image PrintempsdelEducationLogoHCbaseline.png (71.3kB)
SE RECONNECTER À LA NATURE, UN DÉFI POUR LE 21ème SIÈCLE ?


Intentions de cet atelier

À partir de novembre, et jusque juin 2019, l'Agora des colibris se mettra au service d’un chemin de transition éducative favorisant l’autonomie des jeunes. En partenariat avec Le Printemps de l’Éducation, Ashoka, Terra Symbiosis, la MAIF, les ESPE et plusieurs réseaux éducatifs locaux, nous vous proposons de réfléchir sur la question de la reconnexion à la nature, facteur d’épanouissement, de liens et d'inclusion sociale.

En effet, l'éducation est un vaste sujet qui ne peut pas être abordé intégralement en 6 mois. C'est pourquoi, nous avons décidé de concentrer notre première réflexion sur la question de la reconnexion à la nature, facteur d’épanouissement, de liens et d'inclusion sociale.

image WikiAgoraEducation2.png (0.3MB)
Sujet d'actualité, en lien avec la multiplication des écrans, la vie en villes, les rythmes de vie effrénés de notre société et éloignés des cycles naturels, et c'est particulièrement le cas pour nos enfants. Trop souvent coupés de nos sens et de nos émotions, nous nous retrouvons amputés de nos capacités à créer, oser, expérimenter. Aussi, cette reconnexion à la nature et au vivant constitue un levier puissant pour « faire humanité » et construire un projet de société commun, au-delà et grâce à nos différences.

Mettre en lumière des initiatives de terrain pour favoriser leur essaimage et optimiser leur portée
Nous souhaitons inspirer enseignants, parents, directeurs, élèves,.., toutes les structures éducatives, à mettre en place des initiatives de la transition au sein de leur établissement. Ceci, quelques soit leur appartenance : ministère de l’Éducation Nationale, ministère de l’Agriculture, ministère des Solidarités et de la Santé, publics ou privés, pédagogie classique ou complémentaires ou un mixte de plusieurs, structures de l'Éducation à l'Environnement et au Développement Durable, etc.

Dans cet objectif, 4 établissements scolaires, déjà engagés dans la mise en oeuvre d’actions favorisant la transition du système éducatif, présenteront des initiatives concrètes qui, malgré les obstacles rencontrés, fonctionnent. Ce partage d’expériences et d’outils se fera au travers de fiches assez détaillées, nommées « Ils l’ont fait, c’est possible ! ». En retour, nous vous inviterons à partager les vôtres via le tout nouveau site du Printemps de l'Éducation et ainsi inspirer d'autres structures.

S’unir et coopérer pour réfléchir ensemble
Que vous soyez expertes ou experts du sujet, parents ou pas, porteuses ou porteurs de projets, enseignantes ou enseignants, élèves, ou une association du domaine, vous êtes toutes et tous invités à partager votre regard, votre vision et/ou vos expériences afin de formuler ensemble des propositions ou tout simplement essaimer des possibles.

Ce nouvel atelier de l’Agora Éducation alliera à la fois des rencontres en présentiel, qui seront au nombre de quatre, et des échanges à distance.


Synthèse des huit mois d'atelier

Un compte-rendu tout chaud des huit mois d'atelier également disponible sur le magazine en ligne de Colibris


Rencontres Nationales

La dernière rencontre de l'atelier a eu lieu à Paris les 15 et 16 juin 2019


Un résumé des ateliers du dimanche
La dernière journée de ces rencontres a été entièrement consacré à préparer une initiative commune aux réseaux d’éducation à la nature, institutions, fondations et collectivités, afin d'impulser un changement d’échelle, de cette reconnexion à la nature en milieux éducatifs, en France.
Nous avons profité de la présence de plusieurs acteurs de l'éducation et de la reconnexion à la nature pour aborder une question qui a émergé lors de plusieurs rencontres : Comment réussir à se mettre en lien pour apprendre à se connaitre et travailler ensemble ?
Une des réponses apporter : Créer un réseau, une coordination entre les différentes structures de l'éducation et de la reconnexion à la nature.
Après avoir posé ce constat, la première question sur laquelle il était évident de réfléchir, était "Faire réseau pour faire quoi ?"

Plusieurs réponses à cette question ont été donné par les participants. Ces réponses se regroupant selon 3 grands axes :
- Faire communauté pour se relier, se rencontrer, se consolider et enraciner notre intention commune.
- Inventaire de ce qui existe : Recherches et études, outils, initiatives, méthodes, expériences, réseaux,..
Diagnostic, diffuser, échanger, enrichir grâce à des formations existante ou à créer, des expériences, des rencontres. Travail en archipels : à plusieurs, tous, en groupes de travail ?
- Promouvoir la connexion à la nature :
  • créer des outils inspirants et percutants pour tous les publics,
  • enrichir nos messages et nos pratiques de communication,
  • plaidoyers,
  • Actions / événements collectifs
  • Lobbying / politiques publiques - infiltrations, institutions.
Connexion à la nature comme projet de société.

Compte-rendu des sous-groupes de travail :
Pour coordonner le réseau des acteurs de l'éducation et de la reconnexion/éducation à la nature, la première piste qui a émergé fut de créer un cercle de pilotage.
1 ) Qui ?
- Réprésentativité des acteurs de la reconexxion à la nature et sa promotion = diversité.
- Neutralité : chacune des personnes vient pour se mettre au service de la cause commune et non pas pour représenter une chapelle.
- Il est important que certains réseau y soit pour des raisons d'historicité :
-> Dynamique Sortir
-> CPN (Clubs Protéger la Nature)
-> RPPN (Réseau de pédagogie Par la Nature)
-> REN (Réseau École et Nature)
-> GSDL (Grand secret du lien)
-> Fondation Nature et Découverte, Fondation Terra Symbiosis et ? Fondation de France ?
-> Printemps de l'Éducation
-> Éducation Nationale (mission académique)
-> Chercherus en Sciences de l'Éducation et / ou Reconnexion à la nature
-> AFB (Agence Française de la Biodiversité)
-> OCCE (Office Centrale de Coopération à l'École)

-> Colibris pour partager son expertise sur la création et animation d'un réseau et la gouvernance.
2) Rôles et redevabilités de ce cercle de pilotage
- Fédérer les différents courants qui travaillent dans la reconnexion à la nature, des enfants, des parents, l'OCCE. = les différentes parties prenantes.
- Rédaction de la Feuille de Route de cette mise ne réseau -coordination
-> Priorités
-> Calendrier
-> Besoins humains : fiche de rôle
-> Besoins financier
-> Pérenniser le poste - le rôle
- Garant de la représentativité des idées
- Représente des courants - structures et non pas des intérêts individuels = garant de l'intérêt collectif et du bien commun
- Communication interne et externe au travers de différents médias
- Porte parole du projet
- Aller à la rencontre de structures soeurs
- Rechercher des financements
- Être l'organe de décision
- Se rendre disponible pour les différents temps de rendez-vous du cercle de pilotage
- Se définir un cadre de travail bienveillant en respectant le savoir être
- Se former aux outils d'intelligence collective
- Rédiger un appel à projet pour aller chercher des financements.

3) Comment ?
- Se rencontrer régulièrement et trouver un équilibre entre les réunions à distance (via outils numérique zoom) et les réunions en présence,
- Organiser un premier temps de travail pour définir comment ce cercle de pilotage va travailler ensemble son calendrier
- Prise en charge des frais de déplacement / hébergement / Repas par chaque structure.

4) Prochain petit pas possible (PPP)
- Rédiger les grandes lignes de la Feuille de Route du réseau, / de la coordination du réseau
-> Priorités
-> Calendrier
-> Besoins humains : fiche de rôle
-> Besoins financier
-> Pérenniser le poste - le rôle
- Définir le mode d'organisation pour connaitre les besoins en financement du projet globale.

5) Premier prochaine petit pas possible (PPPP)

- Une ou deux personnes référentes pour organiser la première réunion. Invitation des différents réseaux cités précédemment pour constituer le Copil.
- Chaque structure présente à cet atelier agora de Paris s'engage à faire un retour à sa structure
- Rédaction d'une synthèse de cet atelier en sous-groupe
- Envoi d'un mail à chaque référent de structure pour informer de la démarche
- Realisation d'un framadate pour fixer la première réunion à distance

Le groupe de travail sur un inventaire des actions existantes nous a rapidement amené à interroger ce que pouvait signifier la connexion à la nature. Nous nous sommes rendu compte que la plus lointaine référence au sein de notre groupe remonte à 2010, mais aussi que l’on pouvait faire le lien avec le film «La Belle Verte » où des gens se faisaient déconnecter de leur vie pour retrouver leur être véritable…

Ceci dit, ce qui a fait consensus, c’est qu’il est nécessaire de matérialiser, de compiler, de rendre disponible les moyens de la convergence à condition que cela soit fait dans une démarche d’ouverture et d’humilité. La quête de la bonne manière de connecter à la nature semble d’ores et déjà vaine, c’est la mise à disposition et la confiance qui permettront la mise en action.

Pour avancer dans un inventaire relatif aux pratiques de connexion à la nature tous les moyens de communication doivent être envisagés (films, tutos, rencontres, expérimentations et expériences, cartographie, site, témoignages, formations…).

De même ce travail supposera un travail de définition ou de clarification de ce que peut signifier cette notion de connexion qui ne semble être qu’un moyen, une voie possible vers un équilibre, une harmonie entre l’homme et la nature.

Nous devons prendre conscience et constater que cette intention prend aujourd’hui plusieurs formes et qu’il est nécessaire de répertorier et rendre visible ce qui existe pour pouvoir changer de paradigme, sortir de la course au projet et à la meilleure idée pour nous focaliser sur l’essentiel : la consolidation d’un lien équilibré avec la nature !

Ce qui existe prend différentes formes à recenser. Des projets, structures, réseaux existent et agissent et ont besoin de visibilité. Des outils, des postures, des approches pédagogiques, des recherches, méthodes, processus, rituels ont été et sont à proposés à des publics, il y a dans ces pratiques de quoi trouver chaussure à son pied !

De même des formations existent, la législation mérite d’être appréhendée clarifiée et discutée le cas échéant. Il s’agit clairement d’équiper celles et ceux qui le souhaitent dans la perspective d’une mise en action qui correspond à leur vision et à leur être. Et en ce sens, il serait bienvenu de ne pas hésiter à recenser aussi les limites, les échecs, les pièges et les écueils qui détournent parfois l’intention de départ.

Il y a donc du boulot et l’aboutissement pour ce projet n’existe pas, mais il est semble-t-il temps de faire clairement un point sur l’existant dans le domaine de la connexion à la nature.

CONTEXTE FAVORABLE
- Le sujet monte. Ça ressort de plus en plus dans les dernières grandes conférences sur l'environnement.
Dans ce plaidoyer, il faut faire comprendre l’importance de la connexion à la nature.
Besoin de nature, un sujet important et urgent.
- En 2020, il y aura le Congrès mondial UICN, c'est une occasion à saisir pour interpeller.
- 2020 : éléctions municipales. Comment mettre le sujet au programme ?
Il faut voir avec le CTC (Collectif pour une Transition Citoyenne) si on leur propose d’intégrer un texte de plaidoyer.
Rédiger une tribune, un plaidoyer pour la campagne. Rédiger un texte co-signé par toutes les structures…
- JM Blanquer : Annonces du 5 juin sur la Biodiversité. 2 annonces sur 8 sont utilisables pour la connexion à la nature.

FORMATION
Formation possibles ? Entraînement, formation pour devenir lobbyiste locaux.
Cf Bloom. Prendre exemple ou même demander de l'aide. (Nature et découverte connaît bien)

CONSTAT
- Dans les autres réseaux, on fait déjà le 1 et le 2. mais le point 3, les réseaux existants n’y arrivent pas.

PLAIDOYER
- Parmi les bénéfices. Notion de l’intérêt pour la santé. Levier efficace. Lutte contre sédentarité et santé physique et psychique.
- Choix des termes utilisés. Est-ce que "connexion à la nature", ça parle à tous ? Comment le présenter ?

COMMUNICATION
- Ce qui nous manque, pour basculer… c’est un récit commun.
- Rassembler des données avec l'aide de chercheurs, de porte-parole.
Comme ONG Bloom, avec chercheurs salariés, reconnus et légitimes.

- Expérimentation + Recherche action.
S’appuyer sur des exemples.
- Le REN (Réseau école et nature) est un des acteurs principales qui pourrait aider à répertorier les expérimentations réalisées ou en cours.
- Exemple d'expérimentation : « Aires marines éducatives » - financée par la fondation de France.
- Travail sur le rapport à la nature dans le cadre scolaire. Alix Cosquer avec Anne caroline. Projet de recherche pour 3 ans.
Avec protocoles validés et duplicables.
+ utile pour essaimage pour analyser les processus. Pourquoi ça marche, pourquoi ça ne marche pas.
Documenter.

QUESTION
- Qui on vise ? Quelle cible ?
Ex Bloom - Lobbying puissant en mobilisant différents types d’acteurs – population citoyenne, et pro de la pêche (acteurs)
Toucher les mairies mais aussi les communautés de communes
Ecoles mais pas que.

-Par quel médias ? Journaux, newsletter.
Voir si aide possible avec La Salamandre.

LOBBYING national (plus LT, avec juriste…)
- Lobbying pour faire changer les normes sécurité, normes écoles.
Ex – République tchèque. Faire changer le code de l’éducation.
- Changer programme éducation nationale



Rencontres Nationales Précédentes

La 3ème rencontre aura lieu à Montauban près de Toulouse (31) les 3, 4 et 5 mai 2019

Retrouvez les vidéos de la rencontre dans la rubrique Rencontres Nationales de l'atelier Education.

La 2nde rencontre a eu lieu à Lyon (69) les 2 et 3 février 2019



image facilitation1_se_reconnecter.jpg (1.2MB)
image institutions_education_collectivites.jpg (2.3MB)

image fondation_terra_symbiosis.jpg (2.1MB)
image corps_espace_architecture.jpg (1.8MB)

image Changerlescoursdecole.jpg (3.0MB)
image Uneformationaccessiblepourtous.jpg (3.0MB)
image BackToTheTree.jpg (2.6MB)


Vidéo de la rencontre :



Antonella Verdiani et Agnès Fouilleux

Regards croisés sur l'éducation


Antonella est docteure en Sciences de l'éducation, spécialiste d'éducation à la paix. Elle forme enseignants et parents selon son approche « Éduquer à la joie ». À l'initiative du mouvement Printemps de l'éducation, partenaire de cet atelier, elle a publié "Ces écoles qui rendent nos enfants heureux" (Actes Sud, 2012) et "Renouer avec la joie de l'enfance" (Eyrolles, 2017).

Globe-trotter, professionnelle de l’image, Agnès débute en tant que journaliste et photographe indépendante spécialisée dans le sport de montagne. Elle se forme ensuite au CFPJ au reportage audiovisuel, et ajoute ainsi la réalisation à son arc. En collaboration avec France 3, elle signe de nombreux sujets et documentaires sur l’Asie, plus particulièrement sur l’Himalaya et le Tibet. Par la suite, Agnès réalise et produit ses propres documentaires, notamment "Un aller simple pour Maoré", et "Être plutôt qu’Avoir".

Entretien avec Pascal Rollet

L'apprentissage expérimental en architecture

Pascal Rollet fait part de l’intérêt de l’apprentissage expérimentale en architecture.
Fondateur de l’agence Lipsky + Rollet architectes Pascal Rollet est également directeur scientifique de la chaire partenariale « Habitat du Futur » pour les quatre écoles d’architecture de la région Auvergne- Rhône-Alpes et les Grands Ateliers.

Entretien avec Nessia Fellmann

La perception par le corps

Nessia Fellmann nous explique les relations entre notre corps et l’espace, et plus précisément comment gagner en perception de soi, de l’autre et de l’environnement.
Masseur kinésithérapeute de formation , diplômée de fasciathérapie MDB et titulaire d’un Master en Pédagogie Perceptive (UFP, Portugal). Nessia Fellmann est praticienne et formatrice à Paris. Son domaine de recherche privilégie la pédagogie de prise de conscience du corps.

Entretien avec Bruno Charles

L'importance de la coopération entre citoyens, associations et collectivités territoriales

Bruno Charles témoigne de l’importance de la coopération entre les citoyens et citoyennes, les acteurs locaux et les collectivités territoriales dans la mise en oeuvre d’action concrètes sur les territoires. Vice-Président de la Métropole de Lyon en charge du Développement Durable, de la Biodiversité, de la Trame Verte et de la Politique Agricole (69) ;

Entretien avec Philippe Garcin

"Se reconnecter à la Nature"


Philippe Garcin, directeur de l'agence In Hominé. Il met en lumière l’impact des paroles de Descartes sur la place de la nature, ou leurs interprétations, sur nos croyances actuelles. Philippe Garcin et ses partenaires agencent prospective, regards croisés entre pairs, projets personnels et impact sociétal, pour donner du sens aux nouvelles stratégies économiques des organisations.

La 1ère rencontre a eu lieu à Saint-Maximin-La-Sainte-Baume (83) les 2, 3 et 4 novembre 2018

Une petite vidéo de notre 1ère rencontre :


D’ores et déjà, nous vous invitons à vous inscrire à cet atelier sur ce wiki afin de vous envoyer toutes les informations nécessaires pour nous rejoindre.

S'inscrire à l'atelier




image PrintempsdelEducationLogoHCbaselineBDEFWEB.jpg (55.4kB)
image logo_Fondation_Terra_Symbiosis_RVB.jpg (0.5MB)