Microplastiques

par Eda le 21-03-2019


Pourquoi c'est inquiétant?


Les microplastiques constituent une source de pollution importante des océans et de la Terre : voir cet article de GreenPeace sur les microplastiques.

Mais en gros : insolubles et incapables de se biodégrader, les microparticules de plastique sont un vrai danger pour les écosystèmes aquatiques et la biodiversité : elles échappent aux stations d’épuration, se retrouvent dans les chaînes alimentaires (moules, crevettes…) puis dans nos estomacs...
On trouve ainsi des microplastiques dans l’eau du robinet, l'eau en bouteille, le miel, la bière, plusieurs marques de sel alimentaire… Même si les concentrations sont faibles, il est préférable qu’ils ne se retrouvent pas dans nos assiettes. D’autant qu’ils fixent les polluants et composés toxiques dans l’eau.

Donc les enjeux sont au niveau de :
  • la santé (études encore trop récentes mais la libération spontanée de bisphénol A (perturbateur endocrinien) par certains plastiques suggère une part de responsabilité des microplastiques)
  • l'écologie (source al plus importante de pollution des océans, poissons et espèces en danger)
  • support de polluants organiques persistants (POP) : plus un plastique est poreux, fendu, plus sa surface développée grandit, et plus il peut interagir avec son environnement, et en particulier absorber ou relarguer des composants présents dans son environnement. Le microplastique devient ainsi fixateur et vecteur de polluants toxiques dans l'eau.

Quelles sont les sources principales de pollution aux microplastiques?


La source la plus importante de pollution aux microplastique est la décomposition des produits en plastique qui se retrouvent dans la nature (bouteille, sacs, billes polystyrène utilisées en agriculture, etc), puis le lavage de vêtements en fibres provenant de plastiques (lavage au lave-linge), ensuite vient la décomposition des pneus de voiture sur la chaussée (qui par la pluie se retrouvent dans les égouts, puis les eaux usées, puis dans les océans) et ensuite vient les microplastiques contenu dans les produits cosmétique et de lavage.

Microplastiques dans les vêtements


On les retrouve généralement dans les textiles en :
  • microfibre
  • fibre polaire
  • acrylique
  • élasthanne.

Ce sont souvent des vêtements de sport et de randonnée. C'est une mauvaise idée que d'acheter des vêtements en fibres polaires issues de plastique recyclé par exemple. La température ou la lessive utilisée n'ont pas d'impact. L'usage d'adoucissant aggraverait la décomposition des fibres et la perte de microplastiques. Il existe un sachet à linge "Guppyfriend" qui limiterait ou filtrerait (à vérifier comment il agît) la perte de microplastiques.

Microplastiques dans les cosmétiques


[[http://www.beatthemicrobead.org/product-lists/ Liste par pays des produits rouge / orange / et verts (pour leur contenu en microplastique) ]]

Faire particulièrement attention aux :
  • gels douches (impressionant le nombre de gels douche communs qui en contiennent, voir liste par pays ci-dessus)
  • produits gommant ou exfoliants
  • autres produits lavants liquides
  • shampooings ou après-shampooings
  • crèmes hydratantes, crèmes anti-rides
  • dentifrices
  • paillettes dans le maquillage ou vernis (il existe des bio-paillettes, paillettes biodégradables).


Voici les microplastiques communs qu'on retrouve dans les produits cosmétiques :

  • Acrylate Copolymer (AC)
  • Acrylate Crosspolymer (ACS)
  • Dimethiconol
  • Methicone
  • Polyamide (PA, Nylon)
  • Polyacrylate (PA)
  • Polymethyl methacrylate (PMMA)
  • Polyquaternium (PQ)
  • Polyethylene (PE)
  • Polyethylene glycol (PEG)*
  • Polyethylene terephthalate (PET)
  • Polypropylene (PP)
  • Polypropylene glycol (PPG)*
  • Polystyrene (PS)
  • Polyurethane (PUR)
  • Siloxane
  • Silsesquioxan

On peut être sûrs que les labels et/ou marques suivantes interdisent l'usage de microplastiques :

Références :