Nos réunions & Comptes Rendus


Il y a 24 fiche(s) correspondant à vos filtres .

[CR - animation dmocratie participative] - cycle confinement - 07/05/20

Auteurs (colibris qui ont participé à la création de ce document) : Nicolas Niamiah
Date du document : 07.05.2020 - 15:00
Date (année) : 2020
Date (mois) : Mai
Type de document : Compte-rendu (de réunion ou d'action)
Sujet du document : Animation et jeu
Le document est-il public ? : Oui
Concerne le rôle : Animation
Contenu ou description : Jeudi 7 mai

Retrouvons nous pour échanger sur la démocratie participative :

ordre du jour provisoire :

- Echange par deux écoute active, démocratie participative 2mn/1mn puis 2mn/1mn
ou par groupe de 5 avec un rapporteur (selon le nombre d'individu)

1) Echange sur la "sociocratie"

2) Qu'est-ce que la démocratie participative ?

définition :
https://www.dicopart.fr/fr/dico/democratie-participative
La démocratie participative désigne l’ensemble des procédures, instruments et dispositifs qui favorisent l’implication directe des citoyens dans le gouvernement des affaires publiques.

http://www.toupie.org/Dictionnaire/Democratie_participative.htm
La démocratie participative désigne l'ensemble des dispositifs et des procédures qui permettent d'augmenter l'implication des citoyens dans la vie politique et d'accroître leur rôle dans les prises de décision.

Elle trouve son fondement dans les lacunes de la démocratie représentative :

  • parlement non représentatif de la diversité de la société,

  • éloignement des élus du terrain et de la réalité quotidienne,

  • sentiment pour les citoyens de ne pas être compris des politiciens,

  • méfiance envers les hommes politiques,

  • faiblesse des contre-pouvoirs,

  • augmentation de l'abstention...



un processus de délibération conduit rationnellement et équitablement. On peut résumer ainsi ces deux objectifs : dans un cas il s'agit de fabriquer de «bons citoyens» (concernés, informés, actifs), dans l'autre il s'agit de fabriquer de «bonnes décisions» (rationnelles et bien acceptées).

Des formes très contrôlées, «domestiquées» de consultation des citoyens, comme les conseils de quartier, mises en œuvre par les autorités en place, dans le but de légitimer la démocratie représentative. Et à l'opposé, des initiatives et des expériences politiques, comme Nuit debout et les «mouvements des places» plus généralement, qui visent au contraire à subvertir ces institutions et à proposer des modèles alternatifs de démocratie et de participation

Nico : principe qui vise à maximiser le principe de démocratie en donnant la possibilité à toute personne du peuple de participer à l'élaboration de l'organisation de la société en favorisant la disponibilité cette personne et les informations qu'elle a pour faire ses choix

http://ses.ens-lyon.fr/articles/la-democratie-participative-entretien-avec-loic-blondiaux

les dispositifs qui existent, est-ce que c'est pour toute les tailles (quartier, ville, pays? :
Les freins actuels
La première critique a trait au caractère assez marginal de l'offre de participation dans la décision publique. La plupart des démarches de participation porte sur des questions relativement secondaires, aux enjeux dérisoires. Les autorités publiques hésitent à soumettre à la participation des projets ou des choix importants, par peur de la confrontation politique ou de perdre la maîtrise de la décision. Et, dans la grande majorité des cas, la participation n'influe pas sur la décision. Elle reste de l'ordre de la consultation plus que de la co-construction de la décision avec les citoyens. Bien souvent, elle n'est qu'un habillage pour entériner des choix déjà faits par les représentants. Lorsque les citoyens consultés ont le dernier mot, c'est pour une part de décision très résiduelle, comme c'est le cas avec les budgets participatifs. Il en résulte un manque de confiance des citoyens dans les dispositifs participatifs et une réticence de leur part à s'y impliquer. La deuxième critique, massive, majeure et récurrente concerne la représentativité des publics ou des personnes qui participent. Dans les dispositifs de participation ouverts, on constate une surreprésentation des catégories sociales les mieux intégrées et des plus âgés. C'est une limite à laquelle est déjà confrontée la démocratie représentative et que ne semble pas contrecarrer jusqu'à présent la participation institutionnalisée. Celles et ceux qui participent aux conseils de quartier par exemple sont le plus souvent des personnes installées de longue date sur le territoire, bien dotées en capital culturel et déjà engagées dans les formes de participation traditionnelles (élections, militantisme…). Le risque est donc de renforcer les positions des catégories favorisées et de reproduire les inégalités politiques existantes. Mais il faut souligner que, même s'il est beaucoup plus compliqué de mobiliser les catégories populaires, ça n'est pas complètement impossible, à condition qu'il y ait une vraie volo
nté politique et un enjeu pour ces catégories à participer.

La troisième limite des expériences menées, également structurante, est leur échelle. Dans la pratique, on arrive bien à faire participer les citoyens à une échelle micro-locale, à l'échelle du quartier, mais c'est beaucoup plus difficile sur des territoires plus vastes et sur des enjeux plus globaux. Or cette restriction de l'espace de la participation en limite l'intérêt, car d'une part, les différentes demandes et points de vue ne sont jamais confrontés et discutés dans un dialogue de face à face entre les citoyens, et d'autre part, les décisions les plus importantes se jouent à un niveau plus élevé, l'échelon intercommunal, la métropole… où la participation est peu présente. Cette «démocratie de proximité» ne doit pas être confondue avec ce qu'on entend par démocratie participative.

L'évaluation des expériences participative est assez délicate, car les différentes parties prenantes n'en bénéficient pas toujours de manière égalitaire. D'après ce que j'ai pu observer, une démarche de participation a bien fonctionné dès lors que les différents acteurs en présence en sortent un peu frustrés. Si l'un seul des acteurs semble avoir profité du dispositif, c'est que celui-ci n'a pas été véritablement démocratique ou loyal.

Le monde numérique dans tout ça ?
https://cap-collectif.com
https://lejourdapres.parlement-ouvert.fr
https://parlement-et-citoyens.fr/

Les civic tech regroupent un ensemble d'initiatives et de propositions politiques très différentes : des applications pour comparer les programmes électoraux (voxe.org), des sites de pétitions en ligne (change.org), des sites de contrôle de l'activité des élus (Regards Citoyens) ou de suivi du processus d'élaboration des lois au Parlement (La fabrique de la loi), des outils collaboratifs en open source permettant la concertation en ligne et de co-rédaction de la loi (Open Democracy Now !), des plateformes de débat pour associer les citoyens à l'écriture de la loi (Parlement et Citoyens), etc. Pour une introduction aux civic tech, je vous renvoie à l'article de Clément Mabi sur le site La vie des idées, dans lequel il propose une typologie qui permet de rendre compte de la diversité des stratégies des civic tech pour renouveler le fonctionnement de la démocratie.
elles importent dans le débat politique, me semble-t-il, des principes de transparence, d'horizontalité, d'inclusion, de contribution, qui viennent quelque peu chahuter les schémas habituels de la démocratie représentative

initiative citoyenne européenne https://www.europarl.europa.eu/factsheets/fr/home 2012












contenu du pad démocratie participative

Jeudi 7 mai

Retrouvons nous pour échanger sur la démocratie participative :

ordre du jour provisoire :

- Echange par deux écoute active, démocratie participative 2mn/1mn puis 2mn/1mn
ou par groupe de 5 avec un rapporteur (selon le nombre d'individu)

1) Echange sur la "sociocratie"

2) Qu'est-ce que la démocratie participative ?

définition :
https://www.dicopart.fr/fr/dico/democratie-participative
La démocratie participative désigne l’ensemble des procédures, instruments et dispositifs qui favorisent l’implication directe des citoyens dans le gouvernement des affaires publiques.

http://www.toupie.org/Dictionnaire/Democratie_participative.htm
La démocratie participative désigne l'ensemble des dispositifs et des procédures qui permettent d'augmenter l'implication des citoyens dans la vie politique et d'accroître leur rôle dans les prises de décision.

Elle trouve son fondement dans les lacunes de la démocratie représentative :

  • parlement non représentatif de la diversité de la société,

  • éloignement des élus du terrain et de la réalité quotidienne,

  • sentiment pour les citoyens de ne pas être compris des politiciens,

  • méfiance envers les hommes politiques,

  • faiblesse des contre-pouvoirs,

  • augmentation de l'abstention...



un processus de délibération conduit rationnellement et équitablement. On peut résumer ainsi ces deux objectifs : dans un cas il s'agit de fabriquer de «bons citoyens» (concernés, informés, actifs), dans l'autre il s'agit de fabriquer de «bonnes décisions» (rationnelles et bien acceptées).

Des formes très contrôlées, «domestiquées» de consultation des citoyens, comme les conseils de quartier, mises en œuvre par les autorités en place, dans le but de légitimer la démocratie représentative. Et à l'opposé, des initiatives et des expériences politiques, comme Nuit debout et les «mouvements des places» plus généralement, qui visent au contraire à subvertir ces institutions et à proposer des modèles alternatifs de démocratie et de participation

Nico : principe qui vise à maximiser le principe de démocratie en donnant la possibilité à toute personne du peuple de participer à l'élaboration de l'organisation de la société en favorisant la disponibilité cette personne et les informations qu'elle a pour faire ses choix

http://ses.ens-lyon.fr/articles/la-democratie-participative-entretien-avec-loic-blondiaux

les dispositifs qui existent, est-ce que c'est pour toute les tailles (quartier, ville, pays? :
Les freins actuels
La première critique a trait au caractère assez marginal de l'offre de participation dans la décision publique. La plupart des démarches de participation porte sur des questions relativement secondaires, aux enjeux dérisoires. Les autorités publiques hésitent à soumettre à la participation des projets ou des choix importants, par peur de la confrontation politique ou de perdre la maîtrise de la décision. Et, dans la grande majorité des cas, la participation n'influe pas sur la décision. Elle reste de l'ordre de la consultation plus que de la co-construction de la décision avec les citoyens. Bien souvent, elle n'est qu'un habillage pour entériner des choix déjà faits par les représentants. Lorsque les citoyens consultés ont le dernier mot, c'est pour une part de décision très résiduelle, comme c'est le cas avec les budgets participatifs. Il en résulte un manque de confiance des citoyens dans les dispositifs participatifs et une réticence de leur part à s'y impliquer. La deuxième critique, massive, majeure et récurrente concerne la représentativité des publics ou des personnes qui participent. Dans les dispositifs de participation ouverts, on constate une surreprésentation des catégories sociales les mieux intégrées et des plus âgés. C'est une limite à laquelle est déjà confrontée la démocratie représentative et que ne semble pas contrecarrer jusqu'à présent la participation institutionnalisée. Celles et ceux qui participent aux conseils de quartier par exemple sont le plus souvent des personnes installées de longue date sur le territoire, bien dotées en capital culturel et déjà engagées dans les formes de participation traditionnelles (élections, militantisme…). Le risque est donc de renforcer les positions des catégories favorisées et de reproduire les inégalités politiques existantes. Mais il faut souligner que, même s'il est beaucoup plus compliqué de mobiliser les catégories populaires, ça n'est pas complètement impossible, à condition qu'il y ait une vraie volo
nté politique et un enjeu pour ces catégories à participer.

La troisième limite des expériences menées, également structurante, est leur échelle. Dans la pratique, on arrive bien à faire participer les citoyens à une échelle micro-locale, à l'échelle du quartier, mais c'est beaucoup plus difficile sur des territoires plus vastes et sur des enjeux plus globaux. Or cette restriction de l'espace de la participation en limite l'intérêt, car d'une part, les différentes demandes et points de vue ne sont jamais confrontés et discutés dans un dialogue de face à face entre les citoyens, et d'autre part, les décisions les plus importantes se jouent à un niveau plus élevé, l'échelon intercommunal, la métropole… où la participation est peu présente. Cette «démocratie de proximité» ne doit pas être confondue avec ce qu'on entend par démocratie participative.

L'évaluation des expériences participative est assez délicate, car les différentes parties prenantes n'en bénéficient pas toujours de manière égalitaire. D'après ce que j'ai pu observer, une démarche de participation a bien fonctionné dès lors que les différents acteurs en présence en sortent un peu frustrés. Si l'un seul des acteurs semble avoir profité du dispositif, c'est que celui-ci n'a pas été véritablement démocratique ou loyal.

Le monde numérique dans tout ça ?
https://cap-collectif.com
https://lejourdapres.parlement-ouvert.fr
https://parlement-et-citoyens.fr/

Les civic tech regroupent un ensemble d'initiatives et de propositions politiques très différentes : des applications pour comparer les programmes électoraux (voxe.org), des sites de pétitions en ligne (change.org), des sites de contrôle de l'activité des élus (Regards Citoyens) ou de suivi du processus d'élaboration des lois au Parlement (La fabrique de la loi), des outils collaboratifs en open source permettant la concertation en ligne et de co-rédaction de la loi (Open Democracy Now !), des plateformes de débat pour associer les citoyens à l'écriture de la loi (Parlement et Citoyens), etc. Pour une introduction aux civic tech, je vous renvoie à l'article de Clément Mabi sur le site La vie des idées, dans lequel il propose une typologie qui permet de rendre compte de la diversité des stratégies des civic tech pour renouveler le fonctionnement de la démocratie.
elles importent dans le débat politique, me semble-t-il, des principes de transparence, d'horizontalité, d'inclusion, de contribution, qui viennent quelque peu chahuter les schémas habituels de la démocratie représentative

initiative citoyenne européenne https://www.europarl.europa.eu/factsheets/fr/home 2012




















3) Existent-il des exemples et si oui, où ?

https://www.democratieouverte.org/innovateur/agilite-citoyenne/

4) Et maintenant qu'est-ce que l'on fait ?
(sous forme de cercle samoan virtuel)


un groupe ayant pour but de développer la démocratie participative à Nice ?
rencontre projet
compréhension des leviers
aparti ou lié à des partis politiques

mise en place d'une règle imposant à une personne qui souhaite se joindre au échange de chercher une ou deux personnes rééquilibrant une parité (sur tous les points)

Qui peut mettre un tel système en place et à quelle échelle ?.








Si vous êtes intéressé(e) et que vous souhaitez aider à préparer le sujet faites moi signe

Si vous souhaitez simplement participer à la réunion :
Vous trouverez le lien de la réunion ci dessous qui débutera à 15h00





Et pour ceux qui souhaitent en savoir plus sur Colibris, l'association nationale et le groupe local dont nous faisons partie rejoignez-nous dès 14h30.

Si d'autres horaires vous intéresse, signalez-le nous,merci

Décision par consentement atelier
annecdote si nous avons du temps :
  • vote par valeur (voir doc)







3) Existent-il des exemples et si oui, où ?

https://www.democratieouverte.org/innovateur/agilite-citoyenne/

4) Et maintenant qu'est-ce que l'on fait ?
(sous forme de cercle samoan virtuel)


un groupe ayant pour but de développer la démocratie participative à Nice ?
rencontre projet
compréhension des leviers
aparti ou lié à des partis politiques

mise en place d'une règle imposant à une personne qui souhaite se joindre au échange de chercher une ou deux personnes rééquilibrant une parité (sur tous les points)

Qui peut mettre un tel système en place et à quelle échelle ?.








Si vous êtes intéressé(e) et que vous souhaitez aider à préparer le sujet faites moi signe

Si vous souhaitez simplement participer à la réunion :
Vous trouverez le lien de la réunion ci dessous qui débutera à 15h00





Et pour ceux qui souhaitent en savoir plus sur Colibris, l'association nationale et le groupe local dont nous faisons partie rejoignez-nous dès 14h30.

Si d'autres horaires vous intéresse, signalez-le nous,merci

Décision par consentement atelier
annecdote si nous avons du temps :
  • vote par valeur (voir doc)
_

les différentes formes légales :

la consultation :
prise en compte non obligatoire des avis et le commissaire chargé de gérer la consultation peut rendre un avis divergeant de la majorité.

La concertation :
ex la concertation publique
CrAnimationDmocratieParticipativeCycl (Document Colibris Nice), écrite par NicoEffervesens
créée le 12.05.2020 à 08:56, mise à jour le 12.05.2020 à 08:56.

[CR - animation revenue universel] - cycle confinement - 30/04/20

Auteurs (colibris qui ont participé à la création de ce document) : Nico
Date du document : 30.04.2020 - 15:00
Date (année) : 2020
Date (mois) : Avril
Type de document : Compte-rendu (de réunion ou d'action)
Sujet du document : Animation et jeu
Le document est-il public ? : Oui
Concerne le rôle : Animation
Contenu ou description : pour ce premier atelier en ligne pour moi (nicolas niamiah) j'ai choisi de proposer à chaque atelier de commencer par un outil de facilitation de réflexion ici le Rasoir d'ockham puis de parler d'un sujet qui nous touche actuellement et qui pourrait impacter nos vies

Nous étions trois participants, je m'y suis pris très tard pour l'organisation martine déjà colibris et active dans une association de scootisme/éclaireurs de la région et Xavier un étudiant plein de dynamisme.



Rasoir d'Ockham


« Pourquoi faire compliqué quand on peut faire simple ? »
Le rasoir d’Ockham ou principe de parcimonie est le modèle mental selon lequel « les hypothèses suffisantes les plus simples sont les plus vraisemblables. » 1
En d’autres termes, lorsque l’on est face à plusieurs hypothèses, il est préférable de privilégier celle qui explique le plus simplement les choses.

(ps : choisir un extrait de la série kameloot fut une erreur, bien que l'effet allégé et drole ait fonctionné, l'exemple est trop confu je le laisse cependant ci-dessous pour mieux comprendre
Les pisteurs
Arthur , Léodagan , Perceval et Karadoc examinent une trace de botte sur le sol.
« il faut chercher les traces des pieds du lit »
« faut se mettre à la recherche d’un mec qui a qu’une jambe »
« faut chercher la trace la savate de sa femme qui devait dormir de l’autre coté du lit »


Stanislas Antczak (…) : Je mets un chat et une souris dans une boîte, je ferme, je secoue, et j’ouvre :
il ne reste plus que le chat. Hypothèse 1 : des extraterrestres de la planète Mû ont voulu désintégrer la souris, mais elle s’est transformée en chat. Le chat, de frayeur, est passé dans une autre dimension par effet Tunnel. Hypothèse 2 : le chat a mangé la souris (sans dire bon appétit, ce qui est mal).

_
Si un homme se sent nauséeux quelques heures après avoir mangé au restaurant par exemple, on assumera qu’il a une intoxication alimentaire et non un cancer de l’estomac. De même si un étudiant échoue à un test, on estimera qu’il n’a pas assez étudié et non pas que son enseignant a changé ses réponses sur sa copie parce qu’il ne l’aime pas.
L’hypothèse la plus simple est donc celle qui prévaut.
Cela ne veut pas nécessairement dire que c’est celle qui est fondamentalement vraie, mais c’est celle qui doit être considérée en premier.

On retrouve le principe de parcimonie chez Albert Einstein « Tout devrait être rendu aussi simple que possible mais pas plus », Léonard de Vinci « La simplicité est la sophistication suprême » ou encore Isaac Newton « La vérité se trouve dans la simplicité, et non dans la multiplicité et la confusion des choses ».
Au delà de nous aider à mieux comprendre notre environnement, ce principe est aussi un outil puissant quand il s’agit de créer et innover.

puis nous avons parler du revenu universel et pourquoi il est forcément conditionnel mais peu l'être plus ou moins,

les participants ont parlé de leur crainte des exces et du problème de non création de valeur ajouté que ça entraine

pour expliquer les principes et donner des points pour et contre, je me suis servis d'un article du journal le Drenche qui met en place une relecture de ses articles par des professionnels du domaine pour être le plus clair et le plus synthétique puis font appel à deux experts pour exprimer un point pour et un point contre ici le pour parlait surtout du manque d'emploi qui grandit et impose une refonte du modèle de société et le contre parlait du risque de détournement par le monde libéral en prétexte pour ne plus payer ou peu payer le travail puisque les gens toucheraient déjà un revenu.
sur ce dernier point je précisais qu'un revenu correct permettrait aux gens de choisir ou non de travail dans de tel emploi, ne pas travail ou de faire d'autres activités de plus cela imposerait aux entreprises de modifier leurs besoins de base besogne pour les rendre plus attractifs.

Nous avons terminé à deux avec une présentation de colibris national et local

Xavier fera peut-être une animation avec nous pour les entrepreneurs sur l'importance du bien-être dans ses projets d'entreprise son domaine de master


Déroulé comme je l'avais présenté (asssez différent en fonction du nombre de participants qui ont permis entre autre d'avoir les micros activés pour tous):

Nous parlerons :

- Du rasoir d'Ockham brièvement, et pourquoi cet outil est important dans les réflexions sur les sujets qui sont (plus ou moins) nouveaux.
10 min.
Définition et utilisation.
Échange par deux sur ce sujet en 5/10 minutes.

- Puis nous rentrerons dans le vif du sujet en définissant certaines limites du salaire universel inconditionnel ou conditionnel.
20 min.

- Moment de clarification pour les questions si vraiment des choses ne sont pas claires.
10 min.

- Définition des groupes et des rôles nécessaires (facilitateur, gardien des mots, gardien du temps et éventuellement gardien de la parole)

- Moment d'échanges - idéalement en petit groupe avec un rapporteur (max 5 personnes).
20/30 min.

L'échange sera limité à 30 personnes afin de pouvoir tous en profiter ! :)
nice@colibris-lemouvement.org
CrAnimationRevenueUniverselCycleConf (Document Colibris Nice), écrite par NicoEffervesens
créée le 01.05.2020 à 10:10, mise à jour le 01.05.2020 à 10:10.

[CR] [Pôle Education] Zéro déchet - 08/02/20

Auteurs (colibris qui ont participé à la création de ce document) : Isabelle, Chloé, Capucine
Date du document : 08.02.2020
Date (année) : 2020
Type de document : Compte-rendu (de réunion ou d'action)
Sujet du document : Réunion et rencontre
Le document est-il public ? : Oui
Concerne le rôle : Actions et projets
Contenu ou description : Compte rendu de l'atelier
Pôle Éducation - Zéro déchet
du samedi 8 février


1 - Présentation des Colibris
2 - Présentation du Pôle Education et de la thématique de la réunion : Zéro Déchet
2 - World Café
CrPoleEducationZeroDechet080220 (Document Colibris Nice), écrite par CaPu
créée le 10.03.2020 à 09:55, mise à jour le 10.03.2020 à 09:55.

[CR] [Ciné-échange] En Liberté - 19/11/19

Auteurs (colibris qui ont participé à la création de ce document) : Sophie
Date du document : 19.11.2019
Date (année) : 2019
Date (mois) : Novembre
Type de document : Compte-rendu (de réunion ou d'action)
Sujet du document : Communication externe
Le document est-il public ? : Oui
Concerne le rôle : Animation, Communication
Contenu ou description : [Retour ciné-échange - Projection du film "En liberté"]
Merci à tous pour votre présence mardi soir ! ???
? Le film a permis d?aborder de nouvelles façons de voir l?éducation, la collectivité, la démocratie, le vivre-ensemble? Et nous avons été nombreux à faire le plein d?inspiration grâce à ces témoignages. :)
? Vous pourrez retrouver toutes les infos sur l?écovillage de Pourgues ici : http://www.villagedepourgues.coop
Cette thématique a suscité un partage très riche après la projection. Merci à Arnaud Grard de l'association Habitat Paille 06 pour sa présence pendant le débat !
On a notamment parlé :
? De l?association Regenère, autour l?alimentation, dont le projet d'école sera présenté le 30 novembre et le 1er décembre par Thierry Casasnovas à Montescot : https://regenere.org
? D?une association de permaculture à Colomars, qui oeuvre pour la souveraineté alimentaire. Sur Nice, nous serions à seulement 2,1 d?autonomie alimentaire?
? De l?association pédagogique de permaculture Association Shilakong et de son Jardin du Petit Pessicart :
https://www.shilakong.org
? Des associations Permacultive et Papillons Voyageurs, qui diffusent la permaculture dans les Alpes Maritimes :
https://www.permacultive.org
https://www.papillons-voyageurs.com/?
? De l?association Potager en Ville autour de l?agriculture urbaine : https://potager-en-ville.fr
? De l?associations Habitat Paille 06 qui accompagne la conception et la réalisation de bâtiments écologiques dans les Alpes Maritimes et le Var
? De l'association HappyHand qui est entrain de créer un éco-lieu à visée incluse: www.happyhand-association.com
?Enfin, nous avons parlé de Nice Coop, l?épicerie participative niçoise dont le projet vu le jour il y a 3 ans, et qui s?installe depuis peu rue Vernier ! Les adhérents investissent 3h de leur temps chaque mois pour acheter des produits à moindre coup.
?Une campagne de financement participatif est actuellement en cours :
https://www.facebook.com/nicecoop2/posts/983096845378026
? Pour finir, les prochaines dates à ne pas manquer de le 06 :
Le 30 Novembre, vous pourrez :
- Participer à notre Café-Colibris : https://www.facebook.com/events/2550130021896749/
- Aller voir le documentaire Food Coop à 18h30 à l?IESTS Nice, dans le cadre de la campagne de Nice Coop : https://www.facebook.com/events/2495450370737880/ !
- Ou encore aller voir la projection du film documentaire "Les dépossédés" à 19h à la maison des associations, pour lequel nous avons été invités par l'association CCFD-Terre Solidaire du 06 à échanger dans le cadre du Festival Alimenterre. https://www.facebook.com/events/2726789664026615/
À bientôt !
CrPostRetourCineEchangeEnLiberte (Document Colibris Nice), écrite par SophieColibri
créée le 26.11.2019 à 20:23, mise à jour le 30.01.2020 à 10:39.

[CR] [Stand] Gratiferia Roquebrune Cap Martin- 2/06/19

Auteurs (colibris qui ont participé à la création de ce document) : Sophie
Date du document : 02.06.2019
Date (année) : 2019
Date (mois) : Juin
Type de document : Compte-rendu (de réunion ou d'action)
Sujet du document : Communication externe
Le document est-il public ? : Oui
Concerne le rôle : Animation, Communication
Mots clés :
Contenu ou description : Post Facebook / Instagram :

"Merci à l'équipe du SEL du Citron pour son accueil chaleureux !
Une belle journée ensoleillée de partage et de convivialité entre musique, échanges et activités créatives pour petits et grands, où nous avons pu faire découvrir le mouvement Colibris."
CrInterventionGratiferiaRoquebruneCap (Document Colibris Nice), écrite par SophieColibri
créée le 07.06.2019 à 22:46, mise à jour le 30.01.2020 à 10:47.

[CR] [Ciné-échange] L'autre Connexion - 25/05/19

Auteurs (colibris qui ont participé à la création de ce document) : Sophie
Date du document : 25.05.2019 - 20:30
Date (année) : 2019
Date (mois) : Mai
Type de document : Compte-rendu (de réunion ou d'action)
Sujet du document : Communication externe
Le document est-il public ? : Oui
Concerne le rôle : Animation, Communication
Contenu ou description : Post Facebook et Instagram :

Retour ciné-échange :

Merci à tous pour votre présence lors de la projection de « L'autre connexion ». Le film a suscité beaucoup d'échanges sur le besoin de trouver des lieux pour organiser des rencontres et permettre cette connexion à la nature et à soi-même. Il existe déjà deux rencontres dans l'arrière-pays niçois à Valdeblore et à la Tour sur Tinée. Un troisième va s'organiser à Villars. Plus d'informations sur la page des Tribus Arc en Ciel :)
https://colibris-wiki.org/lestribusarcenciel/?PagePrincipale&fbclid=IwAR0FSgQi5a00O0ZfVmZ7mXcZKI6qtJbcF4MrxkY76aUattzA-3XFfIvgppc

A bientôt pour le prochain ciné-échange, toujours très lié à la connexion à la nature puisqu'on y parlera permaculture !
CrPostRetourCineEchangeLAutreConne (Document Colibris Nice), écrite par SophieColibri
créée le 07.06.2019 à 22:41, mise à jour le 30.01.2020 à 10:40.

[CR] [Stand] Lycée Estienne d'Orves - 21/05/19

Auteurs (colibris qui ont participé à la création de ce document) : Sophie
Date du document : 21.05.2019
Date (année) : 2019
Date (mois) : Mai
Type de document : Compte-rendu (de réunion ou d'action)
Sujet du document : Communication externe
Le document est-il public ? : Oui
Concerne le rôle : Actions et projets, Communication
Mots clés :
Contenu ou description : Post sur Facebook et Instagram :

"Une belle rencontre avec des lycéens curieux qui ont découvert le mouvement Colibris dans le cadre d'une journée consacrée aux perspectives écologiques. Les lycéen.ne.s ont pu y faire le plein d'inspiration. Une belle initiative de leur part, entre jardinage, compost, sensibilisation au tri et au recyclage, fabrication de cosmétiques, et rencontre avec d'autres associations !"
CrInterventionLAutreConnexion2505 (Document Colibris Nice), écrite par SophieColibri
créée le 07.06.2019 à 22:47, mise à jour le 30.01.2020 à 10:43.

[CR - Post retour Ciné-échange] - Après Demain - 16/05/19

Auteurs (colibris qui ont participé à la création de ce document) : Sophie
Date du document : 16.05.2019 - 18:30
Date (année) : 2019
Date (mois) : Mai
Type de document : Compte-rendu (de réunion ou d'action), Newsletter, lettre, communiqué
Sujet du document : Communication externe
Le document est-il public ? : Oui
Concerne le rôle : Actions et projets, Communication
Contenu ou description : [Retour ciné-échange - Après Demain]

Merci à tous pour votre présence en nombre jeudi dernier au Mercury !


Ce tour de France des actions locales en faveur d'une transition écologique a mis en lumière le besoin de disposer de récits inspirants afin d'initier et accélérer la transition vers un monde plus durable. Des histoires positives qui ont puisé leur inspiration il y a 4 ans dans le film Demain, ont permis de se questionner sur les facteurs indispensables à leur émergence. Ces interrogations ont suscité un débat très riche après la projection.

Parmi les interventions dans la salle, le récit comme vecteur d'émotions et de rassemblement à été souligné.
Une participante a partagé sa réflexion et son étonnement face à la façon dont ces films peuvent décupler les initiatives positives.
« On fait souvent passer les écologistes pour des doux rêveurs. Pourtant les gens réagissent souvent en masse face à des images émotionnelles ».
La transition écologique peut-elle provoquer des grands mouvements de foule grâce aux récits que l'on se raconte ?

D'autres personnes dans la salle ont rebondi : on peut réagir par une émotion forte, mais derrière, la constance est la composante la plus difficile à tenir sur le long terme.
«Tout le monde veut sauver la planète mais personne veut descendre les poubelles.» Cette citation de Jean Yanne résume bien cette interrogation qui traverse le documentaire.
Car les habitudes sont parfois tenaces, la proposition de semer régulièrement ces vagues d'inspiration pour réimpulser cette énergie fédératrice, a été soulignée dans la salle.

C'est justement le principe de ces ciné-échanges qui permettent de rassembler autour d'une cause.
De nombreux films permettent une diffusion gratuite, ou proposent des formules comme une participation libre pour la maison de production.

N'hésitez pas d'ailleurs à nous partager vos sources d'inspiration et propositions de films si vous avez envie qu'ils soient diffusés !

Certaines projections peuvent déboucher sur des réunions de travail, comme ce fut le cas à la suite du film Trashed en Janvier.

Aussi, n'hésitez pas à amener avec vous des personnes qui ne sont pas sensibles à ce message !
Le principe du "ramène un copain" pour ouvrir l'échange et ne pas rester uniquement entre personnes déjà sensibles à la transition. :)

Nous avons eu le témoignage de plusieurs personnes dans la salle, comme celui d?une enseignante qui a partagé son expérience d'un projet autour des cosmétiques bio où les élèves sont récompensés lorsque les pots sont ramenés et recyclés. L?exemple d?un projet à petite échelle qui sème dans les consciences.

La question « comment passer de petites initiatives individuelles à quelque chose de plus large ? » a également été posée. Le passage du PDG de Danone qui souhaite faire de son entreprise la première multinationale labellisée « Bicorp » a provoqué des réactions mitigées dans la salle, entre espoir et scepticisme. Les grands groupes au coeur du capitalisme peuvent-ils réellement mettre en marche la transition ?
Faut-il préférer élargir avec les collectivités locales et les PME ?
La question du greenwashing se pose, mais l'ouverture aux grandes entreprises ne semble-t-elle pas aussi être un levier important pour faire sa part ?

Un jeune homme a soulevé l'importance de l'éducation, qui fait que beaucoup d'initiatives ne sont pas évidentes pour tous. Transmettre une façon différente d'envisager le monde dès le plus jeune âge pour faciliter les initiatives et former les acteurs du changement de demain.


Et à Nice, on en est où ?

Politiquement, « être écolo » semble de plus en plus être vu comme quelque chose de nécessaire, et nous sommes loin aujourd'hui de la marginalisation utopiste d'autrefois.

" Aujourd'hui l'utopie a changé de camp : est utopiste celui qui croit
que tout peut continuer comme avant. » (Pablo Servigne et Raphaël Stevens)

Cet éveil des consciences permet d'ouvrir le champ des possibles aux « trois piliers du tabouret » énoncés dans le film par le maire de Grenoble : les élus et la municipalité, les citoyens, et les entrepreneurs.
Le rôle des associations permet aussi de relier les initiatives entre elles.

A Nice, vous pouvez nous rejoindre Dimanche 26 Mai pour journée autour de la Reconnexion à la nature par l'Education au jardin du petit pessicart. « Se reconnecter à la nature : facteur d'épanouissement et d'inclusion sociale, un défi pour l'éducation du 21ème siècle ? », ce sera le fil rouge de cette journée.
Ce sera aussi l'occasion de construire des liens, de faire des rencontres, et de dessiner ensemble des projets en émergence.

Petite astuce : n'hésitez pas à synchroniser votre agenda électronique avec les évènements annoncés sur Facebook pour être sûr de ne pas passer à côté !


Décider de l'histoire que l'on veut se raconter, c'est le pouvoir que nous avons ensemble. Et si, comme la science fiction inspire la science, on écrivait ensemble une nouvelle histoire sociétale pour passer de fiction à réalité ?


Merci, et à bientôt pour le prochain ciné-débat - le 25/05 au Mercury, pour la projection de «L?autre connexion » !
CrPostRetourCineEchangeApresDemain (Document Colibris Nice), écrite par SophieColibri
créée le 20.05.2019 à 19:33, mise à jour le 20.05.2019 à 20:06.

[CR] Réunion bénévoles du 09 mai 2019

Auteurs (colibris qui ont participé à la création de ce document) : Tous les participants
Date du document : 09.05.2019
Date (année) : 2019
Date (mois) : Mai
Type de document : Compte-rendu (de réunion ou d'action)
Sujet du document : Gouvernance (du GL ou du mouvement), Réunion et rencontre
Le document est-il public ? : Oui
Concerne le rôle : Coordination, Actions et projets, Animation, Communication
Mots clés :
Contenu ou description : ODJ :

1 - Pôle action & projets (20min)
2 - Pôle animation (45min)
3 - Pôle coordination (10min)
4 - Pôle communication (10min)
CrReunionBenevolesDu09Mai2019 (Document Colibris Nice), écrite par CaPu
créée le 20.05.2019 à 12:04, mise à jour le 20.05.2019 à 12:04.

[CR - Post retour Ciné-échange] - Être plutôt qu'avoir ? - 3/05/19

Auteurs (colibris qui ont participé à la création de ce document) : Sophie
Date du document : 03.05.2019 - 18:30
Date (année) : 2019
Date (mois) : Mai
Type de document : Compte-rendu (de réunion ou d'action)
Sujet du document : Réunion et rencontre
Le document est-il public ? : Oui
Concerne le rôle : Animation, Communication
Contenu ou description : [Retour ciné-échange - Être plutôt qu'avoir] ?

Merci à tous pour votre présence en nombre vendredi dernier !

Le documentaire a été très apprécié au vue de vos applaudissements, et a suscité des débats et échanges très intéressants.

  • Nous avons notamment pu voir à travers le regard de trois enfants qui ont pris la parole pour nous partager leur vécu d'écoliers bien éloignés de la nature. Ils nous ont expliqué leur envie d?en être plus proches avec des activités en extérieur pour rendre les apprentissages plus concrets et intéressants. Ce fut un plaisir d'entendre cette génération des ?adultes de demain" exprimer ce besoin de concret et de nature: "L'école en plein air c'est quand même plus drôle! Ces enfants ont de la chance car ils ont plus de liberté."
De nombreux sujets ont également été abordés :

  • Quels freins empêchent les situations d'apprentissages en pleine nature ?
La question de l'énergie et de l'investissement nécessaires pour changer les choses a été soulevée.
Mais aussi les institutions, la sécurité et la responsabilité des encadrants face aux risques. La situation des établissements avec peu d'espaces verts...

  • Quelle marge de man?uvre l'Education Nationale laisse-t-elle aux enseignants pour développer une pédagogie alternative ? Une organisation différente des conditions d'apprentissages est-elle possible ?

  • Quels enjeux sont engagés dans cette recherche d'une école autrement ?

  • L'importance de comprendre, connaître le vivant et la nature face aux urgences écologiques.
L'éducation est à prendre au sens large, l'école ne représente qu'une partie de ce qui va permettre à un enfant de s'épanouir, se développer et devenir un adulte responsable. Le rôle des parents et de la famille a aussi une grande importance dans ce sens. Un fort "principe de précautions", le contrôle et le risque de surprotection, semblent freiner les éducateurs (parents et enseignants) dans leurs choix, leurs projets.
L'éducation et l'organisation du système scolaire est une question Politique, un choix de société : ?être plutôt qu?avoir?.

  • Quelle formation réserve-t-on aux enseignants ?

  • Quels enfants voulons nous laisser à notre planète ? Et quelle planète allons-nous laisser à nos enfants ?
Nous avons parlé de l'importance de laisser les enfants s'ennuyer, respecter leur rythme, ne pas les submerger d'activités.

  • Merci pour le partage de vos témoignages dans la salle :

  • Une enseignante en école privée qui a un cadre privilégié avec de beaux espaces naturels nous a expliqué qu'elle ne pouvait pas laisser les enfants en profiter librement pour des raisons de sécurité (arguments de la direction de l'établissement).
Elle a aussi témoigné d'une expérience dans une école publique espagnole très innovante et ouverte aux échanges et pédagogies alternatives.

  • Une enseignante en école publique à Nice a expliqué que malgré l'organisation de son école très bétonnée, ils ont aménagé un potager et un petit jardin pour que les enfants puissent avoir ce contact concret avec la nature et l'observation du vivant.

  • Enfin, il a été soulevé l'urgence d'une reconnexion avec la nature en terme d'écologie, de gestion des ressources mais aussi de bien-être, de sociabilisation et d'apprentissages.
A nous de rendre possible l'impossible... Toutes les initiatives même modestes font avancer le champ des possibles !

  • Pour conclure L'équipe Colibris a parlé du jardin du petit Pessicart au coeur de Nice, jardin pédagogique dans lequel se déroulera la journée Education le 26 mai.
Une invitation à prolonger la réflexion et les initiatives, "vers les pédagogies du XXIe siècles ??

À bientôt !
CrPostRetourCineEchangeEtrePlutotQ (Document Colibris Nice), écrite par SophieColibri
créée le 15.05.2019 à 16:59, mise à jour le 20.05.2019 à 19:27.

[CR - Post retour Ciné-échange] L'éveil de la permaculture - 24/04/19

Auteurs (colibris qui ont participé à la création de ce document) : Sophie
Date du document : 24.04.2019 - 18:30
Date (année) : 2019
Date (mois) : Avril
Type de document : Compte-rendu (de réunion ou d'action)
Sujet du document : Communication externe, Réunion et rencontre
Le document est-il public ? : Oui
Concerne le rôle : Animation, Communication
Contenu ou description : "
[Retour Ciné-échange - L?éveil de la permaculture]

Merci à tous d'être venus échanger avec nous mardi soir autour du film L?éveil de la permaculture au cinéma Mercury.

Ce film nous a présenté les Permaculture Design Course (PDC), la transmission de ceux qui diffusent la permaculture, et nous a rappelé les principes clés de la permaculture :
- Les 3 principes fondamentaux : Prendre soin de la terre, Prendre soin de l?homme , et Partager équitablement les ressources
- L?approche systémique, par opposition à l?approche analytique
- Une manière créative de penser des solutions globales et sur le long terme plutôt que fragmentées et court terme
- Apprendre à "se cultiver avec la terre"

Après la projection, l?échange a été riche !

? Nous avons parlé de la permaculture comme alternative à une société qui évolue hors sol, déconnectée des écosystèmes. De son modèle beaucoup plus productif, plus respectueux des sols et des écosystèmes, moins demandeur en surface et moins gourmand en ressources que l?agriculture intensive.

? Nous avons également parlé d?agriculture urbaine. Plusieurs villes ont déjà opté pour ce modèle alternatif. C?est le cas par exemple de la ville de Liège en Belgique, un bel exemple de réinvention d?un circuit complet hors de l?agriculture intensive habituelle, puisque le maire a pour projet 50% de production locale d?ici quelques années, ou encore la ville d?Albi en France qui lance le pari de l?autosuffisance alimentaire d?ici 2020 en développant l?agriculture urbaine et les circuits courts.

?Nous avons parlé de l?importance de la reconnexion à la nature par l?éducation.
C?est d?ailleurs un des moyens d?action de Permacultive, qui introduit la permaculture dans les universités et les écoles. C?est aussi ce que certains élus, tels que le maire de Grenoble, ont décidé de faire dans les écoles en revégétalisant les cours de récréation ! A Nice, l?association Shilakong oeuvre également pour cette approche pédagogique ouverte à tous à travers le Jardin du Petit pessicart.
Julie Couturier, réalisatrice qui a vécu 6 mois en Amazonie et prépare un documentaire issu de cette expérience, nous a également présenté son projets : Le jardin des petits bobos. Un projet pédagogique de jardin de plantes médicinales à proximité des écoles, qui vise à revaloriser leur utilisation pour les petits bobos du quotidien et à motiver les élèves en apprenant autrement.

?? Si ce thème de la Reconnexion à la nature par l?éducation vous intéresse, vous pouvez dès à présent noter la date du 26 Mai dans vos agendas : ?
dans le cadre de l?Agora Education du mouvement Colibris, nous organisons une journée dédiée à cette thématique, en lien avec les associations, au Jardin du petit Pessicart. (Plus de détails à venir !)

La veille (25 mai au soir) aura également lieu un ciné-échange autour du film « Une autre connexion » pour annoncer cette journée.

Pour découvrir l?association Permacultive : toutes les infos sont sur leur site https://www.permacultive.org !

Si la découverte ou l?approfondissement de la permaculture vous intéresse et que vous êtes de la région, sachez qu?ils organisent un Permacamp du 9 au 16 Juin ? https://www.permacultive.org/permacamp

Dans la région, en permaculture, existe aussi Chival - Yoga, Permaculture et Animaux http://chival.fr et Association Shilakong à Nice, avec leur Jardin du Petit Pessicart https://www.shilakong.org ?

A bientôt pour les prochains ciné-débats ! Nous vous attendons vendredi prochain pour le film "Etre plutôt qu'avoir : l'école autrement" ? https://www.facebook.com/events/302332700436909/

Crédit photo : @julie cout Julie Couturier
"
CrPostRetourCineEchangeLeveilDeLaP (Document Colibris Nice), écrite par SophieColibri
créée le 15.05.2019 à 16:57, mise à jour le 20.05.2019 à 12:14.

[CR] [Animation] Accélérateur de projet IESTS du 12 avril 2019

Auteurs (colibris qui ont participé à la création de ce document) : Sophie
Date du document : 12.04.2019
Date (année) : 2019
Date (mois) : Avril
Type de document : Compte-rendu (de réunion ou d'action)
Sujet du document : Animation et jeu
Le document est-il public ? : Oui
Concerne le rôle : Animation
Contenu ou description : Compte-rendu adressé aux étudiants IESTS (institut d'Enseignement Supérieur de Travail Social) de l'atelier "Accélérateur de projet", dans le cadre de la journée "Travail Social et Développement Soutenable" du 12/04/19.
CrInterventionAccelerateurDeProjetIests (Document Colibris Nice), écrite par SophieColibri
créée le 12.04.2019 à 22:13, mise à jour le 02.05.2019 à 14:53.

[CR - Post retour Ciné-échange] Gilles Clément, le jardin en mouvement - 10/04/19

Auteurs (colibris qui ont participé à la création de ce document) : Sophie
Date du document : 10.04.2019 - 18:30
Date (année) : 2019
Date (mois) : Avril
Type de document : Compte-rendu (de réunion ou d'action)
Sujet du document : Communication externe
Le document est-il public ? : Oui
Concerne le rôle : Animation, Communication
Contenu ou description : "
[Retour ciné-échange - Le Jardin en Mouvement]

Merci à tous pour votre participation hier soir à la projection du film Le Jardin En Mouvement !

Ce film inspirant nous a permis un échange intéressant après le film.

?Nous avons entre autre parlé de la poésie du film et la justesse de la démarche du paysagiste Gilles Clément : faire avec et non pas contre la nature. L?image du « jardin planétaire » citée dans le film était très parlante pour beaucoup. « Ensemble, nous décidons que la Terre est un seul et petit jardin ». Cette notion pose les limites de « l?enclos » de quelques milliers de mètres de profondeur et de hauteur dans lequel se joue l?avenir de la diversité dont l?homme fait partie : la biosphère. Cette fine pellicule autour de la planète est notre jardin, dont nous sommes tous les jardiniers. Apprendre à connaître le vivant, c?est comprendre comment exploiter la diversité de ce jardin sans la détruire.

?Nous avons également évoqué le récent amendement (15 Mars) adopté en France concernant la production de pesticides contenant des substances interdites dans l'UE. Cette production avait été interdite en octobre dernier (loi Egalim) à compter de 2022, et vient d?être repoussée à 2025.

?Le film aborde l'interdiction mise en place concernant les PNPP (produits naturels peu préoccupants : Purin d?orties, de prêles, ou de consoudes).
Heureusement, il existe des associations, telles que l'association AsproPnpp (avec J F. Lyphout), qui se mobilisent pour défendre le droit d?utiliser ces produits à la place des engrais et pesticides chimiques.
https://www.aspro-pnpp.org

?Nous avons aussi parlé des alternatives locales qui heureusement existent à Nice, comme le Jardin du Petit Pessicart à l?initiative de l? Association Shilakong, un jardin pédagogique permettant de mieux comprendre la nature grâce à l?expérimentation et la pratique des principes de la permaculture.
https://www.zeste.coop/fr/le-jardin-du-petit-pessicart

? Nous avons enfin découvert l? «opération Mains Vertes» grâce à une personne présente dans la salle et faisant partie de l?association Terre Bleue (terrebleue.org).
Cette opération à l?initiative de cette dernière vise à inciter les citoyens à s?exprimer sur la qualité environnementale de leur quartier, commune, ou ville (traitement des déchets, pistes cyclables?).

Et pour conclure avec les mots de Gilles Clément :
"Un jardin permet l?expression d?utopies politiques, de pensées scientifiques, de rêves vers un autre monde."

A bientôt pour notre prochain ciné-échange qui restera dans le même thème : « L?éveil de la permaculture », le 24 Avril au Mercury !
"
CrPostRetourCineEchangeGillesClement (Document Colibris Nice), écrite par SophieColibri
créée le 15.05.2019 à 16:52, mise à jour le 20.05.2019 à 12:12.

[CR - Post retour Ciné-échange] L'illusion Verte - 19/03/19

Date du document : 19.03.2019 - 19:30
Date (année) : 2019
Date (mois) : Mars
Type de document : Compte-rendu (de réunion ou d'action)
Sujet du document : Communication externe, Réunion et rencontre
Le document est-il public ? : Oui
Concerne le rôle : Animation, Communication
crpostretourcineechangelillusionvert_capture-decran-2019-05-15-a-16.43.29.png
Contenu ou description : "
[Retour ciné-échange - L'illusion verte]

Merci pour votre participation en nombre à la projection de L'Illusion Verte au Mercury, et ce malgré la grève de tramways ! Cela prouve encore une fois que nous sommes de plus en plus à remettre en question notre consommation et souhaiter un modèle plus éthique ?
Le débat qui a suivi la projection a été très riche en questionnements.
Nous y avons entre autre parlé de consom'action et de notre pouvoir de consommateur, de la force du réseau face au sentiment d'impuissance individuelle, de la façon de protester face à l'immobilisme du système actuel, d'intelligence collective, de l'importance d'un réel mouvement citoyen face aux lobbies industriels, et de solutions locales telles que la permaculture...
La réflexion continue, entre part individuelle et collective... Et quoi qu'il en soit, l'importance de "faire sa part" est plus que jamais d'actualité?. Il serait facile de tomber dans le découragement individuel, mais si nous continuons à nous inspirer les uns les autres, notre force est immense.
A bientôt pour les prochains ciné-débats, dont les dates seront bientôt communiquées !

"
CrPostRetourCineEchangeLIllusionVert (Document Colibris Nice), écrite par SophieColibri
créée le 15.05.2019 à 16:48, mise à jour le 20.05.2019 à 12:16.

[CR] Café Colibris du 16 mars 2019

Auteurs (colibris qui ont participé à la création de ce document) : Nico ( Notes ajoutées Isabelle)
Date du document : 16.03.2019
Date (année) : 2019
Date (mois) : Mars
Type de document : Compte-rendu (de réunion ou d'action)
Sujet du document : Projet et action
Le document est-il public ? : Oui
Concerne le rôle : Animation
Mots clés :
Contenu ou description : Café colibris du 16 mars 2019
Lieu et heure de début : Les parleuses, 9h30 à 11h00

  • Présents : isabelle, Alain, Sophie, Agathe, Ulrich, josette, nico
    • Nous nous mettons d'accord sur l'heure de fin de réunion : 11h car il y avait la marche pour le climat après.

Ordre du jour :

1. écoute active sur le point 8 de l'éthique des colibris : la coopération est une condition incontournable du changement
Retour sur cette pratique d'écoute active: Découverte très positive pour certain(e)s. La qualité de l'écoute de chacun et chacune a été ressentie. Ne pas intervenir permet de se concentrer sur ce que dit l'autre.
2. lecture d'un extrait d'extrait du livre sur l'intelligence des arbres :
  • L'échange de substances nutritives et l'intervention d'arbres voisins en cas de besoin serait la norme. Il apparaît ainsi que les forets sont des super organismes, des organisations structurées comme le sont les fourmilières...


...Le fonctionnement de la nature n?est pas aussi simple : les végétaux, par conséquent les arbres, sont parfaitement capables de distinguer leurs racines de celles d?espèces différentes et même celles d?autres individus de la même espèce...


... pourquoi partagent-ils leur nourriture avec des congénères et entretiennent-ils ainsi leur concurrents ? Pour les mêmes raison que dans la sociétés humaines : à plusieurs, la vie est plus facile. Un arbre n?est pas une forêt, il ne peut à lui seul créer des conditions climatiques équilibrées, il est livré sans défense au vent et à la pluie. A plusieurs, en revanche, les arbres forment un écosystème qui modère les températures extrêmes, froides ou chaudes, emmagasine de grande quantités d?eau et augmente l?humidité atmosphérique. Dans un tel environnement,, les arbres peuvent vivre en sécurité et connaître une grande longévité.


Pour maintenir cet idéal, la communauté doit à tout prix perdurer. Si chaque individu ne s?occupait que de lui-meme, nombre d?entre eux n?atteindraient jamais un grand age. Les morts successives provoqueraient de grandes trouées dans la canopée par lesquelles les tempêtes pourraient s?engouffrer et endommager la forêt. La chaleur estival parviendrait au sol et le dessécherait. Tout individus en souffriraient.


... les individus malades sont soutenus et approvisionnés en éléments nutritifs jusqu?à ce qu?ils aillent mieux. Une prochaine fois, peut-être les rôles s?inverseront-ils et ce sera l?arbre-soutien qui à sont tour aura besoin d?aide. Les gros hêtres à l?écorce grise qui se protègent mutuellement me font penser aux éléphants qui vivent en troupeaux. Eux aussi défendent chacun des membres du groupe, eux aussi aident les malades et les moins vaillants à reprendre de la vigueur et ne laissent qu?à regret leurs morts derrière eux.

2. que vous inspire ce texte ?
Les échanges ont mis en valeur la notion d'interconnexion et d'équilibre dans ce macro organisme qu'est la nature. Les réseaux permettent à la nature de vivre. Quel parallèle pouvons nous faire entre ce monde naturel décrit dans le texte et notre société humaine? En quoi pouvons nous nous en inspirer? La nature montre un certaine solidarité archaïque avec par exemple le choix de sacrifier un individu pour la survie de la collectivité. Ce modèle n'est pas applicable à l'échelle humaine.
La nature peut pourtant nous rappeler la solidarité et l'entraide. Nous développons trop l'individualisme, cela représente le vrai problème de notre société.
Il ne faut pas oublier aussi que la Nature est implacable, c'est la survie qui prime.
Citation de V. Hugo: "Ceux qui vivent sont ceux qui luttent.."
L'idée partagée est de maximiser le bien être collectif et la coopération. Idée qui rejoint la notion du point 8 de l'éthique des Colibris.
3. quelle solution concrète vous pourriez trouver personnellement une voix plus harmonieuse quand à votre inspiration tiré du texte ?
Notes des propositions:
Randonner tous les we pour se reconnecter à la nature.
Prendre le temps de s'engager dans des associations, des initiatives pour favoriser la connexion à la nature.
Affirmer plus mes convictions.
Prendre le temps de regarder la nature qui nous entoure. La nature comme lieu ressourçant et transformateur. Mais pas forcément besoin d'aller loin en forêt. Avoir des plantes chez soi, les voir quotidiennement c'est une source de bien-être.
4. quelle solution concrète vous pourriez trouver collectivement une voix plus harmonieuse quand à votre inspiration tiré du texte?
Notes des propositions et discussions:
L'éducation est un moyen de sensibiliser les plus jeunes au respect et à la l'amour de la Nature: Avoir des lieux pédagogiques qui permettent collectivement de se connecter à la nature.
  • Organiser des jardins collectifs basés sur le partage.
Avoir des pratiques collectives plus respectueuses de la Nature:
Organiser compost collectif
Moins voyager pour moins polluer.
Vivre en consommant moins.

  • l'éventualité d'un groupe de connexion à la nature, se réunissant une fois par mois pour aller vers ce but est ressorti de plusieurs membre de cette réunion
CrCafeColibrisDu18Mars2019 (Document Colibris Nice), écrite par NicoEffervesens
créée le 18.03.2019 à 16:08, mise à jour le 02.05.2019 à 13:30.

[CR] Réunion Atelier CNV du 16 mars 2019

Auteurs (colibris qui ont participé à la création de ce document) : Nico
Date du document : 16.03.2019
Date (année) : 2019
Date (mois) : Mars
Type de document : Compte-rendu (de réunion ou d'action)
Sujet du document : Réunion et rencontre
Le document est-il public ? : Oui
Concerne le rôle : Animation
Mots clés :
CNV
Contenu ou description : non finalisé au 18 mars

Réunion du 16 mars 2019


  • Lieu et heure de début : A Art du Tao à 18h30

  • Présents : Elisabeth, Nadine, Véronique, Yannick, Nicolas

  • non-présents :


Échange informel et tour météo



Cadre de confiance et éthique (10min)
non fait cette fois-ci

Répartition des rôles (non fait au début)

  • Facilitatrice·teur : Nadine / Elisabeth puis Nicolas

  • Gardien·ne du temps : tous fin prévu pour 17h30 puis reporter à 18h00

  • Gardien·ne tour de parole : non fait cette fois-ci

  • Rédactrice·teur du compte-rendu :.non, fait nico


  • Nous?? nous?? mettons? ?d'accord? ?sur? ?l'heure? de fin de réunion :18h00


Ordre du jour :


1. exercice d'ancrage sur l'intention et les effets que cela crée (Nadine)

2. sensibilisation à l'intention (Elisabeth / Nadine)
l'importance de celle-ci en CNV, le processus osbd utilisé sans l'intention de "satisfaction mutuelle", le processus est incomplet et peut mener à l'opposé de son objectif, et être négatif sur l'autre et/ou sur soi.

L'observation des sensations permet de repérer nos intentions, lors que nous ne sommes par tourner vers de la bienveillance, il y a une ou des contractions à sentir, à l'inverse, une sensation d'expansion peut être ressentie quand nous nous tournons vers la relation à l'autre

Il est essentiel de prendre soin de soin et d'être attentif et actif à l'auto-empathie

Exercice d'Isabelle Padovani :chaque matin commencer sa journée par quelle est mon intention pour cette journée ? et quels moyens, je vais utiliser pour celà ?
2. Nadine a fait part de son envie de partager la liste des besoins selon Isabelle Padovani (Nadine)

3. besoin de réinstaller le cadre

nous n'avons ni fait le cadre de confiance, ni organiser les roles et un manque s'est fait ressentir, la réinstallation du cadre sera donc une priorité dorénavant et peut-être même inscrite dans notre charte

4. préparation de la prochaine réunion

- nous allons faire un ou des exercices pratiques (peut-être issus du manuel de cnv)
- nous allons avoir un échange sur le chapitre 1 déjà prévu pour cette fois-ci, l'objectif étant de cerner la compréhension que chacun en a eu
- écriture de la charte commune de cet atelier : la motivation et les intensions qui nous amènent à venir faire ces rencontres ne sont pas les mêmes et il est souhaitable que nous soyons clairs avec celle de chacun du groupe, et que nous ayons un cadre écrit ou au moins défini vers lequel se référer si nous nous sentons perdu, le mail de Michel ci dessous est un précieux cadeau pour travailler sur celui-ci.
pêle-mêle les points notés sont :
  • début des séances par un exercice d'ancrage
  • définition d'un cadre de confiance
  • définition des roles : facilitateurs, gardien du tour de parole, gardienne du temps, et gardienne des mots
  • utilisation de mouvements avec les mains pour prendre la parole et valider ce qu'une personne dit : lever la main pour la parole, bravo de langue des signes française pour valider
  • l'importance de prendre ce qu'il y a et de l'utiliser de façon bienveillante : les états des uns sont les bienvenus et source de pratique pour la cnv, la résonnance de ces états est la bienvenue comme source de pratique pour la cnv. la confiance que les uns font en partageant est une source de confiance pour moi qui pourrait le faire plus facilement et ça créera un expansion de ce sentiment de confiance. prendre l'ambitude de partager ce qui nous touche est important et peut-être le coeur de notre sujet, bien qu'il ne peut en aucun cas être source d'une obligation
Communication et ajout en séance d?éventuels points supplémentaires


Bonjour, je m'appelle Michel et j'ai participé à l'émergence d'un groupe de pratique de CNV à Saint Jeannet. Le groupe hebdomadaire et devenu 2 puis 3 tant le nombre de personnes souhaitant y participer grandissait.
Nicolas m'a proposé de témoigner de notre expérience ici. Je suis de mon côté très intéressé à créer des connexions au sein de la communauté locale. J'aime l'enrichissement et le soutien que ça me procure.
Nous avons démarré en aout 2017, quelques uns d'entre nous avions les 3 premiers modules. Nous avons accueilli des personnes qui n'étaient pas formés et qui avaient le souhait de découvrir la CNV. Quelques mois plus tard, nous avons découvert que les instances de la CNV préconisaient de n'accueillir que des personnes ayant déjà les 3 modules de base dans un groupe «auto-géré» (c'est à dire qui n'est pas animé par une personne certifiée ou sur le chemin de la certification). https://cnvfrance.fr/actualites/groupes-de-pratique/un-groupe-de-pratique-en-communication-non-violente/
Nous avons donc amendé notre charte avec son article 4 : notre groupe de pratique ne se substitue pas à une formation, ce qui y sera dit n'est que le reflet de ce que l'on comprend de la CNV à l'instant où ça se produit. Ca ne sera pas aussi précis que ce que pourrait dire un-e formateur/trice certifié-e. (si ça vous intéresse, je peux vous livrer les autres points de notre charte, je ne le fais pas parce que je crois que la création de la charte peut constituer un exercice constituant pour un groupe, je vous laisse donc ce choix).
Nous avions donc déjà créé une charte qui visait à concourir à un climat de confiance qui permette à chacun-e de se sentir en sécurité pour traverser la soirée et se sentir libre d'aller visiter des endroits de soi qui peuvent être déstabilisants.
Nos groupes de pratique se déroulent de la façon suivante : temps de centrage, tour de parole (météo du jour) relativement rapide pour qu'on conserve du temps de pratique. Lors du tour de météo (une structure y est proposée, son objet est de soutenir la pratique de la CNV :
  • 1 - dire comment on se sent (le temps de centrage vise à écouter les sensations corporelles notamment)
  • 2 - exprimer ce qu'on a envie de vivre dans la soirée qui démarre
  • 3 - partager une anecdote récente en lien avec la CNV (expérience agréable ou pas...)
  • Certaines choses émergent et nous choisissons de travailler sur les thèmes qui y sont apparus. Par sous groupe de deux, trois, quatre, cinq, tous ensemble... Ca dépend des activités.
Après chaque activité on s'offre un temps de feed-back. En fin de GP on fait un tour de clôture (comment on se sent, qu'est ce qu'on garde de la soirée? Qu'est-ce-qu'on a envie de partager?).
Pendant les 3 premiers mois, nous n'avions que peu d'expérience et nous avons fait le choix de tourner sur 4 ou 5 jeux/activités que l'on faisait chaque semaine. Ces jeux permettaient entre autre chose de travailler l'écoute et d'intégrer le vocabulaire des sentiments et des besoins qui nous a fait gagner en nuances dans notre capacité à exprimer ce qui est vivant en nous.
En voilà trois :
  • ECOUTE SILENCIEUSE : 4 minutes chacun en position «amoureux» (assis en sens opposés, épaule contre épaule).
  • Mime des sentiments (on tire un sentiment au hasard, on essaie de le faire deviner en le mimant aux autres)
  • Anti mime des besoins : on tire un besoin au hasard, tout le monde le voit sauf nous, les autres essayent de nous le faire deviner en pop-corn en nous donnant : une situation dans laquelle une personne vivait un sentiment S parce que le besoin... était ou n'était pas nourri.
S'il apparaît une grande hétérogénéité au sein d'un groupe, nous pouvons choisir de créer deux sous-groupes. L'un peut aller travailler une situation particulière dans une autre pièce pendant qu'un groupe avec plus de personnes nouvelles / non formées pratiquent des exercices qui permettent de découvrir/ancrer les notions structurelles de la CNV.
Notre expérience nous a amenés à prendre conscience que certaines personnes pouvaient partir d'un GP avec beaucoup d'énergie pour «se servir de la CNV dans la vraie vie» nous avons peu à peu développé des moyens de transmettre les écueils à ce genre de démarches.

Nous avons un site internet sur lequel nous avons consigné quelques informations et retours d'expériences : rouelibre06.wordpress.com
Nous organisons des formations à Saint-Jeannet. Depuis octobre, il y a eu 3 modules de base, un module sur la gratitude (avec de la danse), un module sur la responsabilité, un sur l'énergie des besoins et deux sur auto-empathie et empathie. Les formations sont à un tarif plus ou moins identique : environ 110 par jour de formation.

Nous avons commencé à créer un réseau départemental, la fédération des groupes de pratique du 06. L'idée est de mutualiser les ressources et de créer une offre cohérente et claire sur le département. https://rouelibre06.wordpress.com/2018/11/26/carte-collaborative/
Souhaitez-vous inscrire votre groupe sur la carte? On peut spécifier les caractéristiques du groupe, s'il est possible d'y participer ou non...
On fait aussi une réunion toutes les 6 semaines environ. Si vous avez envie d'y être conviés, il suffit de me donner un mail.

Voilà, je serai ravi de répondre s'il y a des interrogations ou d'apporter des précisions si ça peut intéresser.

A bientôt!

Michel.

Dates à venir
Le 30 mars à 9h, semble convenir, mais au 18 mars, il n'est pas confirmé

Tour météo de clôture.
non écrit
ReunionAtelierCnvDu16Mars2019 (Document Colibris Nice), écrite par NicoEffervesens
créée le 18.03.2019 à 15:51, mise à jour le 02.05.2019 à 15:13.

[CR] Réunion CC du 29 novembre 2018

Auteurs (colibris qui ont participé à la création de ce document) : Cercle Coeur
Date du document : 29.11.2018
Date (année) : 2018
Date (mois) : Novembre
Type de document : Compte-rendu (de réunion ou d'action)
Sujet du document : Gouvernance (du GL ou du mouvement), Réunion et rencontre
Le document est-il public ? : Oui
Concerne le rôle : Coordination
Contenu ou description : Ordre du jour :

1 - Périmètre du Cercle Coeur : annonce de Robert et célébration
2 - Ciné-échange Trashed : retour par Isabelle
3 - Café Colibris : retour par Nicolas
4 - Suite de l'atelier sur les rôles du CC
CrReunionCc181129 (Document Colibris Nice), écrite par CaPu
créée le 14.02.2019 à 20:32, mise à jour le 02.05.2019 à 13:46.

[CR] Café Colibris du 24 novembre 2018

Auteurs (colibris qui ont participé à la création de ce document) : Nico
Date du document : 24.11.2018
Date (année) : 2018
Date (mois) : Novembre
Type de document : Compte-rendu (de réunion ou d'action)
Sujet du document : Réunion et rencontre
Le document est-il public ? : Oui
Concerne le rôle : Animation
Contenu ou description : Nicolas Niamiah (référent animation au 24/11/2018)

Arrivé 30 min, j'ai pu rencontré Henri l'enseignant de théatre qui s'occupait de nous recevoir, j'ai pu également installé l'espace qui s'est trouvé être parfait pour l'événement.

Les heures prévues étaient de 10h à 12h au Forum Jorge François à Nice

10 participants dont moi (une 11eme qui n'a pas trouvé la porte et est arrivé à 10H05)

déroulements :
- accueil : qu'est-ce que colibris pour vous ?
- écoute active sur un point colibris (etique des colibris)
- lecture puis expression de ce d'un point qui nous a fait résonner dans le texte de pascal deru
- bocal de poisson de 3 chaises (cercle samoan) avec une demande concret issu des échanges précédents : comment mettre de l'intention dans nos cadeaux.
- tour météo
- rangement et ciao

Dès 10h et des poussières des personnes ont commencé à arriver progressivement. J'ai demandé au premier arrivant d'explique ce qu'est Colibris pour eux et j'ai progressivement noté les choses qui me semblaient proche et j'ai rebondis par la suite pour les clarifier. (les points que j'ai clarifié étaient le GL, les Moocs, la communication positive et la forêt des être)

retour des présents sur colibris et ce qu'on fait :
- prendre soin de la tere et des humains
- partage et ecoute (importance de valoriser ce qui est bien)
- une lueur d'espoir

- pour les GL j'ai simplement expliquer que c'était une asso nationale avec des gl pour la représenter et des cc pour l'animer,
- pour les moocs j'ai expliqué que ce sont de cours en ligne et qu'ils sont sur donation libre
- pour la communication positive, j'ai du insister car des participants ont choisi de ne pas venir au ciné débat du 22, Trashed, car ils ne voulaient pas être plombés, notre com sur le docu n'insistait peut etre pas assez sur l'aspect solution et créativité.
- pour la forêt des êtres, il y avait une confusion avec Colibris j'ai donc expliqué que ce sont deux choses différentes mais je n'étais pas en mesure de préciser si c'est un projet porté par notre GL ou un autre GL, ou pas porté.

Lorsque j'ai considéré que le groupe était à peu près complet vers 10h10, j'ai présenté le document l?Éthique des Colibris que j'avais imprimé en deux exemplaires, nous avons traversé le titre de chacun des dix points enfin nous sommes arrivés au dernier "10. La Joie..." que nous avons fait lire à la petite Joaina, puis à une autre personne.
J'ai proposé un exercice d'écoute active par deux avec comme protocole :
- choisir qui commence à parler
- celle-ci exprime ce que suggère et ce que veut dire ce texte pendant 3 mn à l'autre personne qui ne répond pas sauf avec un éventuel "oui" ou des hochements de tête
- A la fin du temps, celui qui écoutait, fais un retour sur ce qu'il a entendu pendant une minute

- puis les roles s'inversent après une reclarification du protocole

Enfin lorsque les deux personnes ont fait l'exercice, je demande au participant un retour sur comment ils ont vécu l'écoute active.
réponses :
- quand on est dans l'écoute active, on entend mieux
- on devrait avoir des badges colibris pour se parler dans la rue avec les autres Colibris et ainsi échanger avec des inconnus
- citation : la vie, mon ami, c'est l'art de la rencontre
- savoir que l'autre ne va pas réagir et contredire, mes mots libère ma parole.

lecture du texte extrait du livre de Pascal Deru
échange libre :
- Personnaliser les cadeaux
- c'est l'intention qui compte (une autre répond et l'attention)
- en asie on ouvre les cadeaux après le départ des personnes qui ont offert ces cadeaux
- touché par le désintéressement (le fait de ne pas pousser à acheter) de Pascal Deru
- importance de la valorisation du temps qu'on passe avec les autres. donner du temps en même temps qu'on offre un cadeau pour le déballer et jouer avec l'enfant pour l'ancrer.
- inutilité des cadeaux aux adultes (qui se fournissent déjà de tout ce dont ils ont besoin)
- attention de faire un cadeau pas trop étouffant, peur d'être dans le "trop"
- étymologie de cadeau : catelus, petite chaine, enluminure qui démarre un texte pour l'embellir
- quand on fait un cadeau on se fait plaisir à soi en premier

Enfin nous avons entamer le bocal de poisson (identique à "la marmite" ou "le cercle samoan")
CF écouter enregistrement (fichier OGG joint) des solutions très riches proposées.

Nous avons fait ensuite un tour de météo avec la consigne d'un seul mot sur ce que représente l'expérience que nous venons de vivre
réponse : Nourri - Serein - lié(e/s) - Harmonie - rassuré(e/s) - perplexe(s) - réinspiré(e/s) - curieuse - étonné(e/s) - joyeuse.

Rangement de l'espace et départ des lieux après prise de contact (mail) des participants souhaitant être tenus au courant de nos actions et projets et/ou souhaitant participer à l'élaboration des projets café colibris
Cr1erCafeColibrisCycle201824112018 (Document Colibris Nice), écrite par NicoEffervesens
créée le 24.11.2018 à 19:51, mise à jour le 02.05.2019 à 13:35.

[CR] [Ciné-échange] La vie Moderne du 22 juin 2018

Auteurs (colibris qui ont participé à la création de ce document) : Sandra, Robert, Capucine du CC + Marine, personne ressource ont participé
Date du document : 22.06.2018
Date (année) : 2018
Date (mois) : Juin
Type de document : Compte-rendu (de réunion ou d'action)
Sujet du document : Réunion et rencontre
Le document est-il public ? : Oui
Concerne le rôle : Actions et projets
Contenu ou description : Petit CR du ciné-débat La Vie Moderne
A la demande du département, nous avons accepté d'animer le débat autour du documentaire de Depardon sur l'agriculture
Cette projection faisait partie d'un hommage tout le mois de juin au cinéaste/photographe
Isabelle n'étant pas disponible, j'ai animée la soirée, conformément au protocole d'animation des colibris
Public parsemé, âgé, une trentaine de spectateurs. Le débat n'a pas duré longtemps.
Aucun livre vendu et quelques flyers distribués.
CrCineDebatLaVieModerne (Document Colibris Nice), écrite par WikiAdmin
créée le 13.08.2018 à 10:01, mise à jour le 02.05.2019 à 14:52.

[CR] Rencontre éducation du 10 janvier 2018

Auteurs (colibris qui ont participé à la création de ce document) : Robert
Date du document : 10.01.2018
Date (année) : 2018
Date (mois) : Janvier
Type de document : Compte-rendu (de réunion ou d'action)
Sujet du document : Communication externe, Réunion et rencontre
Le document est-il public ? : Oui
Concerne le rôle : Animation
Contenu ou description : Compte-rendu diffusé de la rencontre éducation du 10 janvier 2018
Commentaires : Il a été finalisé le 6 mars 2018, soit près de 60 jours après le déroulement de l'événement.
CrDiffusableDeLaRencontreEducationDu10 (Document Colibris Nice), écrite par RobertVinocour
créée le 24.09.2018 à 18:19, mise à jour le 02.05.2019 à 15:00.

[CR] [Ciné-échange] Artistes de la vie - 20/06/19

Auteurs (colibris qui ont participé à la création de ce document) : Sophie
Date (année) : 2019
Date (mois) : Juin
Type de document : Compte-rendu (de réunion ou d'action)
Sujet du document : Animation et jeu, Communication externe
Le document est-il public ? : Oui
Concerne le rôle : Animation, Communication
Contenu ou description : [Retour Ciné-Action Artistes de la Vie - 20 Juin 2019]


Merci à tous pour votre participation vendredi dernier lors de l'avant-première du film «Artistes de la Vie ».
Ce dernier ciné-échange de l'année scolaire nous a permis de finir la saison en beauté, grâce à la richesse des témoignages dans la salle après la projection. Entre autres :

- Le thème du bun-out est revenu, avec notamment le témoignage d'une personne qui nous a raconté son expérience, après 8 ans où elle « a fait partie des gens qui sont bouffés par leur travail et n'ont pas le temps, en décalage avec ses valeurs. Elle raconte avoir trouvé son rêve aujourd'hui et est venue dans l'optique de faire un bain d'inspiration durant cette transition et de s'inspirer des autres. Une autre personne a réagit en témoignant de son propre burn-out il y a 10 ans, qui lui a permis de rebondir vers une voie qui lui correspond vraiment.

- Nous avons également eu le témoignage d'un architecte qui nous a partagé les utopies réalisées qu'il a pu voir durant ses voyages (habitations auto-gérées, etc). Il nous a fait part de son site "habiter-autrement.org" qu'il gère depuis plus de 25 ans.

- Quelqu'un a partagé son sentiment de passer à l'acte au quotidien depuis toujours. Un petit rappel pour les personnes qui pourraient se dire que l'on est entre personnes convaincues, rappelons le principe du "ramène un copain", pour semer des graines autour de nous grâce à ces films inspirants. « Auprès par exemple de personnes qui ne sont pas 100% réfractaires ni 100% convaincues ».

- Un participant a souligné l'expression du film : « un salaire qui n'est pas financier mais existentiel. » Les burn out, bore out, dépression, perte de sens au travail sont selon lui une triste majorité alors que lorsqu'on a trouvé ce qu'on aime, on est prêt à des sacrifices qui n'en sont même pas puisqu'on y prend du plaisir. "Si on se sent vivre, c'est gagné". L'expression « Gagner sa vie" est révélatrice. Ça ne devrait pas traduire une situation de survie ni une dynamique de consommation. Mais gagner par ce qu'on fait ce qu'on aime et qu'on peut soulever des montagnes. » Il a également parlé de la nécessité de ressortir régulièrement ses vieilles utopies pour les re-adapter et les actualiser.

- Nous avons parlé de cette notion d'équilibre, de trouver sa justesse, d'être en harmonie. De trouver sa joie. Avec cette vision chère au mouvement Colibris : le changement personnel comme point de départ essentiel au changement collectif.

- Une participante a insisté sur le thème du travail, suggéré par le film, et rebondit sur le choix possible de temps partiel évoqué dans la salle. « Si on en est arrivé là, c'est bien parce que nos conditions de travail actuelles sont inadaptées. » « Cela invite à la réflexion sur nos conditions de travail, et la piste du revenu universel est une piste de réflexion". "Le burn out n'est pas une responsabilité individuelle, et encore moins une culpabilité. Elle est souvent subie de plein fouet, et c'est une réalité vécu par beaucoup. »

- Enfin, une personne est revenue sur cette phrase « la plus grande richesse que l'on a, c'est le temps ». C'est quelque chose qu'on lui a déjà dit, mais qu'elle dit n'avoir compris réellement que ce soir grâce au film.


La campagne citoyenne Artistes de la Vie sera très efficace à partir de Septembre avec une plateforme pour accompagner à passer l'action. On y trouvera une plateforme participative pour partager ses idées, offrir ses compétences, monter des projets ensemble...
Créer du lien à travers cette campagne pour faire émerger des projets concrets, et mutualiste nos énergies.
Toutes les infos seront également sur la page Facebook Artistes de la Vie.
En attendant, sur le site On passe à l'acte, vous pouvez déjà retrouver environ 1000 témoignages de personnes qui sont passées à l'acte.
https://onpassealacte.fr/je-passe-a-l-acte.html

Comme le souligne dans le film Mathias Lahiani, l'idéaliste a besoin de se nourrir du pragmatique, et vice-versa. On ne peut pas se contenter d'avoir des idées, il faut aussi se donner les moyens de leur mettre en oeuvre pour passer à l'action, pour que cette forêt pousse. Et c'est le but que se donne cette campagne.

En Septembre, nous aurons la chance d'accueillir Mathias Lahiani lors de la rediffusion de ce film, qui pourra répondre à toutes vos questions. Cette projection se déroulera durant la fête des possibles (période du 14 au 29/09 où tous les rendez-vous citoyens seront répertoriés dans toute la France).

Nous espérons vous y voir, et nous vous donnons rendez-vous à la rentrée !

Passez un bel été !
CrPostRetourCineEchangeArtistesDeL (Document Colibris Nice), écrite par SophieColibri
créée le 29.06.2019 à 14:50, mise à jour le 30.01.2020 à 10:46.

[CR - Post retour Ciné-échange] - Permaculture : la Voie de l'Autonomie - 12/06/19

Auteurs (colibris qui ont participé à la création de ce document) : Sophie
Date (année) : 2019
Date (mois) : Juin
Type de document : Compte-rendu (de réunion ou d'action), Newsletter, lettre, communiqué
Sujet du document : Communication externe, Communication interne (au sein du GL ou du réseau)
Le document est-il public ? : Oui
Concerne le rôle : Animation, Communication
Contenu ou description : [Retour ciné-échange - Permaculture : La voie de l'Autonomie]

Merci à tous d'avoir partagé ce beau moment d'échange avec nous mercredi dernier après la projection du film, qui a été pour beaucoup une belle découverte. Merci encore à Les Jardins Partagés de Terra Segurana, et aux Papillons Voyageurs pour avoir animé ce débat !
Un petit résumé du débat qui a suivi la projection :

Quelques participants ont partagé leur impression à chaud : le mot Espoir est revenu, devant cet exemple de résilience, et de créativité collective. Se réapproprier nos communautés et notre vie citoyenne, c'est entre autre ce que dépeignait ce film.

La question des incohérences de notre société actuelle a été soulevée par Mickaël. Plusieurs réflexions ont été partagées en ce sens :
- Lors du ciné-échange sur le film « Le jardin en mouvement », des paysagistes nous avaient partagé qu'ils été obligés de lutter contre gazon artificiel.
- Un professeur nous a partagé le paradoxe d'une éducation cloisonnée et rébarbative dans des salles de classe, alors que l'exemple des enfants présents dans le film montre qu'on peut les éveiller aussi bien aux sciences, aux langues ou encore à la poésie dans le cadre qu'offre la nature.
- Quelqu'un dans la salle nous a partagé avec beaucoup d'honnêteté son sentiment de dissonance cognitive entre sa conscience des enjeux actuels et son mode de vie quotidien (bilan carbone important, impacts de consommation). C'est en effet ce que la plupart d'entre nous ressentons avec nos modes de vie modernes. Mais faire au mieux, avec bienveillance, et collectivement, c'est déjà faire sa part.
- L'exemple de nos toilettes qui évacuent nos déchets organiques dans de l'eau potable a été évoquée. En Permaculture, « le problème est la solution », et les toilettes sèches ou plus simplement l'utilisation d?eau de pluie évoquées dans le film sont des solutions simples à ce gaspillage. En ce qui concerne l'eau, la récupération d'eau par phyto-épuration est d'ailleurs un principe clé de la permaculture, de plus en plus utilisé en agriculture urbaine.
- Le gaspillage alimentaire des produits invendus a été soulevé comme paradoxal face aux problèmes de manque de ressources d?une grande partie de la population. A nous d'informer, en tant que citoyens, les commerçants des alternatives existantes pour leurs invendus (par exemple, l'association les Eco-Charlie).

La permaculture est une discipline qui se veut holistique et intégrante : plutôt que de séparer, on prend les différents domaines et on essaie de les réunir pour s'en servir. Nous avons ainsi évoqué les civilisations anciennes qui ont pu coexister dans des espaces et entre elles sans se détruire.

Un participant nous a partagé être touché par la « Relation » que permet la Permaculture. Même si la mise en place d'un chantier prend du temps et de l?énergie à ses débuts, la cohésion et le lien social qui se créent très rapidement sont très fort. « La première récolte est une récolte sociale ».

A la question « Comment voyez vous la ville du futur ? », diverses réponses ont été données :
Maisons autonomes, agriculture urbaine, espaces publics de partage...
Le retour à la proximité et le lien social sont donc une composante partagée par beaucoup comme un idéal. Et il s'agit là d'un des grands messages de la Permaculture, le retour au local.
Le fameux « provoquer un changement en soi avant d'espérer changer le monde ». Se réaproprier nos vies comme responsabilité de chacun. Impulser un changement pour créer un mouvement collectif.
A cela, un participant a rebondit en partageant la thématique de la conférence de Rob Hopkins au C.U.M de Nice en Avril dernier : développer son imaginaire pour transformer la société. L'hippocampe, la zone du cerveau qui permet l'imagination, se contracte face à la peur et à l'anxiété. Mais ensemble, et en ouvrant le champ des possibles, à nous d'activer notre hippocampe pour imaginer ce qu'on a envie de créer.

Enfin, une maître composteur dans la salle nous a informé de l'existence de formations sur les plantes bio-indicatrices, qui indiquent, quelles que soient leurs caractéristiques, l'état de santé du sol. La connaissance de ces plantes s'avérant être un précieux outil pour développer une autonomie sur la connaissance du sol.

A bientôt pour un prochain ciné-débat : jeudi 20 Juin à 20h30, avec « Les Artistes de la Vie » !
CrPostRetourCineEchangePermaculture (Document Colibris Nice), écrite par SophieColibri
créée le 18.06.2019 à 22:11, mise à jour le 18.06.2019 à 22:20.

[CR] Concert - M -

Auteurs (colibris qui ont participé à la création de ce document) : Sophie
Date (année) : 2019
Date (mois) : Novembre
Type de document : Compte-rendu (de réunion ou d'action)
Sujet du document : Communication externe
Le document est-il public ? : Oui
Concerne le rôle : Communication
crconcertm_copie-de-copie-de-copie-de-copie-de-copie-de-copie-de-ou-nous-suivre-copie.png
Contenu ou description : Merci à Matthieu Chedid - M - et son équipe pour leur invitation !
Matthieu Chedid a fait partie des premiers signataires du Chant des Colibris. Cette année, sa tournée en France prolongé son engagement, puisqu'il invite des associations et groupes locaux Colibris à chacun de ses concerts.
Nous avons donc pu mardi soir, avec @Colibris 06 Collines d'Azur, présenter le Mouvement Colibris et les initiatives locales au public à l'entrée de son concert. Merci pour cette belle soirée ?
? Pour en savoir plus sur la campagne du Chant des Colibris, c'est par ici : https://www.colibris-lemouvement.org/?/2017-2018-chant-coli?
CrConcertM (Document Colibris Nice), écrite par SophieColibri
créée le 26.11.2019 à 22:07, mise à jour le 30.01.2020 à 10:36.

[CR - Post retour] Fête des possibles - 29/09/19

Auteurs (colibris qui ont participé à la création de ce document) : Sophie
Date (année) : 2019
Date (mois) : Septembre
Type de document : Compte-rendu (de réunion ou d'action)
Sujet du document : Communication interne (au sein du GL ou du réseau)
Le document est-il public ? : Oui
Concerne le rôle : Communication
Contenu ou description : https://www.facebook.com/colibrisdenice/posts/2568485276547475

Merci à l’Association Shilakong et à Alternatiba 06 pour cette magnifique Fête des Possibles au Jardin Pessicart autour de l’Alimentation Durable. 🌱
C’était une belle journée pour échanger, partager, rencontrer, s’inspirer et découvrir ensemble, le tout ponctué par les musiques et danses rayonnant dans ce lieu inpirant. ☀️
Merci également aux participants de notre atelier Débat Samoan qui ont permis de partager et faire émerger de belles possibilités d’agriculture urbaine.
👉Pour ceux qui ne connaissent pas encore Shilakong, c’est une association niçoise d'éducation à l'environnement visant à faciliter, notamment grâce à la permaculture, les transitions individuelles et collectives vers des modes de vie éthiques et durables. Et si vous ne connaissez pas encore Le Jardin du Petit Pessicart, et aimeriez découvrir la permaculture ou la faire découvrir aux enfants et adultes autour de vous, rendez-vous sur : https://www.shilakong.org
CrPostRetourFeteDesPossibles29091 (Document Colibris Nice), écrite par SophieColibri
créée le 26.11.2019 à 21:16, mise à jour le 26.11.2019 à 21:16.
Date