L'autoconstruction


Dès son origine, le projet a voulu expérimenter un volet autoconstruction : c'est un enjeu pour faire ensemble et pour mettre en oeuvre des matériaux bio-sourcés sans que cela ne coûte une fortune.

Dans un projet réalisé avec un opérateur professionnel du logement social, c'est un sacré défi ! Le cadre technique et réglementaire rend cette approche très complexe...
D'autant plus qu'une autre limite s'est vite imposée au collectif : mixité sociale et générationnelle, cela veut aussi dire beaucoup de personnes qui n'ont pas forcément beaucoup de biceps pour faire du chantier.

Le collectif a donc pris la décision de concentrer les efforts d'autoconstruction sur les parties communes qui seront réalisées en bois-paille. Ceci se fera dans le cadre de l'autoconstruction accompagnée, c'est à dire dans le cadre administratif du projet de construction (autorisations, assurances, normes etc.) et avec l'accompagnement de professionnels de la construction.

Beaucoup de sessions de chantier participatif sont donc prévues ! Avec l'aide de l'associtation "Le Village" https://associationlevillage.fr

Elles auront pour objectif :
  • de permettre la construction d'espaces communs de qualité (matériaux) et grands, dans le cadre d'un budget qui permet beaucoup moins si la construction passe par les entreprises classiques
  • de travailler en collectif et souder le groupe autour de ce projet commun.

On attend les bottes de paille !