:: suivant >>
éditer :: []->

Les principes de fonctionnement


Charte des adhérents / Livret des membres


1. Les coopérateurs

a. Droits et engagements

Le coopérateur s'engage à donner 3h de son temps toutes les quatre semaines. Durant la validité de son adhésion, le coopérateur bénéficie de l'intégralité des services proposés par la coop.

b. Adhésion

Tous les membres doivent adhérer à l'association et renouveler cette adhésion au 1er janvier.
Le montant normal de la cotisation est de 10 Euros. Une cotisation de soutien de 30 Euros est également possible.

Un seul adulte par foyer a besoin de devenir membre et accomplir ses tâches pour pouvoir faire les courses pour l'ensemble du foyer. La participation de tous les adultes du foyer est néanmoins encouragée.

OU
Un seul adulte par foyer a besoin de devenir membre et accomplir ses tâches pour pouvoir faire les courses pour l'ensemble du foyer. La participation de tous les adultes du foyer est néanmoins encouragée.
OU
Tous les adultes d'un foyer doivent devenir membre, à partir de ? ans. Si cela n'est pas possible, l'autre/les autres adultes du foyer réalisent les tâches à la place des autres....


c. Identification

L'accès au local est conditionné à l'identification du coopérateur par sa carte de membre ou, à défaut, par une pièce d'identité.

d. « Sympathisants »

Les sympathisants représentent les personnes qui adhèrent aux valeurs de la coopérative mais n'y participent pas. Ils peuvent contribuer au fonctionnement de la coopérative sous forme de dons et participer aux événements organisés par la coopérative mais ne peuvent pas acheter.

2. Fonctionnement des tâches

a. Les différents types de tâche

- Tâches périodiques : même mission ne faisant pas l'objet d'une formation préalable, même horaire, renouvelé automatiquement toutes les 4 semaines

o Exemple : le coopérateur qui s'inscrit en semaine A, le lundi, de 9h à 12h, revient toutes les semaines A sur le même créneau.
OU
Possibilité de s'inscrire pour toute une période sur le même créneau ou bien de s'inscrire pour chaque période via le tableau des tâches.

- Tâches spécialisées : missions nécessitant une formation
o Exemples : achats, coordonnateur

- Tâches volantes : tâches ponctuelles, souplesse

- Tâches de formation

- Tâches liées à la participation aux ateliers: missions liées à vos compétences diverses et variées (comptabilité, informatique, communication, création graphique, gestion, droit juridique, financement du projet, contact direct aux producteurs)
b. « Bureau des tâches » / des membres

Le « Bureau des tâches » est composé de coopérateurs qui coordonnent le fonctionnement des tâches.
c. Choix d'une tâche

Après avoir participé à une réunion d'information, le coopérateur choisit un créneau de travail et une tâche parmi les places vacantes. Si les créneaux ou tâches disponibles ne lui conviennent pas, il peut s'inscrire sur liste d'attente pour d'autres. Ce créneau horaire/semaine se répète toutes les quatre semaines.

Lors de sa première vacation, le coopérateur est formé par les autres membres de son équipe.

d. Changement de tâche

Le coopérateur peut changer de tâche lorsqu'il le souhaite, pourvu qu'il trouve une place disponible et que son remplacement à une tâche spécialisée soit assuré.

e. Exemptions

Les exemptions sont étudiées au cas par cas par un groupe d'adhérents, en toute confidentialité. En cas d'incapacité à réaliser les trois heures par mois ou de nécessité d'aménagements, il est possible de s'adresser au « bureau des tâches/membres », qui peut proposer une exemption totale ou partielle, des aménagements ou bien refuser la demande.

f. Engagement

Le coopérateur s'engage à réaliser sa tâche, à arriver à l'heure et à rester jusqu'à la fin. Le coopérateur signe le livret de présence/registre.

g. Référents/coordonnateur

Un coordonnateur OU chaque équipe désigne deux ou trois référents, chargés de l'organisation de l'équipe.

Ils accueillent les nouveaux membres de l'équipe, gèrent le flux de travail, organisent des brèves réunions, font descendre et remonter l'information. Ils font remonter les absences.

h. Si un membre ne peut pas assurer sa vacation

Si, pour quelque raison que ce soit, le coopérateur ne peut pas être présent, il peut échanger son créneau avec un autre membre (Il n'est pas possible de se faire remplacer par un non membre). Un panneau d'affichage « échange de vacation » est mis à disposition des membres pour cela. La coopérative met également à disposition les grilles horaires de chaque équipe, ce qui facilite la recherche d'une personne effectuant la même tâche une autre semaine.

S'il n'est pas possible d'anticiper l'absence, le coopérateur prévient le bureau des tâches ou son référent aussi tôt que possible afin d'effectuer son remplacement ou de prévenir le reste de l'équipe.

Lorsque le coopérateur est enregistré ayant manqué une vacation, il est place en « alerte » travail. Il a jusqu'à sa prochaine vacation (4 semaines) pour faire des vacations compensatoires. Au-delà, il est « suspendu » et ne peut plus effectuer ses achats.

La suspension n'empêche pas de participer aux autres activités de Coopalim (cours de cuisine, couture)

Question compensation par une ou deux vacations (cf. expérience de Food Coop)
La première fois que le coopérateur suspendu se présente à la caisse après avoir été suspendu, il lui est automatiquement accordé une période de grâce de 10 jours afin qu'il puisse faire ses courses. Cela évite qu'une éventuelle erreur de la coopérative n'entraîne l'impossibilité de faire ses courses. Il n'est pas possible d'obtenir deux périodes de grâce pour la même suspension.
Des prolongements peuvent être accordés sur demande au bureau des membres, afin de rester en « alerte travail » sans être suspendu. Il n'est pas possible d'être prolongé plus de ? fois.

Pour effectuer ses vacations de compensation, il faut contacter le bureau des tâches/membres pour identifier les créneaux disponibles.

Après deux vacations manquées et si le coopérateur ne s'est pas arrangé avec le Bureau des tâches/membres, il est automatiquement désinscrit de son créneau afin de le libérer pour quelqu'un d'autre

Programme d'anticipation des vacations

à compléter...

3. Fonctionnement des achats

4. Quitter la coopérative

a. Temporairement

Si un membre doit quitter la Coop pour huit semaines ou plus, il peut prendre un congé temporaire de travail. Pendant cette durée, il n'est pas tenu de travailler à la Coop mais ne peut plus faire ses courses. Pour cela, il faut contacter le Bureau des membres.

b. Définitivement