Les principes


L’utilité de ces principes est en permanence de nous aider à répondre à la question « comment agir ? ». Ils servent de guides à la conception de modes de vie qui respectent l’éthique de la permaculture.
Il existe des variantes quant à ces principes, voilà ceux que nous utilisons :

OBSERVER ET INTERAGIR
Se promener souvent, à différents moments de la journée, la nuit, avec des météos différentes (pluie, vent…) Permet d’observer les micro climats, les poches de froid, de gel, de sécheresse, le ruissellement des eaux, la flore et la faune spontanée etc.
C'est aussi « réfléchir avant d’agir » : c’est beaucoup d’efforts si on plante un arbre au mauvais endroit ou si on positionne un élément (ex poulailler) et qu’on veut le déplacer ensuite etc.
Exemple : observer d’où viennent les vents et planter une haie brise vent (et mellifère et comestible ;)
Jeux possibles: partir en rando dans son jardin ! observer sa place « cœur », sa place favorite sur le lieu, sa ‘place médecine’. Se mettre à la place d'une plante pour voir et ressentir si elle va avoir du vent, du soleil etc.

TRAVAILLER AVEC LA NATURE ET NON CONTRE ELLE
Principe de « non opposition ».
S’opposer à une force ou 1 mouvement demande de l’énergie (ex : la gravité attire les objets vers le sol, faire décoller 1 objet demande de dépenser de l’énergie, le maintenir en l’air encore plus !)
Exemple : La vigne conduite sur un arbre

CHAQUE ELEMENT REMPLIT PLUSIEURS FONCTIONS
Principe de polyvalence.
Ce principe, ainsi que le suivant (qui est son corollaire), est l’un des piliers de la résilience de votre système.
Exemple : l’arbre (refuge de biodiversité, production de fruits, de fleurs, de feuilles, de bois, tuteur lianes, accroche hamac, racines / minéraux, tempère le climat localement, fournit de l’oxygène/ stocke du carbone etc)
Exercice sur l’imagination : prendre 1 objet familier (exemple 1 chaise) et imaginer tous les usages différents possibles. (1 chaise = 1 petit escabeau, cale pour bloquer une porte, de levier, de bois de chauffage…); imaginer aussi comment on pourrait transformer cet objet ou le combiner avec d’autres pour servir d’autres fonctions pratiques ou esthétiques.


CHAQUE FONCTION EST REMPLIE PAR PLUSIEURS ELEMENTS
Le permaculteur applique le principe de redondance, c'est la multiplication des éléments vitaux au bon fonctionnement du système. En général il est recommandé, pour garantir la résilience, 3 sources différentes pour une même fonction.
Exemple : Cuisiner avec gazinière, four solaire, poêle; Se chauffer : maison passive (capture du soleil), chauffage bois.

PARTIR DE L’ENSEMBLE POUR ARRIVER AU DETAIL
L'idée est d'avoir bien défini une vision, des rêves, de savoir identifier ses besoins et envies pour se concentrer plus efficacement sur les détails.

PRIVILIEGIER LES EFFETS DE BORDURES
Une bordure est un lieu extrêmement riche, où plusieurs espèces cohabitent et s’entraident.
Exemples : lisière d’une forêt, bords d’une mare ou ripisylve d’une rivière (milieu humide et terrestre : grande diversité), limite d’un terrain (discussions / échanges avec les voisins, frontières de pays etc).

INTEGRER PLUTOT QUE SEPARER
Exemples : associations de plantes au potager (la milpa : mais, haricot, courges), les pré-verger de Normandie (arbres font de l’ombre aux vaches, qui se nourrissent des fruits tombés), la foret jardin avec des végétaux à tous les étages trouvant leur place et s’entraidant etc.

NE PAS PRODUIRE DE DECHETS
Ce principe parle de lui même...

LE PROBLEME EST LA SOLUTION
C’est parfois notre regard qui voit des problèmes. Ce principe nous suggère aussi de voir les côtés positifs / les solutions.
Si on regarde quelque chose comme 1 problème on reste piégé dans notre regard, aveugle aux solutions (observation + imagination = il n’y a que des solutions !)
Albert Einstein aurait dit : On ne peut pas résoudre un problème avec le même mode de pensée que celui qui a généré le problème.
Exemples :
- Des plantes qui vous semblent envahissantes dans vos jardins peuvent peut-être être comestibles ou à minima être une source de biomasse pour paillage etc.
- L’urine est traitée comme un déchet nuisible alors que c'est une ressource pour les plantes du jardin (azote + phosphate) !


UTILISER DES SOLUTIONS A PETITES ECHELLES ET AVEC PATIENCE
Prendre soin de l'humain :)
Exemple : conserver ses propres graines d’une année sur l’autre, elles seront chaque année plus adaptées aux conditions locales, à votre sol.

COLLECTER ET STOCKER L’ENERGIE
L’énergie est précieuse, prenons la en compte dans nos designs pour utiliser au mieux toute l’énergie disponible sur le lieu !
Exemples : les murs à pêches de Montreuil, le four solaire, la marmite norvégienne.

CREER UNE PRODUCTION
Le permaculteur essaye de créer de petites productions avec un savoir faire retrouvé pour répondre à ses petits besoins (alimentation, logement, meubles, art/loisirs/poésie etc...).
Exemples : Récolte comestible , pièce de théâtre/art, morceau de musique...

UTILISER LE CHANGEMENT ET Y REAGIR AVEC CREATIVITE
Le permaculteur essaye en permanence d’être inventif, de s’adapter aux lieux, aux changements.

APPLIQUER L’AUTO REGULATION ET ACCEPTER LES RETROACTIONS
On apprend par l'erreur.