Sobriété numérique


C'est une démarche qui incite à un usage modéré du numérique et qui alerte sur l’empreinte carbone de ce secteur, notamment en matière de consommation énergétique.



image ConsoNumriqueParPosteShift.jpg (75.8kB)
Internet et le numérique améliorent les échanges, permettent des communications instantanées…mais ils ont aussi des impacts sur l'environnement par :
• la consommation d'énergie dans les Data centers

• la consommation de matières premières (métaux et terres rares)

• la production de déchets

• des pollutions

LCVT essaie de sensibiliser à cet impact du numérique sur l'environnement en organisant un événement chaque année dans le cadre du Digital Cleanup Day ou journée mondiale de sensibilisation à l’empreinte environnementale du numérique par l’action, qui a lieu en mars chaque année.
A télécharger, une synthèse de l'Atelier LCVT 2023
Ce qu'il faut savoir :

La moitié des émissions de gaz à effet de serre du numérique sont dues aux équipements des consommateurs (47 %).
La seconde moitié est générée à 28 % par les infrastructures réseau et à 25 % par les data centers (centres de traitement et de stockage de données)


Nous pouvons agir pour limiter notre impact numérique sur l’environnement :


• en réfléchissant aux usages d'internet

• en gérant mieux sa messagerie électronique : ne pas conserver les mails inutiles, supprimer les pièces jointes, …

• en appliquant la sobriété numérique ou Cyberminimalisme

Aussi pour gagner à la fois du temps, de la liberté et du bien-être


Exemples de gestes à adopter pour un numérique responsable


- Privilégier le matériel reconditionné ou d’occasion, ou en en faisant le choix d’appareils économes, pouvant être réparés


- Recycler son matériel informatique

- Limiter la perte d’énergie en branchant ses équipements sur une multiprise à interrupteur et en l’éteingnant lorsque qu’ils ne sont pas utilisés.

- Nettoyer sa boîte mail régulièrement
image ecosia.png (10.3kB)
Moteur de recherche Ecosia
- Trier, classer et supprimer vos données régulièrement

- Alléger les mails envoyés : privilégier les fichiers compressés, en basse définition et utiliser des plateforme de transfert de données comme "wetransfer"

- Préférer un navigateur moins énergivore

Défis cyberminimalistes :

• Partir courir sans téléphone
• Aller au bar ou au restau sans consulter son téléphone
• Se rendre à un concert sans prendre de vidéo ou l’enregistrer
• Prendre des photos de vacances mais n’en poster aucune
• Acheter un journal papier et le lire à la terrasse d’un café
• Écouter la radio
• Transformer tout achat projeté sur internet en un achat en ville