Bienvenue !

L'accès à notre salon zoom permanent

Pour accéder au salon Zoom permanent (Territoires sincèrement ouverts), c'est ici :
  • https://zoom.us/j/412844971
  • Ou, par ordi-phone, en un «tap »sur un de ces deux liens :
    • +33756784048,,412844971#
    • +33182880188,,412844971#
  • ou, par téléphone, à un de ces numéros :
    • +33 (0) 7 5678 4048
    • +33 (0) 1 8288 0188
    • avec le numéro de réunion : 412 844 971
  • ou, si t'es à l'étranger, en utilisant le numéro de téléphone que tu trouves là : https://zoom.us/u/acy9dvanus

Prendre des notes

Outil hyper important : Le pad

Les dates de nos prochains RDV zoom

  • Mardi 27 nov. de 16h à 17h
  • Jeudi 6 déc. de 9h à 10h
  • Lundi 10 déc. de 9h à 10h

La Checklist de la POP


Afin d’être le plus efficace pour travailler sur votre “Production Ouverte et Partagée”, vous devrez régler toutes les questions suivantes avant la fin du regroupement.

1 - Bien définir votre POP

Qu’allez-vous produire ensemble ?

produire cahier de recettes réutilisable

Quel est votre “cible” ? A qui cela va-t-il être utile ?

porteurs de projets qui ont volonté de coopération sur un territoire, élus, …..
le monde!
c’est aussi Louis Julien (origine de la demande)
contacter carnets de campagne pour la diffusion finale de notre POP

Qu’est-ce que chacun imagine concrètement comme “livrable” final ?

Quelle forme ? Texte, images, vidéos, mix de plusieurs formes

pourquoi pas illustrations graphiques
page d’un livre de recette : photo, encadré zoom, choses à faire, déroulé, conseils, trucs et astuces…
plutôt sur papier, crayons : attention à créer outil qui se partage
idée que ce format soit réutilisable pour que d’autres se l’approprient, ouvert à commentaires..
réfléchir à comment le rendre évolutif
comment matérialiser ces retours

pourquoi pas un wiki, gare centrale : Sylvain peut nous former à distance sur l’outil


Quelle ambition ?
taille et ampleur de votre production

Quelle serait la plus petite production possible ?

tour de table temps disponible à consacrer pour dimensionner le projet
variable selon les semaines


Quel “ton” allez-vous employer ? Académique, fun, ironique, déjanté…



Sous quel angle allez-vous traiter ce vaste sujet ?
Comment allez-vous rendre visible votre POP (outil technique, méthodologique,...) ? Comment allez-vous le présenter dans le cadre d’Animacoop (animation) ?

Quelles sont nos motivations

curiosité de ce qui se passe ailleurs,
publier les choses qui ont été faites, avoir d’autres sources d’information que les médias
notion de territoire ouvert intéressante, trouver des éléments de partage pour reproduire, notion de transferabilité
enthousiasmant dans le coeurs des territoires
tout n’est pas forcément à créer mais voir ce qui se fait déjà
recette : trouver comment documenter la recette, la capitaliser, la valoriser
fouiller, creuser le sujet du territoire


Quels sont nos freins ? Nos peurs ?
Thomas ne sera pas disponible pour raison d’heureux mariage (yalaaaa) du 26/11 au 5/12
par rapport à la recette, être vigilant à passer vite à faire quelque chose et partir de ça
Patrick : pas ou peu dispo du 22 au 30/11
crainte sur faire la recette de la recette (abîme….)
peur de faire une seule grosse itération de 4 semaines sans vraiment une production finale : préfère voir plus petit, pour être sûr de faire qqch et produire qqch


Définitions du sujet
partir de sa définition de territoire ouvert
partir de sa liste déjà repérée
voir quelles sont les bonnes questions de la coop en s’appuyant du 1, 2, 3 projets
travailler sur la recette de la recette
favoriser les petits pas
prendre 2 exemples de projet

besoin d’ingénierie


Questions à poser à Louis-Julien
pour qui on produit, qui est la cible
qu’est ce qu’il entend par projet de territoire ouvert (ouvert au public, ouvert en termes de données)
liste de projets (et les deux ou trois premier).
existe-t-il des recettes, etc. Affiner le questionnement.

quelle définition du territoire ouvert?
exposer notre méthode et lui demande de nous fournir deux exemples qui permettraient d’affiner la réflexion

La méthode
Préparer rapidement (une trame de questions ou ingrédients de la recette) autour des questions de territoires ouverts et de liberté, partage des données.
Avoir deux projets à fouiller
Les questionner, aller fouiller…

Réaliser un wiki
-Avec une recette de la recette


2 - Utiliser les méthodes Agiles pour votre POP

Comment allez gérer l’animation du groupe et de la POP ? 1 personne ?1 binôme ? Pour quelles missions ?
Quelle fréquence pour vos itérations ? (= vos cycles de travail). Mettez-vous d’accord sur des dates précises de début et fin d’itération, notez-les dans votre agenda pour prévoir éventuellement une réunion “point d’étape”. Chaque point d’étape commence par un retour sur l’itération qui s’achève, et définit le plan d’action de la prochaine itération.
En combien d’itération pourriez-vous produire votre “plus petit livrable possible” ?
Comment pourriez-vous utiliser les itérations suivantes pour améliorer cette production en qualité ou en quantité ? Les méthodes Agiles sont centrées sur l’adaptabilité du “livrable”, chaque itération doit servir à améliorer concrètement et efficacement un “livrable” évolutif (voir illustration “avec agilité” ci-dessous)


Attention : vous ne serez peut-être pas tous présent(e)s à tous les points d’étapes. Veillez donc à vous mettre d’accord sur les modes de prise de décisions : prises par les personnes présentes aux points d’étapes, prises à distance (plus long), ou solutions intermédiaires...

3 - Choisir les outils pour votre POP

Quels outils utilisez-vous pour organiser vos échanges ?
à l’oral (synchrone, outil visio ou conférence téléphonique)
à l’écrit (synchrone, outil de co-écriture)
Quelle gare centrale ?
Quel(s) outils utilisez-vous pour suivre l’avancée de votre POP ? Vous aurez besoin de suivre l’avancée des tâches de chaque itération, ainsi l’avancée globale de votre POP.
Votre groupe est-il autonome sur l’ensemble de ces outils ? Avez-vous besoin d’un appui technique de la part des formateurs/trices pour certains outils ?

4 - Regroupement 3 : réaliser la restitution

Pour finaliser la restitution de votre POP nous vous proposons de traiter 1 par 1 les éléments suivant (note : le suivi n’est pas forcément linéaire) :
Si c'était à refaire, comment vous organiseriez-vous ? : Bilan et auto-analyse de votre fonctionnement de groupe durant ces quelques semaines.
Quel contenu avez-vous réussi à produire ? : D’abord, finaliser votre contenu (si vous n’avez pas pu tout finir à distance), puis choisir la forme de votre restitution.
Comment transmettre votre travail ? Comment le rendre appropriable par d'autres ? : Compostabilité de la POP, comment l’ouvrir à d’autres contributions possibles (le Jour J de la restitution et plus tard) ? Quelles sont les étapes (itérations) suivantes que vous aviez imaginé mais que vous n’avez pas eu le temps de faire (pour que d’autres puissent prendre la suite éventuellement) ?



Pour mémoire : les fondamentaux des méthodes AGILES (source : Wikipédia)
Quatre valeurs fondamentales
Les méthodes agiles prônent 4 valeurs fondamentales (entre parenthèses, les citations du manifeste):
L'équipe (« Les individus et leurs interactions, plus que les processus et les outils ») : dans l'optique agile, l'équipe est bien plus importante que les outils (structurants ou de contrôle) ou les procédures de fonctionnement. Il est préférable d'avoir une équipe soudée et qui communique, composée de développeurs (éventuellement à niveaux variables), plutôt qu'une équipe composée d'experts fonctionnant chacun de manière isolée. La communication est une notion fondamentale.
L'application (« Des logiciels opérationnels, plus qu'une documentation exhaustive ») : il est vital que l'application fonctionne. Le reste, et notamment la documentation technique, est une aide précieuse mais non un but en soi. Une documentation précise est utile comme moyen de communication. La documentation représente une charge de travail importante, mais peut pourtant être néfaste si elle n'est pas à jour. Il est préférable de commenter abondamment le code lui-même, et surtout de transférer les compétences au sein de l'équipe (on en revient à l'importance de la communication).
La collaboration (« La collaboration avec les clients, plus que la négociation contractuelle ») : le client doit être impliqué dans le développement. On ne peut se contenter de négocier un contrat au début du projet, puis de négliger les demandes du client. Le client doit collaborer avec l'équipe et fournir un compte rendu continu sur l'adéquation du logiciel avec ses attentes.
L'acceptation du changement (« L'adaptation au changement, plus que le suivi d'un plan ») : la planification initiale et la structure du logiciel doivent être flexibles afin de permettre l'évolution de la demande du client tout au long du projet. Les premières livraisons du logiciel vont souvent provoquer des demandes d'évolution.
Douze principes généraux
Ces quatre valeurs se déclinent en 12 principes généraux communs à toutes les méthodes agiles9 :
La plus haute priorité est de satisfaire le client en livrant rapidement et régulièrement des fonctionnalités à forte valeur ajoutée.
Le changement est accepté, même tardivement dans le développement, car les processus agiles exploitent le changement comme avantage concurrentiel pour le client.
La livraison s’applique à une application fonctionnelle, toutes les deux semaines à deux mois, avec une préférence pour la période la plus courte.
Le métier et les développeurs doivent collaborer régulièrement et de préférence quotidiennement au projet.
Le projet doit impliquer des personnes motivées. Donnez-leur l'environnement et le soutien dont elles ont besoin et faites leur confiance quant au respect des objectifs.
La méthode la plus efficace pour transmettre l'information est une conversation en face à face.
L’unité de mesure de la progression du projet est un logiciel fonctionnel (ce qui exclut de comptabiliser les fonctions non formellement achevées).
Les processus agiles promeuvent un rythme de développement soutenable (afin d’éviter la non qualité découlant de la fatigue).
Les processus agiles recommandent une attention continue à l'excellence technique et à la qualité de la conception.
La simplicité et l'art de minimiser les tâches parasites, sont appliqués comme principes essentiels.
Les équipes s'auto-organisent afin de faire émerger les meilleures architectures, spécifications et conceptions.
À intervalle régulier, l'équipe réfléchit aux moyens de devenir plus efficace, puis accorde et ajuste son processus de travail en conséquence.
Une méthode qualifiée d'agile doit donc se composer d'un ensemble de pratiques instrumentant le cadre décrit par les 12 principes généraux agiles et en conséquence s'inscrire dans le respect des quatre valeurs fondamentales ayant inspiré le Manifeste agile.