Très à la mode en rénovation de salle de bain et esthétique, la douche Italienne est un plus qui va satisfaire les habitant de la maison tout en donnant un confort visuel à la salle de bain. Suivons les conseils d'un artisan rénovation de Perpignan : https://www.climat-bois.com/renovation-maison-appartements-perpignan-66-pyrenees-orientales-devis/

Installation d'une douche Italienne en rénovation



Pour que le résultat soit à la hauteur de vos attentes,
Prévoyez un espace assez large et profond (1,20 m² minimum), pour que l'eau n'éclabousse pas à l'extérieur et des parois pour un format rectangulaire.
Choisissez un revêtement anti-dérapant,
Prévoyez une pente de 1 à 3 cm par m² vers le siphon d'évacuation

Le cuvelage de la douche

En l'absence de receveur, installer une douche italienne suppose de réaliser un cuvelage parfaitement étanche.

Plusieurs solutions sont possibles :
Si les carreaux sont étanches, les joints, eux ne le seront pas. Sans cuvelage, ils vieillissent, se fissurent et laissent passer l'eau. Le cuvelage consiste à imperméabiliser votre sol.
Le cuvelage traditionnel au plomb. Cette solution est coûteuse  puisque qu'elle sera réalisée par un professionnel. Il s'agit de poser une feuille de plomb entre le support en maçonnerie et le revêtement. Les eaux infiltrées sont ainsi recueillis avant d'être évacuées par le siphon.
Le cuvelage synthétique. La solution la plus simple et la moins onéreuse ! Pour les bricoleurs, sachez que les magasins de bricolage proposent des receveurs prêt à carreler pour douche italienne. Le kit d'installation de douche italienne comprend la bonde (avec siphon), les bandes d'étanchéité, et la colle. 
Dans le même genre, le système du fabricant Wedi est une solution intéressante. Ce cuvelage synthétique peut être mis en place par un bon bricoleur. Il suffit d'installer là aussi une plaque étanche synthétique et un receveur prêt à poser.

Le siphon
Un siphon de sol à fort débit est nécessaire pour éviter tout risque d'inondation. Le diamètre de la bonde sera d'au moins 90 mm  et celui des canalisation d'évacuation des eaux usés d'au moins 50 mm.

La pente
Pour faciliter l'évacuation des eaux, il vous faudra réaliser une pente de 1 à 3 cm vers le siphon. Quand la pente n'est pas réalisable, il faut penser à surélever la douche (par la pose d'une marche par exemple).