui va nous permettre d'agir et de transformer la situation... ou d'accueillir notre impuissance .

Que signifie un Groupe de pratique dit complet ?

Si nous indiquons qu'un groupe de pratique est complet, en voici la signification exacte.
Pour l'instant ce groupe de pratique en CNV est complet avec même une liste d'attente de une ou quelques personnes. Il y a peu de chances de pouvoir vous accueillir dans les mois qui viennent. Si vous le souhaitez il y a d'autres groupe de pratique à Versailles ou à proximité à d'autres jours / heures. Et en même temps si vous souhaitez et si vous nous le confirmez, pour ce groupe-ci, nous pouvons garder votre demande et peut être que nous reviendrons vers vous ultérieurement.

Quel est le cursus en CNV ?

Il n'y en a pas.
Les poins d'entrée sont multiples : livres, vidéos, soirée découverte, stage de formation, échange amical, imprégnation familiale. Une fois que vous aurez fait le 1er module d'introduction, nous avons fait le choix d'ouvrir nos groupes de pratique. La suite est selon l'élan et les prises de conscience de chacun. Et en même temps il existe un réseau d'une centaine de formateurs et formatrices en France, en lien entre eux, et qui portent de la vigilance sur l'intention initiale de la CNV. Les formations proposées par l'Association nationale http://nvc-europe.org/ et http://www.cnvformations.fr/

Qu'est-ce qu'un.e amie d'empathie ?

Une personne avec qui je me sens à l'aise pour partager et pratiquer le processus de la CNV, avec qui j'ai une relation privilégiée et auprès de qui je pourrai demander une présence quand j'aurai le désir d'utiliser le processus pour me donner de l'auto-empathie.
Avec le temps et de la pratique je pourrai aussi lui demander de l'écoute empathique. L'idée est que cette personne puisse faire de même avec mon soutien.

Puis-je participer à plusieurs groupes ?

Oui, certaines personnes le font.
Notre expérience est que la pratique avec d'autres personnes, que ce soit en groupe de pratique ou en formation, est favorable à une évolution vers l'autonomie dans l'utilisation de ce processus. Cette pratique aide à me donner de la fluidité dans mes relations avec ce que je ressens, ce qui me stimule et avec mon entourage et dans mes relations à moi même et aux autres.

Et si je veux aller plus loin ?

Voir les ressources Autres Ressources sur la CNV
Faire et refaire les modules de base 1, 2 ou 3. Ceux qui le font y trouvent de gros avantages.
Vous pouvez faire les modules approfondissement http://www.cnvformations.fr/
Et vous pouvez participer à plusieurs groupes de pratiques.

Ca vient d'où les Groupes de pratique à Versailles

Au départ, l'association nationale des Colibris a identifié la CNV dans ses initiatives inspiratrices. Car il semble naturel pour changer le monde de commencer par me changer moi ... et mon comportement.

En février 2015 un Groupe Local des Colibris à Versailles est lancé. Quelques semaines après, Véronique B., propose de lancer la CNV à Versailles car "la CNV fait partie des projets des colibris". Son intention était d'initier un groupe de pratique à la CNV à Versailles pour améliorer la pratique de ce processus à laquelle elle avait été formée quelques années auparavant.

Après réflexion nous imaginons de lancer un "café CNV", sur un modèle parisien. C'est un moment de découverte de la CNV pour des personnes qui ne connaissent pas. Véronique contacte l'association nationale de la CNV pour rechercher de l'aide pour animer ce café CNV à Versailles. Un premier rdv est organisé le 24 mars 2015 à Versailles avec deux formatrices en CNV, Nathalie Tirard et Anne-Marie Tandetnik qui cherchent justement à animer des réunions sur ce sujet. Cela était en parfaite adéquation avec leur évolution dans le parcours de certification en CNV.

De cette première réunion est née le déroulé du 1er café CNV versaillais du 5 mai 2015. D'autres cafés CNV ont suivi. En parallèle des colibris ont suivi des formations à la CNV. D'abord à Saint-Germain-en-Laye en 2015 puis rapidement des formations à la CNV ont été proposées à Versailles. Et en septembre 2015, 6 mois après le 1er café CNV, le premier groupe de pratique était lancé. Puis en mars 2016, 1 an après le 1er rdv; est lancé le second groupe de pratique. Puis en février 2017 un 3ème groupe de pratique. Puis en octobre 2017 un 4ème Groupe de Pratique.

Depuis, à fin 2018, il y a eu à Versailles
21 cafés-thé bienveillants
une Lettre d'Information mensuelle "Bienveillance Yvelines" lancée en mai 2016 couvre les Yvelines de Versailles à Poissy
plusieurs émissions de radio sur ce thème sur Yvelines Radio
44 jours de formation à raison de 12 personnes en moyenne par journée
60 personnes participent chaque mois à un groupe de pratique en CNV
des séances de témoignages dans les jardins partagés,
deux formations dans une école d'assistante sociale (2017)
une session de découverte à l'ensemble des professeurs d'une école primaire,
la projection de deux films en juin 2016 "l'Odyssée de l'empathie" avec 170 spectateurs et "l'Arbre de l'enfance", 150 spectateurs en nov 2017
une séance de découverte durant le Festival de Cinéma des Alternatives (2017 et 2018)
des actions en classes primaires,

Merci à Véronique Borcier, inspiratrice de l'idée de la CNV au démarrage des Colibris à Versailles,
Marie-Sophie Dumont responsable de cafés CNV à Paris, très inspirante pour nous,
Alejandra Sanchez qui a mis en relation (alejandra.sanchez chez greensalto.fr)
Virginie Barilari-Robert qui a soutenu le projet au tout début
Et tout ceci n'aurait jamais pu se faire sans la participation régulière, joyeuse, bienveillante et très active de Nathalie Tirard et Anne-Marie Tandetnik.


Haut de page