Plan des secteurs


Le plan des secteurs est un plan élaboré à partir des observations réalisées sur le lieu.
Cet outil vous permettra d’identifier les facteurs limitants et les ressources disponibles pour bien définir et délimiter votre projet. Il sera aussi indispensable au moment de l'analyse et de la réalisation du DesigN.
Pour noter les observations et informations que vous allez récolter à propos de votre terrain, vous pouvez prendre des notes libres ou reporter vos observations sur un fond de plan (PlanEchelles).
Il est recommandé de "partir de l'ensemble pour aller au détail" !
Néanmoins ne vous arrêtez pas d'observer et notez tout ce que vous enregistrez !

1) Placez le terrain dans son contexte :
Quel est son contexte géographique, géologique, pédologique, climatique, socio-culturel, etc. ?
En gros, est-il situé en plaine, en zone montagneuse... ? Quel est le climat général ? Quels sont les risques naturels (inondation, incendie, glissement de terrain, tremblement de terre, tempêtes) ? Y a-t-il des espaces protégés ? Quelles sont les activités voisines ? Quelles sont les contraintes réglementaires (PLU...) ?
Cela permet de prendre du recul sur le terrain et d'observer son environnement proche, le voisinage, le quartier, la ville, la région, etc..

2) Ressenti et premières impressions
On ne peut se faire une première impression d'un lieu qu'une fois :)
Il important d'écouter son instinct, ses ressentis au début notamment avant de faire des observations plus poussées. Voici quelques questions que vous pouvez vous poser en arrivant sur le terrain :
> Où est-ce que je me sens bien sur le terrain?
> Où est-ce que je me sens moins bien?
> Où est-ce que j’ai envie de me poser? De travailler?
> Où est-ce que j’ai envie de m’installer pour m’isoler et me reposer, dormir?
> Où est-ce que j’ai envie de créer un espace collectif, convivial?
> Où est-ce que j’ai de belles vues sur le paysage?
> Est-ce que j’ai envie d’installer des structures végétales (haies fruitières, vergers,...), des
bâtiments, des ouvrages divers? Où et comment sur le terrain?

Connaissez-vous le "sit spot" ou la place médecine ? C'est un lieu de méditation, d'observation, de bien-être sur votre terrain. Un lieu que vous avez défini à l'intuition et sur lequel vous venez vous ressourcer, observer...

3) Le Climat et ses microclimats
Ici, il s'agit d'observer les éléments suivants :
- l'ensoleillement sur le lieu
  • * Zones d’ombre (- de trois heures de soleil/ par jour)
  • * Zones de Mi-ombre (entre trois et six heures de soleil par jour)
  • * Zones de Soleil (+ de 6 heures par jour)
- les vents dominants, couloirs de vents (vous pouvez fabriquer vous même des manchons avec un piquet et un morceau de plastique!)
- les poches de froid, de gel en hiver
- les poches de chaud, endroits qui gardent la chaleur (et peuvent la restituer la nuit)
Très utile pour l'observation d'utiliser 'son corps' pour 'se mettre à la place de' : d'une plante, d'un arbre fruitier etc.

Voici quelques outils qui pourront vous être utiles :
- Course du soleil sur un lieu donné: https://www.sunearthtools.com/dp/tools/pos_sun.php?lang=fr
- Rose des vents: https://www.meteoblue.com/fr/meteo/archive/windrose/ondes_france_2989526

4) Les formes du paysage
L'observation du paysage sur le terrain (et alentours) vous permettra de noter les pentes, l'écoulement de l'eau, les ruissellements, les points bas et hauts du terrain, les courbes de niveau.
N'hésitez pas à compléter vos observations par des photos, on voit parfois d'autres choses en photo. 

5) L’eau
Il pleut des cordes! Super, chausses tes bottes c'est le meilleur moment pour observer l'eau sur son terrain! :)
L’objectif est de repérer toute la ressources en eau potentielle dans le paysage :
- Observation de l'écoulement de l'eau
- Identification des points d'eau existants sur le lieu : sources, rues, ruisseaux, mares, étangs, trop pleins
de cuves, phytoépurations,...
- Relevé des précipitations dans un pluviomètre (fabriquez vous un pluviomètre avec une bouteille plastique!)
- Evaluation des eaux souterraines

6) Les infrastructures, réseau et accès
Il s'agit de répertorier tout ce qui est existant, impactant pour le projet et souvent non modifiable : lignes électriques, réseau d'eau, routes, bâtiments, structures voisines impactantes... 
Pensez à noter leur état !

7) Le sol et la végétation
Sans aller nécessairement jusqu’à faire un relevé exhaustif de toutes les plantes présentes sur le terrain, il est utile d’observer les plantes présentes dans leur milieu. Quelle est la structure du paysage (bois, bosquet, prairie...) ?  Quelles sont les plantes stratégiques (porte-greffes, mellifères, nourricières...) ?
Il s’agit aussi de repérer les principales essences et éventuellement les familles de plantes de ces différents espaces. Il est aussi intéressant de relier ces observations à celles du sol (voir page SolVivant). En effet, on peut parler de plantes Bio-indicatrices. Ces plantes peuvent nous renseigner sur la nature du sol. Selon cette nature et le vécu du sol, il n'y aura pas les mêmes plantes. Le spécialiste français est Gérard Ducerf. Il existe maintenant une application pour vous aider : Soil Diag.

8) Les animaux et les usages humains
Que votre terrain soit situé en milieu urbain ou rural, des pratiques pré-existent à votre projet.
Il est intéressant de mettre en parallèle l’ensemble des usages animaux (circulation, abris, nourriture...) et humains (circulation, traces du passé, points de vus remarquables, odeurs...). 
L’observation de la faune sauvage et/ou domestique nous permettra de mieux interagir avec elle en adaptant notre design.