Qu'est ce que les monnaies locales, citoyennes et complémentaires ?
À quoi sert le Sol-Violette ?
Comment expliquer le concept autour de moi ?

On vous dit tout ici !


Page en cours de finalisation



Les monnaies complémentaires ont une longue histoire… Elles semblent avoir toujours été présentes en parallèle des monnaies officielles afin d’assurer l’équilibre économique. On en retrouve des traces en Égypte antique, au Moyen-âge ou plus récemment en Autriche suite à la crise de 1929. Il en existe de nos jours de tous types aux quatre coins du globe.

Une monnaie locale est une monnaie destinée à n'être échangée que sur une zone géographique définie et cohérente. Cela permet d'être au plus près des spécificités du territoire, d'avoir une échelle qui a du sens et qui permet de créer du lien, mais aussi de dynamiser l'économie locale en y faisant circuler la richesse.

Une monnaie complémentaire est une monnaie qui n'a pas vocation à remplacer l'Euro, mais à venir en parallèle. En effet, les devises traditionnelles peuvent avoir leur utilité, notamment pour les échanges sur des espaces économiques étendus. Cependant, elles ne sont pas au service du vivant et sont totalement déconnectées de l'économie « réelle ». Ainsi, plus de 95% de la masse monétaire existante en euros ne circule que dans les circuits bancaires et spéculatifs.

Une monnaie citoyenne est une monnaie par et pour les citoyen-ne-s, tout simplement !

Retrouvez plus de détails sur les différents objectifs et utilités ci-dessous.


Lancé en 2011, le Sol-Violette a été une des premières expérimentations de monnaies locales, et a permis la multiplication de ce type d'initiatives dans les années suivantes.

Interview du co-fondateur et conseiller municipal de Toulouse délégué à l'Economie Sociale et Solidaire (2008-2014), en 5 parties :
Partie 1 ; Partie 2 ; Partie 3 ; Partie 4 ; Partie 5

Film de 50 minutes réalisé par les Zooms Verts : Sol-Violette, l'éclosion d'une monnaie

Reportage de France 3 sur les débuts du Sol-Violette (2011)

Si vous vous posez des questions précises sur le Sol-Violette (histoire, évolutions, chiffres, ...), vous pouvez consulter notre très complète Foire Aux Questions .

Le Sol-Violette est un moyen de résister au système financier tel que construit actuellement. En effet, il s'agit de sortir d'un modèle spéculatif en réinjectant la masse monétaire dans l'économie réelle, à l'échelle d'un territoire. Comme la richesse se créé à condition que la monnaie circule, différents paramètres ont été pensé, notamment la fonte (perte de valeur après 3 mois d'inutilisation pour éviter la création de stock) et la fuite (prélèvement d'une contribution si les professionnels reconvertissent afin d'encourager la circulation des sols au sein de notre réseau local).

Utiliser la monnaie locale permet également de sortir des euros du système bancaire traditionnel et d'ancrer la richesse dans l'économie réelle. À chaque nantissement (conversion), nous sommes contraint par la loi de placer les euros correspondant sur des fonds de garantie, afin d'avoir la capacité de reconvertir la masse monétaire en circulation si besoin. Au niveau du Sol-Violette, nous avons choisi de travailler principalement avec le Crédit Municipal de Toulouse, ainsi qu'avec le Crédit Coopératif. De cette façon, notre fonds de garantie permet notamment le financement de prêts à des toulousain.e.s en situation d'exclusion bancaire. Ainsi, en utilisant la monnaie locale, nous orientons aussi des euros vers une utilisation qui a du sens !

Nous travaillons actuellement à utiliser une partie de ce fonds de garantie différemment, en l'investissant directement auprès d'une structure locale (par exemple sous la forme de prise de parts sociales). N'hésitez pas à nous contacter si le sujet vous intéresse !

Quelques formulations que nous utilisons :
- Redonnons du sens à nos échanges
- Inversons le rapport de force entre l'Homme et l'argent
- Mettons de l'humain dans nos rapports économiques
- Faisons de l'argent quelque chose de saisissable

Historiquement, le Sol-Violette s'est toujours positionné comme un acteur de la solidarité. Ainsi, nous menons régulièrement des actions dans les quartiers prioritaires toulousains, notamment à travers des partenariats avec d'autres structures (épiceries solidaires, maisons de chômeurs, etc.). L'objectif est de rendre la monnaie locale accessible à toutes et tous, et de renforcer le lien social et la mixité entre nos parties prenantes.

Exemples d'actions mises en place en 2020 :
- Avec des maisons de chômeurs : distribution de sols à des personnes en situation de précarité pour leur permettre d'en expérimenter l'utilisation. Démarche d'éducation populaire avec l'organisation de plusieurs temps d'échange sur cette utilisation ou sur la monnaie de manière plus générale.
- Avec le CSAPA Clémence Isaure : mise en place d'ateliers DIY avec des produits achetés en Sol-Violette pour découvrir une autre façon de consommer, plus économique et responsable.
- Avec des épiceries sociales et solidaires : en réaction à la crise sanitaire et à ses conséquences sociales, mise en place d'un système de bon d'achat en Sol-Violette pour des produits de première nécessité.

Plus d'informations dans la partie vie de l'association
Des groupes de travail pilotent chacune de ses actions. Intéressés ? Devenez bénévoles !

Vidéo réalisée par les services civiques de l'association pour présenter le dernier partenariat :



Cette action a été récompensée par le Prix « Les Généreux - projet le plus solidaire » de l'édition 2020 de Toulouse Impact !
L'enveloppe ainsi obtenue nous permettra de renouveler ce système de bons d'achat en Sol-Violette

image PrixTlseImpact12.png (0.5MB)


La responsabilité de notre modèle économique dans la crise écologique fait aujourd’hui l’unanimité ou presque. Les conséquences de notre aveuglement sont chaque jour plus alarmantes : dérèglement climatique, pollutions, chute de la biodiversité, pandémies… Dans ce contexte, les monnaies locales apparaissent comme un levier incontournable pour orienter les comportements vers une consommation durable et responsable. Monnaies « vertes », nous incitons nos adhérents à privilégier les circuits courts et des acteurs économiques plus respectueux de l’environnement plutôt que des entreprises aux pratiques économiques socialement ou écologiquement non responsables, comme l’agriculture industrielle ou hors sol et la grande distribution.

À travers la mise en avant des circuits-courts et de la limitation de l'utilisation des intrants, nous encourageons une production responsable. Notre projet vise aussi à faire évoluer les comportements des usagers, en réorientant les dépenses dans une une consommation écologiquement responsable et soutenable. Enfin, nous venons en soutien à des projets écologiques et solidaires de plus grand envergure, tels que ceux portés par le Collectif du Ramier et par Natures Pradettes .


Depuis son origine, le Sol-Violette a comme ambition forte de permettre une réappropriation citoyenne de la monnaie.

Ceci passe d'abord par un fonctionnement totalement démocratique : nos réunions plénières et les différents groupes de travail sont ouverts à toutes et tous. En privilégiant au maximum les prises de décision au consensus ou au consentement, nous permettons à chacun d'exprimer et de faire prendre en compte son point de vue, qu'on soit utilisateur régulier ou non, soliste ou prestataire, diplômé en économie ou sans connaissance particulière dans ce domaine. N'hésitez pas vous aussi à participer à nos différents temps de construction !

Notre monnaie agit également comme vecteur d'éducation à la citoyenneté économique. En effet, en démocratisant la monnaie, l'accès à celle-ci et à sa gestion, nous permettons à tout un chacun, quel que soit son niveau de connaissance initial, d'acquérir une meilleur compréhension des enjeux économiques et financiers. Nous essayons de développer cette "éducation populaire" en multipliant les espaces d'échanges (stands d'information, temps conviviaux, formations, débats, présence sur les réseaux sociaux, etc.) à destination d'un public le plus large possible (étudiants, personnes en situation de précarité, acteurs de la transition, etc.).

Enfin, le Sol-Violette donne une réelle capacité d'agir aux citoyens adhérents. Nous proposons ainsi à celles et ceux qui le souhaitent des missions de bénévolat diverses et leur permettant d'acquérir de nouvelles compétences (pour devenir bénévole, c'est par ici ). Plus simplement, nous donnons les outils à chacun pour permettre de s'associer au développement de notre projet en en parlant autour de nous. Pour cela, différents supports sont disponibles sur cet espace de documentation !


Au cœur de la synergie entre les acteurs du territoire

Un outil pour les politiques publiques locales

Les questions de l'identité territoriale et du sentiment d'appartenance à un territoire ne font pas actuellement pas partie des priorités de notre association. Cependant, nous souhaiterions promouvoir la culture occitane de manière plus fortement et plus régulièrement, et sommes ouverts à toutes propositions d'action ou de partenariat à ce sujet.

Enfin, les monnaies locales peuvent être au service du concept récent de tourisme participatif. Sur ce point, vous pouvez consulter les résultats de la recherche-action menée par Bihar-Institut des monnaies locales sur l’opération "Vacances en eusko" menée au Pays Basque en 2020.

Pour redonner du sens à nos échanges