Notre Charte relationnelle



Le projet de la ville de Mallemort nous rassemble autour de la réalisation en auto-construction d’un habitat participatif, écologique favorisant la mixité sociale.
Pour valoriser l’efficacité et l’harmonie du groupe, il est nécessaire d’établir un mode de fonctionnement s’appuyant sur des valeurs essentielles déterminées par le groupe : l’écoute, la bienveillance, le respect et l’engagement.
Cette charte évoluera au fur et à mesure des réunions de groupes ; elle pourra être amendée et modifiée.


Les personnes qui ne sont pas membres de l’association « Les pipistrelles de la Durance » créée le 09/02/2019, qui ont rencontré la commission accueil et qui souhaitent participer aux assemblées plénières et autres activités en vue d’intégrer le groupe, sont les bienvenues. Néanmoins, elles ne participeront pas aux prises de décisions.

L’écoute et la bienveillance :

  • être à l’écoute ;
  • parler ou se taire à tour de rôle : les règles de politesse et de savoir-vivre en collectivité sont essentielles pour l’harmonie du groupe et la bonne marche du projet ;
  • partager équitablement la parole en tenant compte des individualités ;
  • pour permettre un bon déroulement des réunions, chacun évitera de monopoliser la parole ;
  • écouter sans réagir immédiatement (effet ping-pong) ;
  • pour maintenir la réflexion commune, nous éviterons les apartés ;
  • ne pas imposer son point de vue à tout prix : lors de discussions, calmer le jeu quand le besoin s’en fait sentir ;
  • accepter de se remettre en question, en tenant compte des arguments apportés ;
  • chacun a la responsabilité de repérer si un membre a décroché à une étape du projet et de tout mettre en œuvre pour qu’il puisse réintégrer le processus : veiller à l’accessibilité et à la fiabilité des informations.

Le respect :

  • chacun veillera à une auto-discipline afin de ne pas prendre de décisions individuelles de manière autoritaire ;
  • la réciprocité du respect est demandée à chaque participant. Chacun doit veiller à respecter les règles établies dans la charte afin de préserver la confiance.
  • chacun mettra son égo, sa susceptibilité et ses intérêts personnels de côté, afin de préserver l’harmonie et l’avancement du projet ;
  • veiller à la confidentialité des propos tenus par chaque membre du groupe et des documents relatifs à des situations personnelles.

L’engagement :

  • en cas d’absence, prévenir un membre du groupe et s’informer à travers lui ;
  • chacun s’engage à prendre connaissance de ce qui a été proposé, discuté, décidé. Il est important que chacun se sente impliqué dans cette aventure afin de mutualiser les différentes informations et les restituer quel que soit l’outil utilisé (internet, documents papier, réunion de travail, réunions informelles…)
  • manifestation de sa volonté de faire aboutir le projet, de l’élaboration jusqu’à la mise en œuvre selon les possibilités de chacun. Garder à l’esprit qu’un projet au long cours nécessite, pour réussir, stimulation et enthousiasme.

Mise en œuvre de la charte :

  • Établir un modèle de fonctionnement concret pour éviter certains écarts.
  • Chaque personne disposera d’un exemplaire imprimé de la charte afin de l’étudier à tête reposée et s’interroger sur le travail personnel à réaliser pour améliorer sa capacité à travailler en collectif.
  • Chaque personne choisira deux « anges gardiens » à qui il demandera d’être vigilant de son comportement et d’intervenir si nécessaire.
  • Enfin le collectif prendra régulièrement le temps d’analyser son fonctionnement et le respect de cette charte, et planifiera des sessions de travail ou de formation si cela parait nécessaire.