Coup de blues, dépression saisonnière : la luminothérapie est-elle efficace ?


La dépression est une maladie grave, encore trop peu connue et pourtant de plus en plus répandue. Pour le moment, le principal traitement consiste en un cocktail médicamenteux à base d?anxiolytiques et d?antidépresseurs. La France est d?ailleurs l?un des plus grands consommateurs de ce type de médicaments. Si cette réponse thérapeutique parvient à prouver son efficacité dans beaucoup de cas, tout n?est pourtant pas tout rose. Effets secondaires néfastes, longueur de la prise en charge, accoutumance aux médicaments : longue est la liste de ses inconvénients.

Et si on pouvait traiter la dépression sans prise de médicaments ? Existe-t-il des méthodes fiables et scientifiquement approuvées pour guérir les patients souffrant de dépression ? Il pourrait s?avérer que oui. C?est en tout cas ce que semble révéler les résultats d?une récente étude française. Selon elle, la luminothérapie, ou thérapie par la lumière, parviendrait même à des résultats comparables en termes d?efficacité à la prise d?anti-dépresseurs pour les malades dépressifs.

Mais quelle est cette thérapie miracle ? Sur quels principes scientifiques s?établie-t-elle ? Peut-elle vraiment traiter la dépression et remplacer les anti-dépresseurs ? C?est ce que nous allons essayer de tirer au clair ici.

Qu?est-ce que la luminothérapie ?

La luminothérapie est un procédé de soin qui s?est surtout fait connaitre dans les pays du nord ou le temps d?ensoleillement est plus bas que partout ailleurs. Elle consiste pour les individus en des « cures de lumière » via une exposition régulière à des lampes puissantes et est mise en place pour parer les effets néfastes d?une sous-exposition de l?organisme aux rayons lumineux du soleil.

Il faut savoir que la lumière du soleil a un rôle très important pour le bon fonctionnement du corps car elle permet à l?organisme de se réguler. C?est entre autres grâce à elle que notre horloge interne est bien réglée et correspond au cycle naturel. Si nous sommes fatigués le soir, par exemple, c?est aussi grâce aux variations lumineuses qui, en pénétrant notre peau et nos yeux, informe notre cerveau qui va alors booster notre production de mélatonine, l?hormone du sommeil.

Mais que se passe-t-il quand cet équilibre est rompu ? Il peut arriver que la luminosité quotidienne ne soit pas suffisante pour permettre à notre organisme de bien se réguler. C?est notamment le cas dans les pays nordiques qui connaissent de longues périodes de nuits ou encore pendant l?hiver quand le ciel est couvert pendant trop longtemps. Le corps se dérégule et plus rien ne tourne rond pour l?individu : troubles du sommeil, perturbation de l?appétit et de l?humeur, perte d?énergie, perte de libido, etc. (la liste est longue !). Ce bouleversement des rythmes physiologiques peut engendrer ce qu?on appelle la dépression saisonnière.

Mais si l?efficacité de la luminothérapie dans le traitement de la dépression saisonnière fait aujourd?hui l?unanimité au sein de la communauté scientifique, une étude récente suggère qu?elle pourrait même permettre de soigner d?autres formes de dépression.

Soigner la dépression par la luminothérapie

La luminothérapie serait aussi efficace que les anti-dépresseurs pour soigner certains cas de dépression. C?est en tout cas ce que semble révéler une méta-analyse française, menée par le psychiatre et médecin du sommeil P.A. Geoffroy. Son expérience, impliquant un peu plus de 390 patients atteint de dépression sous des formes allant de modérées à sévères, a montré que la luminothérapie permettait dans beaucoup de cas de traiter la dépression aussi efficacement que les anti-dépresseurs, et même plus rapidement, et sans hospitalisation !

Puisque la dépression est une maladie grave ou la vie du sujet peut être en jeu, la prudence est de mise et il ne vaut mieux pas tirer de conclusions hâtives en conseillant aux patients atteint de dépression sévère de se passer de médicaments. Mais pour ce qui est des formes modérées de la maladie, la luminothérapie pourrait d?emblée être proposée comme une alternative au traitement médicamenteux. Pour les cas plus graves, l?étude révèle que la mise en place de cures de luminothérapie en complément d?un traitement par anti-dépresseurs se montrerait plus efficace que la seule prise de médicaments.

Bien que la rigueur scientifique nous invite à attendre de nouvelles études et expériences pour venir étayer ces résultats, il faut bien reconnaitre qu?il s?agit là d?une piste intéressante et prometteuse à creuser !


























































































































































































































































































































































































































































































































































.