image gammare.png (0.2MB)
Un gammare, emblême du collectif ©Stéphane Brisset
Découvrir, partager, rencontrer...
Depuis les onglets en haut de cette page jusqu'aux bords du ruisseau

Le Collectif des Gammares met à votre disposition les connaissances qu'il a accumulées au fil de ses explorations. Egalement support de médiation, notamment pour le cahier du ruisseau, cet outil offre des informations à 360 ° et essaie de rendre compte des différentes formes qui jalonnent les pérégrinations des acteur.e.s.

Rendre à nouveau visible un cours d'eau urbain oublié et sacrifié, déplie de multiples envies et problématiques.
Sous diverses formes, le collectif des Gammares propose des actions et des événements réguliers afin de partager leurs pratiques et réflexions collectives.

image _Mariel_Agboton__voix_deau_fev_2084214119_1100848710259036_5305774332851519488_o.jpg (0.8MB)
© Mariel Agboton - lors d'une conférence Voix d'eau
Le ruisseau Caravelle-Aygalades a longtemps été exclu du quotidien de ses riverain.e.s. A l'image de nombreux cours d'eau urbains, il fut sacrifié pour répondre à des attentes économiques et à une vision moderniste de la ville. Sa dévaluation dans les imaginaires collectifs a suivi... Mais nombreux.se.s sont aussi celles.eux qui n'ont jamais oublié le ruisseau Caravelle-Aygalades et qui ont oeuvré à en perpétuer la mémoire, comme l'Association des Amis des Aygalades, les CIQ riverains comme celui de Saint-Antoine, où le ruisseau reste bucolique, Christine Breton conservatrice honoraire du patrimoine, des baigneur.se.s intrépides, des riverain.e.s concerné.e.s, des artistes aventurier.ère.s et bien d'autres. Au fil du temps, de nouvelles énergies sont venues relayer les anciennes, comme l'AESE (Action Environnement Septèmes et Environ), la Cité des Arts de la Rue, la coopérative Hôtel du Nord, le Bureau des guides du GR2013, le collectif We Record, les jardiniers du jardin du Cheminot, le collectif SAFI, des entreprises riveraines ainsi qu'un nombre toujours croissant d'habitant.e.s motivé.e.s.
C'est une petite crevette, de son nom scientifique Gammarus Pulex, que tout ce joyeux monde a pris pour emblême en 2019 après de nombreuses années d'échange et de collaboration. Leur ambition est à la fois modeste et de grande envergure: faire que l'on recommence à prendre soin collectivement de ce ruisseau!
Un cours d’eau, au-delà du souvenir, est un enjeu important pour la biodiversité, la circulation des espèces et plus généralement notre rapport à la nature, même en ville ! Nous avons tous, voisins de tout près ou d’un peu plus loin, associations, artistes, habitants ou entreprises riveraines, maintenant un rôle à jouer pour son devenir…


Pour suivre l'actualité du collectif des Gammares et s'impliquer:
Facebook Les Gammares
Instagram Les Gammares
E-mail: gammares@framalistes.org