Le collectif de l'Arbre et la Pirogue


Le collectif de l'Arbre et la Pirogue c'est les membres de l'association Pangkor, qui oeuvrent à la création des deux espaces d'activités de l'association (espace de vie et espace ressources).

Inspirations

Le projet d'un lieu de vie et d'activités collectif est né de plusieurs inspirations, dont la plus remarquable est celle du Mythe Mélanésien de l'Arbre et la Pirogue. Si vous souhaitez en savoir plus sur le nom de l'association nous avons une petite explication...

Nous pensons que le monde du travail ne doit pas être figé, que nous pouvons évoluer et changer de spécialité durant notre vie professionnelle. Nous voulons aussi nous donner la possibilité de voyager, ainsi nous souhaitons mettre en place une gouvernance partagée et rotative.

Mythe mélanésien de l'Arbre et la Pirogue

"Tout homme est tiraillé entre deux besoins, le besoin de la Pirogue, c’est-à-dire du voyage, de l’arrachement à soi-même, et le besoin de l’Arbre, c’est à dire de l’enracinement, de l’identité.
Les hommes errent constamment entre ces deux besoins en cédant tantôt à l’un, tantôt à l’autre. Jusqu’au jour où ils comprennent que c’est avec l’Arbre que l’on fabrique la Pirogue."

Mythe mélanésien de l’île du Vanuatu


image LapirogueetlarbreAquarelledeValerieWeisharGiuliani.jpg (47.5kB)
Aquarelle de Valérie Weishar Giuliani

Les membres du collectif habitant


image Collectif.jpg (6.6MB)

  • Un collectif en action pour une vie de partage et de coopération en harmonie avec la Nature


Paul
J’adore bricoler, concevoir et fabriquer des choses fonctionnelles. D’un système pour récupérer nos eaux de pluie à la sculpture d’objets en bois, ça occupe mon temps libre.
Je suis aussi très curieux et intéressé par le fonctionnement du vivant, au début à travers le prisme de la biologie humaine. Je prends aujourd’hui du recul et m’intéresse aux grands cycles biologiques et chimiques qui règnent sur la terre, de la vie du sol à l’atmosphère.
J’aime aussi passer du temps à l’extérieur, dans la nature, avec un petit penchant pour l’océan qui m’attire depuis toujours….

Aurélie
J’aime beaucoup les dynamiques de groupe, elles permettent selon moi de soutenir l’individu. J’aime aussi et j’ai besoin de temps (et d’espace, les deux sont liés) « perso ». Je pratique le yoga de manière régulière, et je m’exerce à la méditation de manières plus épisodiques. De nature exigeante, j’accorde de l’importance au sens et aux méthodes de développement des projets. « Le chemin compte tout autant que la destination ». J’aspire le plus possible à une justice et un équilibre des sytèmes. J’ai une formation ingénieure des Systèmes Urbains et Management de Projets Innovants à l’UTC, j’applique aujourd’hui un mix de ma formation académique et des principes de permaculture dans le développement de mes projets.

Philippe
Après 18 ans comme ingénieur bâtiment et 15 ans dans l'associatif social solidaire, j'ai décidé de consacrer le plus clair de mon temps à vivre la Permaculture au quotidien, en me formant d'abord et en vivant dans différents écolieux jusqu'à décider, cette année, en 2020, d'en créer un avec ma compagne et les 4 fondateurs de l'Arbre et la Pirogue avec qui nous partageons les mêmes valeurs d'Humanisme et d'Ecologie.
Nous avons choisi le Béarn un peu par hasard, mais nous aimons cette région magnifique proche de l'Océan et des Pyrénées.
Nous aimons partager et coopérer, car "Plus on partage, plus on possède !".
Coline
Je suis passionnée par le vivant que ce soit à l’échelle microscopique … autant que macroscopique. Je suis ingénieure en Génie Biologie de l’UTC. J’ai un attrait pour les sciences de l’aliment et son processus de développement et de production jusqu’à son mode de consommation. Je suis convaincue de l’importance de créer des organisations dans lesquelles la gouvernance est assurée par le collectif et je me forme à ces pratiques. L’écolieu est pour moi l’opportunité de créer cet espace.
Je suis également passionnée d’escalade et je grimpe depuis 3 ans. J’aime pouvoir me dépasser, la proximité avec la roche et complicité entre grimpeurs !

Djalel
On dit parfois dans le milieu de l'escalade que le mur agit comme un miroir qui reflète notre véritable personne, avec toutes ces choses qu'on refuse de voir. Je trouve en cette passion un outil de développement personnel et une forme d'expression physique. L'idée pour moi n'étant pas uniquement d'arriver en haut du mur, mais de le faire avec esthétisme, fluidité et maîtrise. En d'autres mots, l'amour du travail bien fait.
Ma curiosité m'amène quant à elle à découvrir et pratiquer toutes sortes de choses, et à parfois revenir sur des principes que je considérais comme acquis. La santé en fait partie. Je m'intéresse donc tout particulièrement sur le fonctionnement du corps humain (ou de ce que l'on pense savoir) et sur les méthodes et outils permettant de le nourrir, entretenir et soigner de la manière la plus douce et profonde qui soit.

Anne
La formation et l’accompagnement sont mes cœurs de métiers depuis plus de 20 ans : écouter, transmettre, guider, aller ensemble vers, progresser, partager, s’améliorer, apprendre tout au long de la vie.
Ce projet à Loubieng entre tout à fait dans cette optique car ce lieu d’expérimentation va nous enrichir mutuellement des savoirs de chacun.
Après des années passées en milieu urbain, j’ai hâte de profiter de ce site naturel avec une vue magnifique, où tout est à inventer, à mettre en place, à co-construire.
J’aime être en lien avec la nature et prendre du temps pour l’observer : ce sera un petit coin de paradis.