Pekin 2050

Récit :


LE PITCH :PEKIN 2050


Sous les caméras de reconnaissance faciale Axel le long nez visite cette belle capitale libérée de son brouillard permanent qui l’asphyxiait en 2020 grâce à la politique écologique et sans discussion du chef à vie du Parti communiste chinois qui dirige le pays d’une main de fer enveloppée dans un gant confucéen de la grande civilisation chinoise. Axel se rappelle alors les combats de son père en France et en Europe pour obtenir quelques mesures  lalheureusement à la marge face aux urgences de la crise sociale et écologique. Désormais l’Europe est en miettes et totalement dépendante des marchandises qui arrivent par la route de la soie dans les ZUP, zones urbaines protégées. Ailleurs, au-delà du mur électronique, c’est la zone libre des zadistes, des migrants, des vieux écolos, des artistes, des chomeurs qui subsistent grâce aux circuits courts du maraichage en permaculture, des recycleries, accorderies, énergie citoyenne et vélorution….


  Comme au chiapas et au Rojava, ces communautés rurales sont autogérées en économie solidaire et en démocratie directe grâce à leur petit périmètre de vie.


Même si parfois, le comité de sagesse doit intervenir pour éviter les mauvaises habitudes anciennes et leur résurgence dans la captation des pouvoirs par quelques personnes illusionnées par la lumière de leur exercice.


    Au-delà des murs électroniques qui séparent les ZUP des zones libres, les post salariés précaires courrent après les petits boulots horaires en valorisant leur capital de réputation facebook, afin de pouvoir rembourser leurs emprunts .Mais, beaucoup, avec leur revenu d’existence, préparent en secret leur passage en zone libre au sud en préfigurant la création de coopératives s’appuyant sur la valorisation de leurs savoir faire et leur désir de faire de leur vie une œuvre plutôt qu’un travail contraint supporté  grâce à une consommation de compensation au-delà de la nécessaire subsistance..


    Place TIEN AN MEN, en pensant aux massacres sur cette place en 1981 , Axel se demande quel sera l’avenir de l’humanité : L’Asie qui domine, les USA ,et l’Europe morcelées, l’Afrique, la belle Afrique, rongée par la corruption et le pillage de ses ressources, Israel qui pratique l’apartheid vis-à-vis des palestiniens et des arabes israéliens, parqués dans des réserves de non droit….


L’humanité où 40% des espèces vivantes ont disparu, où le Bangla Desh est sous les eaux et les centrales nucléaires de Normandie à l’arrêt, les pieds dans l’eau…Mais l’espoir demeure : les Sioux viennent de gagner leur bataille contre l’oléoduc, et les guyanais ont fait annulé le massacre de la mine d’or et les forages de Total en mer ; le boycott massif de Bayer/Monsanto et de Sanofi les obligent enfin à prioriser la santé des gens plutôt que le profit de court terme des fonds de pension.. Et puis , enfin en France, il est interdit aux conseillers d’Etat et aux hauts fonctionnaires de faire le yoyo entre le public et le privé, conflits d’intérêt à la clef. Leurs revenus plafonnés ont contribué au financement du revenu d’existence. Et tout çà a réduit l’influence des lobbys et la fameuse optimisation fiscale organisée par d’anciens hauts cadres des impôts ou des ministères.


  Un CERASE, conseil européen de résistance  et d’alternative sociale et écologiste a même vu le jour rassemblant des écolos venant de toutes les composantes syndicales et politiques, des humanistes, des artistes, des intellectuels, des entrepreneurs sociaux et des paysans de la CPEA ,confédération paysanne des exploitants agricoles..


  Axel se dit alors que les combats minoritaires de son père et de quelques un(e)s n’ont pas été inutiles et ont ouvert le chemin du bien vivre pour tous et toutes et le sauvetage d’une humanité en péril .


 


Rouen le 24 Juillet 2018


 


Enjeux et thèmes :


Dès 2018 bataille pour le revenu d’existence , la distinction activité libre et travail contraint face à diverses tendances de gauche syndicale, associative voir radicale qui refusait cette perspective au nom de la défense de la valeur travail , du lien entre le travail aliéné , la plus value et le salaire.


 De même toute une discussion dans le champ de l’alternative sur la protection sociale : comment actualiser les acquis du CNR sans donner la main aux assurances privées en embuscade ? Que penser de la CSG ? Est-ce un détournement  d’une cotisation basée sur les salaires et lié au travail ?


La post croissance : faible taux de croissance, illusion du PIB, nouveaux indicateurs de richess, pouvoir de vivre décemment au-delà du pouvoir d’achat monétaire ; quelle prospérité possible sans croissance (Tim Jackson) ?


Face au post salariat précaire élargi par Macron , l’ubérisation, les plateformes….etc…doit-on , à tout pris défendre le travail aliéné et le salariat où penser un post salariat écolo avec pluri-activité choisie (Ingmar Granstedt), réduction du temps de travail contraint, ESS et bénévolat reconnu, ?


Apprendre des peuples autochtones sur l’organisation sociale, la médecine, le rapport à la nature, le municipalisme libertaire…


 


QUELQUES REFERENCES BIBLIOGRAPHIQUES/


La revue Multitudes de Yann Moulier Boutang , notamment sur le post capitalisme et le revenu d’existence européen,


Multitudes de Toni Negri,


Libérons nou des chaines du travail et de la consommation d’Abdennour Bidar ed  les liens qui libèrent


Face au mal de Michel Wieviorka ed Textuel


Le moment Gorz Alain Caillé et Christophe Fourel  ed le bord de l’eau


La commune du Rojava ed Syllepse


Désobéir ed Calmann Lévy  Frédéric Gros


Les nouveaux collectifs citoyens Ivan Matcheff ed Yves Michel


Où atterir Bruno Latour ed La Découverte


Adieux au capitalisme Jérôme Baschet ed la Découverte


Voyages en émergences  Marc Tirel ed fransciscaines


Le temps des investis Michel Fehrer ed la Découverte


Utopies réalistes Rutger Bregman ed du Seuil


Au bal des actifs, demain le travail, SF coordonnée par Anne Adam ed de la Volte


Les intouchables d’Etat Vincent Jauvert ed Robert Laffont


Eloge des mauvaises herbes , ce qu nous devons à la ZAD ? COORDONN2E PAR Jade Lindgaard ed les liens qui libèrent


 


 


 


 


 


 


 


 


Auteur : Jean Pierre Lancry
Mail de contact : Contacter par mail Pekin 2050