Introduction des colibris pour passer à l'action à Baden

Un habitat partagé tel que le hameau de Baden :
• il est composé d'espaces privés (habitations autonomes) ainsi que d'espaces communs (jardin,
terrain agricole, cabane de jardin, maison commune avec salle d'activité, buanderie, chambre
d'amis ou hébergement d'accueil solidaire...),
• il prône l'épanouissement de la vie sociale sans affecter l'intimité de chaque individu,
• il nécessite la volonté de vivre de manière collective au sein des biens communs,
• il nécessite que les habitants soient les gestionnaires et les acteurs et de leur mode de vie,
• il intègre une construction qui respecte la santé des habitants et la préservation de l'environnement et,
• il encourage une mixité sociale, culturelle et générationnelle.
Pourquoi choisir un terrain dès le début du projet :
• les durées de constitution d'un groupe d'habitants, de formulation d'une charte, de recherche
d'un terrain approprié sont longues. Nous avons la conviction que ces délais freinent de nombreuses personnes, particulièrement les jeunes qui nécessitent un accès au logement.
• Le choix du terrain conduit à de nombreuses déconvenues et divisions, que nous souhaitons
éviter autant que possible.
• Baden a de nombreuses qualités : un environnement rural et un grand accès au littoral, la présence d'une base nautique à Toulindac, d'un port à Larmor-Baden et sur la rivière d'Auray, la
présence de deux centres urbains (Auray et Vannes à 16km), environ 25 à 30 minutes avec tous
les services et 2 gares TGV, une école publique à Baden, le ramassage scolaire pour le collège
et lycée, une école Montesorri à Larmor-Baden...
Nous faisons le pari de réunir un groupe avec des valeurs communes et intéressé par le terrain de
Toulindac à Baden. Dans le cas où il serait déjà vendu (nous avons étudié le marché immobilier
depuis 6 mois, un terrain équivalent a été vendu en 15 jours sur les abords du golf, l'autre à
Keryonvarch en 1 mois) dans un périmètre réduit d'autres biens équivalents seront surement
proposés, le groupe doit être prêt pour se mobiliser rapidement sur les opportunités foncières.

En créant un habitat partagé vous :
• Favorisez les échanges entre citoyens et les relations intergénérationnelles en décloisonnant les
habitants, en faisant du lieu un endroit apprécié par toutes les générations et en prévoyant des
espaces communs.
• Réduisez l'impact écologique car l'habitat groupé implique l'utilisation de matériaux de constructions écologiques (bois, paille, terre cuite), des énergies renouvelables (solaire, éolien) et encourage les transports doux.
• Faites l'expérience de la coopération car la mise en place d'un habitat groupé suppose la participation des membres à la création, la réalisation et la gestion du projet.
• Permettez l'accès à un logement de qualité et à un prix juste car adapté aux besoins de chacun
en économisant moyens et espaces.

Notre charte

Charte du projet

Présentations des membres du groupe :

Mathias, 27 ans, actuellement en recherche d'emploi en Bretagne.
Je suis une personne ayant grandi à la campagne, entouré d'animaux. La protection de l'environnement et l'agriculture durable ont été au coeur de mes études (université et école d'ingénieur agro-environnement). Je souhaite vivre dans un habitat partagé, avec des valeurs collectives tournées vers la solidarité, la bienveillance et le respect de l'environnement. Je souhaite également vivre proche de la mer. Je suis une personne simple qui aime voyager, jardiner, faire du sport...

L'habitat partagé est pour moi le moyen de mobiliser l'énergie collective pour construire un projet durable de partage (S) (partager les connaissances, l'aspect matériels..) tout en respectant une partie privé pour chaque foyer. Il faut mobiliser les énergies pour faire face aux enjeux écologiques; dans la construction des habitations (éco-matériaux, tendre vers les énergie renouvelables...) et dans l'accessibilité au foncier.

- Préfèrence pour lot 1 de Toulindac.
- Surface constructible souhaitée 55m2
- Largeur de jardin privatif souhaité 200m2
- Somme disponible d’ici 3 mois pour investir dans le foncier 40 000 euros
- Le montant prévisionnel qu’il envisage pour son terrain + logement + communs : 150 000 euros (plus ou moins selon emprunt bancaire possible)