image PrintempsdelEducationLogoHCbaseline.png (71.3kB)
SE RECONNECTER À LA NATURE, UN DÉFI POUR LE 21ème SIÈCLE ?

Rencontres Nationales


La 3ème rencontre aura lieu à Montauban près de Toulouse (31) les 3, 4 et 5 mai 2019


La 3ème rencontre de l'Agora Se reconnecter à la nature approche à grands pas !!
Ces rencontres sont gratuites et ouvertes à toutes et tous. Les enfants sont bien évidemment les bienvenus, tout en étant sous la responsabilité des parents.

Vous trouverez ci-dessous les premières informations.

- Marie-Dominique TRONCHON : Ostéopathe et danseuse. Elle intervient aussi dans la formation Aurore aux niveau de la conscience du corps. Elle a œuvré autour de la danse dite des planètes avec Céline Fuzeau.
- Marc BERANGER : Ostéopathe et énergéticien engagé dans la formation Aurore de l’académie Aurore. Il est aussi intervenant en arts martiaux et philosophie martiale.;
- Un membre d’OSI (Objectifs Sciences International) : Cette association à but non lucratif propose depuis 1992 des projets d’éducation aux sciences et aux sciences citoyennes principalement aux travers de séjours de vacances scientifiques. Du fait de ses actions de sensibilisation et d’éducation aux sciences en gêner l et au développement durable en particulier, OSI possède le « Statut Consultatif Spécial » auprès de l’ONU (Ecosoc). Dans un cadre de nature enchanteur, leur équipe d’éducateurs scientifiques motivés se met en quatre pour permettre aux participants de vivre de formidables aventures scientifiques sur lesquelles ils peuvent se rendre acteur, s’impliquer, et s’engager pour un monde meilleur tout en passant de superbes vacances ou sorties scolaires ;
- François LENORMAND : ancien instituteur, il préside aujourd’hui le Club CPN (Clubs Protéger la Nature) La Sittelle, animateur du Réseau des CPN de Normandie, vice-président de la Fédération des CPN. Animateur du Collectif « Éduquer à la Nature » et concepteur-formateur à Centre d’Action Régionale pour le Développement Durable de l’Éducation Relative à l’Environnement (CARDERE);
- Roland Gérard Expert en éducation à l'environnement, auteur et conférencier, cofondateur du Réseau Ecole et Nature ainsi que du Collectif Français pour l'Education à l'Environnement vers un Développement Durable (CFEEDD) et de l'Espace National de Concertation (ENC) pour l'éducation à l'environnement et au développement durable. Toujours passionné de nature et de vie citoyenne ;
- Sylvie Boisgerault : Enseignante à l’école élémentaire les Cloutiers (82100), dans laquelle, elle développe un projet d'école axé autour de l'enfant et de la nature. Elle coordonne la manifestation Écol'ô Naturel en partenariat avec les acteurs du territoire, ainsi que le stage : « Vivre la nature à l’école » à l'attention des enseignants, éducateurs, parents, animé par Roland Gérard.
-Hélène Panien : Enseignante à l’école primaire Arc-en-ciel de Bordères sur l'Echez (65), elle y mène avec les classes de CP et de CE1, un projet « vivre la nature à l'école », en lien avec le programme d'éducation au développement durable à l'initiative de la Mairie de Tarbes, un programme découverte des oiseaux en partenariat avec la MNE65, sorties nature, classe dehors, coin nature... avec la participation des parents. Elle organise des stages de reconnexion à la nature animé par Roland Gérard « Vivre la nature à l'école » à l'attention des enseignants, éducateurs, parents.
- Manuel Mesquita : Responsable du site de l’Ecole Supérieur du Professorat et de l’Éducation (ESPÉ) de Montauban. Il organise et coordonne la formation des professionnels de l’éducation nationale;

Et en exclusivité, le vendredi soir, nous aurons la chance d’avoir avec nous Philippe Nicolas , enseignant trappeur, qui nous partagera au travers d’images, de vidéos, ses expériences d’expéditions en pleine nature avec ses élèves !!
Philippe Nicolas : Professeur des écoles au pied de la plus grande barre d’immeuble d’Europe, à Gennevilliers, depuis douze ans, et docteur en Sciences de l’Education, Philippe Nicolas admet sa formidable dépendance vis-à-vis de la nature sauvage… Sa pédagogie d’enseignant-trappeur « À l’école des éléments », reconnue par l’académie, se construit selon un processus en deux étapes : faire en sorte qu’il se passe une réelle rencontre entre l’enfant et la nature afin que l’enfant devenu adulte, vive pleinement son lien avec celle-ci;
Programme de la rencontre :

Programme 3ème Rencontre Montauban


Nous serons accueilli par l’espace du V.O. situé 1899 chemin de Paulet -82000 Montauban, pour les conférences et ateliers en journée, et la projection du vendredi soir.


Pour les hébergements. Le lieu ne possède malheureusement pas de possibilités d’hébergement.

Afin de pouvoir vous organiser entre vous, un évènement de covoiturage a été créé sur le site Movewiz. Pour retrouver l'évènement, cliquez ICI
Pour vous inscrire


Rencontres Nationales Précédentes


La 2nde rencontre a eu lieu à Lyon (69) les 2 et 3 février 2019



image facilitation1_se_reconnecter.jpg (1.2MB)
image institutions_education_collectivites.jpg (2.3MB)

image fondation_terra_symbiosis.jpg (2.1MB)
image corps_espace_architecture.jpg (1.8MB)

image Changerlescoursdecole.jpg (3.0MB)
image Uneformationaccessiblepourtous.jpg (3.0MB)
image BackToTheTree.jpg (2.6MB)


La vidéo de la rencontre :


Un résumé des ateliers en sous-groupes du samedi après-midi.
Trois questionnement sont ressortis des échanges de notre 1ère rencontre qui a eu lieu en novembre dans le Var.
  • Comment repenser les architectures en milieu éducatif pour remettre l'enfant au coeur du vivant ?
  • Impulser, mobiliser pour une connexion à la nature,
  • Créer des formations pour se reconnecter au vivant.
Après un bref retour des échanges de novembre, les groupes se sont vus proposés de déterminer 3 freins qui empêchent la libération de l'action, puis ont été invité à proposer des actions envisageables pour lever ces freins, et proposer les acteurs à solliciter pour réaliser ces actions.
Pour lire les résumés, cliquez sur les accordéons ci-dessous.

Les freins :
- Méthode montage
- Pas de construction collective
- Pas de place pour initiatives parents
- Placage de projets
- Parents
- Sécurité, responsabilité enseignants
- Règlements scolaires
- Autres règlements, notes
- Établissement recevant du public
- Problématique d’assurance
- Principe de précaution pour gérer la question des risques
- Vigipirate sur tous les espaces publics + PRS

Propositions :
- Vérification des textes : mettre en ligne des synthèses sur ce qu’il est possible de faire au niveau règlementaire (cf Réseau Ecole et Nature)
- Attention aux aires de jeux soumises à des règlements trop lourds -> on en créé sans les nommer ainsi et on peut faire des choses
- Actions citoyennes collectives qui désobéissent et qui s’ouvrent : reprise de pouvoir
- Réinterpréter les règlements, les questionner par des actions
- Entretien : -> cher en terme de calcul économique
  • -> « propre »
  • -> Et les temps hors école

Les possibles :
- Implique les citoyens (enfants, parents, associations) en plus des espaces verts des collectivités
- Apporter un financement citoyens/parents et/ou Etat pour permettre un investissement sur les espaces verts. Ex : poulailler quand l’établissement est fermé.
- Mettre en oeuvre des espaces semi-naturels qui vivent leur vie
- Partage des espaces « verts » potagers : dans l’enceinte de l’école ou accessible à tous ?
- Si on reste dans l’espace école, on gère à l’échelle du territoire : hors temps scolaire. Aide pour organisation et financements par communes pour faire intervenir d’autres acteurs : associations, acteurs insertion, professionnel éducation nature, etc.

Les principaux freins d'une inclusion de la nature dans l'éducation :
-la réglementation qui limite les opportunités de sorties, d'improvisation, et qui monopolise le temps avec des programmes pour l'éducation nationale...
-l'argent, les budgets pour se faire accompagner par des experts de la nature
-la distance aux espaces de nature quand on est en ville

Pour chacun de ces freins qui ne sont pas tous cités, des pistes ont été relevées

-Sur la réglementation, le réseau école et nature travaille actuellement à un rassemblement des textes de lois afin de les rendre accessibles. Et pour les programmes, la Salamandre rend accessible pour toutes les dimensions du programme des activités nature permettant d'acquérir des compétences scolaires au dehors!
-Les budgets sont un soucis qui peut se contourner soit en faisant appel à des fondations, soit en mobilisant des réseaux comme les CPN ou Graines. De plus, le réseau école et nature met à disposition des fiches activités http://reseauecoleetnature.org/fiches.html Aussi chacun peut déjà se mobiliser et mobiliser les réseaux existants!
-Pour la distance avec la nature, plusieurs pistes ont été soulevées, tout d'abord, en voyant la nature comme présente partout, y compris en nous, il est possible de se lancer dans des actions de connexions partout où il y a des gens, et en cherchant bien, on trouve des insectes, des minéraux... Il y a aussi la possibilité de faire venir la nature dans les espaces, avec un bac de jardinage, en invitants des animaux, en participant aux projets de végétalisation des cours d'école... De plus, il est et reste possible d'organiser des classes vertes, des sorties aux bois, de prendre le temps d'aller vers les espaces de nature, même en vivant en ville, cela demande cependant de nouvelles habitudes.

Après un temps pour recenser l’état des lieux, il est proposé au groupe de cibler 3 freins et d’y apporter des réponses / solutions

Freins n°1 : Compétence en communication
Solutions :
- Mobiliser par des professionnels de la communication
- Communication par nous tous :
- Témoigner des résultats et bénéfices en terme de bien-être, de joie. Montrer des exemples.
- Éviter de chercher à convaincre
- Éviter de focaliser sur le négatif
- Collectivement : confronter localement les méthodes de communication. Intelligence collective


Freins n°2 : Absence de volonté institutionnelle
Solution:
- Intéresser et mobiliser les mouvement citoyens : commencer sans institution
- Penser le projet sans les institutions ?
- Inspirer par l’exemple : ailleurs, pays étrangers,…
ex : écoles alternatives, éducation nationale…
- Communiquer via des témoignages sur les initiatives qui fonctionnent

Freins n°3 : Diversité des motivations du public des formations
Solution : Variété
- Partir de la où en est la personne, quels sont ses besoins
- Pas une seule méthode : petits pas : outils à partager
- Expérience à partir du corps
- Motivation - curiosité : ne sent pas jugée mais actrice
- Mesure des résultats pour la personne.

Proposition :
Accompagnement : Formation / Sensibilisation
  • Pour tous / Certains Pros, élus, enfants, parents, éducateurs
    • Partout / Sur un territoire
      • Donner envie / « Obliger »
Créer un accompagnement qui donne envie à tous de se reconnecter à la Nature



La 1ère rencontre a eu lieu à Saint-Maximin-La-Sainte-Baume (83) les 2, 3 et 4 novembre 2018

Une petite vidéo de notre 1ère rencontre :

Dates des prochaines rencontres à noter dès maintenant:


Les 3 prochaines Rencontres Nationales :
  • 3, 4 et 5 mai 2019 à Montauban, en partenariat avec la MAIF et en lien avec les ESPE.
  • 15 et 16 juin 2019 à Paris.
  • Nous serons également le 25 mai 2019 à Angers pour une Table ronde Colibris " De l'éducation à l'environnement à l'éducation à la reconnexion à la Nature, de nouveaux métiers à créer ?" - dans le cadre des 1ères Rencontres Nationales d'Écologie Profonde "(R)éveiller la relation de l'humain avec la nature" - du 24 au 26 mai 2019 - Anjou (49)
Entre chacune de ses rencontres, environ une fois par mois, vous sera proposée une webconférence en ligne avec un expert clé, sur l’une des questions traitée par cet atelier.






D’ores et déjà, nous vous invitons à vous inscrire à cet atelier sur ce wiki afin de vous envoyer toutes les informations nécessaires pour nous rejoindre.

S'inscrire à l'atelier


Intentions de cet atelier


À partir de novembre, et jusque juin 2019, l'Agora des colibris se mettra au service d’un chemin de transition éducative favorisant l’autonomie des jeunes.   En partenariat avec Le Printemps de l’Éducation, Ashoka, Terra Symbiosis, la MAIF, les ESPE et plusieurs réseaux éducatifs locaux, nous vous proposons de réfléchir sur la question de la reconnexion à la nature, facteur d’épanouissement, de liens et d'inclusion sociale. 

En effet, l'éducation est un vaste sujet qui ne peut pas être abordé intégralement en 6 mois. C'est pourquoi, nous avons décidé de concentrer notre première réflexion sur la question de la reconnexion à la nature, facteur d’épanouissement, de liens et d'inclusion sociale.

image WikiAgoraEducation2.png (0.3MB)
Sujet d'actualité, en lien avec la multiplication des écrans, la vie en villes, les rythmes de vie effrénés de notre société et éloignés des cycles naturels, et c'est particulièrement le cas pour nos enfants. Trop souvent coupés de nos sens et de nos émotions, nous nous retrouvons amputés de nos capacités à créer, oser, expérimenter. Aussi, cette reconnexion à la nature et au vivant constitue un levier puissant pour « faire humanité » et construire un projet de société commun, au-delà et grâce à nos différences.


Mettre en lumière des initiatives de terrain pour favoriser leur essaimage et optimiser leur portée
Nous souhaitons inspirer enseignants, parents, directeurs, élèves,.., toutes les structures éducatives, à mettre en place des initiatives de la transition au sein de leur établissement. Ceci, quelques soit leur appartenance : ministère de l’Éducation Nationale, ministère de l’Agriculture, ministère des Solidarités et de la Santé, publics ou privés, pédagogie classique ou complémentaires ou un mixte de plusieurs, structures de l'Éducation à l'Environnement et au Développement Durable, etc.

Dans cet objectif, 4 établissements scolaires, déjà engagés dans la mise en oeuvre d’actions favorisant la transition du système éducatif, présenteront des initiatives concrètes qui, malgré les obstacles rencontrés, fonctionnent. Ce partage d’expériences et d’outils se fera au travers de fiches assez détaillées, nommées « Ils l’ont fait, c’est possible ! ». En retour, nous vous inviterons à partager les vôtres via le tout nouveau site du Printemps de l'Éducation et ainsi inspirer d'autres structures.


S’unir et coopérer pour réfléchir ensemble
Que vous soyez expertes ou experts du sujet, parents ou pas, porteuses ou porteurs de projets, enseignantes ou enseignants, élèves, ou une association du domaine, vous êtes toutes et tous invités à partager votre regard, votre vision et/ou vos expériences afin de formuler ensemble des propositions ou tout simplement essaimer des possibles.

Ce nouvel atelier de l’Agora Éducation alliera à la fois des rencontres en présentiel, qui seront au nombre de quatre, et des échanges à distance.







image PrintempsdelEducationLogoHCbaselineBDEFWEB.jpg (55.4kB)
image logo_Fondation_Terra_Symbiosis_RVB.jpg (0.5MB)