[CR - Post retour Ciné-échange] Gilles Clément, le jardin en mouvement - 10/04/19

Auteurs (colibris qui ont participé à la création de ce document) : Sophie
Date du document : 10.04.2019 - 18:30
Date (année) : 2019
Date (mois) : Avril
Type de document : Compte-rendu (de réunion ou d'action)
Sujet du document : Communication externe
Le document est-il public ? : Oui
Concerne le rôle : Animation, Communication
Contenu ou description : "
[Retour ciné-échange - Le Jardin en Mouvement]

Merci à tous pour votre participation hier soir à la projection du film Le Jardin En Mouvement !

Ce film inspirant nous a permis un échange intéressant après le film.

?Nous avons entre autre parlé de la poésie du film et la justesse de la démarche du paysagiste Gilles Clément : faire avec et non pas contre la nature. L?image du « jardin planétaire » citée dans le film était très parlante pour beaucoup. « Ensemble, nous décidons que la Terre est un seul et petit jardin ». Cette notion pose les limites de « l?enclos » de quelques milliers de mètres de profondeur et de hauteur dans lequel se joue l?avenir de la diversité dont l?homme fait partie : la biosphère. Cette fine pellicule autour de la planète est notre jardin, dont nous sommes tous les jardiniers. Apprendre à connaître le vivant, c?est comprendre comment exploiter la diversité de ce jardin sans la détruire.

?Nous avons également évoqué le récent amendement (15 Mars) adopté en France concernant la production de pesticides contenant des substances interdites dans l'UE. Cette production avait été interdite en octobre dernier (loi Egalim) à compter de 2022, et vient d?être repoussée à 2025.

?Le film aborde l'interdiction mise en place concernant les PNPP (produits naturels peu préoccupants : Purin d?orties, de prêles, ou de consoudes).
Heureusement, il existe des associations, telles que l'association AsproPnpp (avec J F. Lyphout), qui se mobilisent pour défendre le droit d?utiliser ces produits à la place des engrais et pesticides chimiques.
https://www.aspro-pnpp.org

?Nous avons aussi parlé des alternatives locales qui heureusement existent à Nice, comme le Jardin du Petit Pessicart à l?initiative de l? Association Shilakong, un jardin pédagogique permettant de mieux comprendre la nature grâce à l?expérimentation et la pratique des principes de la permaculture.
https://www.zeste.coop/fr/le-jardin-du-petit-pessicart

? Nous avons enfin découvert l? «opération Mains Vertes» grâce à une personne présente dans la salle et faisant partie de l?association Terre Bleue (terrebleue.org).
Cette opération à l?initiative de cette dernière vise à inciter les citoyens à s?exprimer sur la qualité environnementale de leur quartier, commune, ou ville (traitement des déchets, pistes cyclables?).

Et pour conclure avec les mots de Gilles Clément :
"Un jardin permet l?expression d?utopies politiques, de pensées scientifiques, de rêves vers un autre monde."

A bientôt pour notre prochain ciné-échange qui restera dans le même thème : « L?éveil de la permaculture », le 24 Avril au Mercury !
"