Mobilité Sobre


Maison du Vélo

Rêvons un peu !
La maison du vélo serait un lieu dédié à l'usage du vélo; Il pourrait contenir par exemple :
  • un atelier d'auto-réparation de son vélo
  • la location de tandem pour des personnes mal voyantes
  • la location temporaire de vélo
  • la location d'une cariole tirée par un vélo (pour déménager par exemple)
  • une école du vélo pour apprendre à faire du vélo
  • un lieu d'apprentissage de la sécurité en vélo, être vu en vélo
  • un schéma éclaté du vélo pour comprendre son fonctionnement
  • les conseils et bonnes pratiques pour le cyclotourisme
  • un lieu d'échange pour la promotion du vélo et le développement des pistes cyclables

Réparation et achats

image Boite_a_Cycler_La_forge.jpg (32.6kB)
La Boite à Cycler
A l'inauguration de leur local à La Forge à Viroflay le 14 mai 2016 et aussi date anniversaire de l'année 1.
Basé à Viroflay et parfois à Versailles occasionnellement.
Atelier ambulant de réparation de vélo.
Ils vous apprennent à le faire vous même.
Des copains, esprit colibris, des bénévoles en commun, recycler, convivialité, proximité, dans la rue.

Ci-dessous en novembre 2015 devant la bibliothèque.
image Boite_a_Cycler_Mediatheque.jpg (17.6kB)



Associations pro vélo

image Boite_a_Cycler_Mediatheque_2.jpg (22.8kB)

Promouvoir le vélo

S'intéresser à la sécurité
Réparation des vélos
Lobying vers les mairies
Pret de remorque
Déménagement à vélo
Faire l'inventaire des vélos non utilisés dans la résidence. Les récupérer, les réparer, et les mettre en libre service : un velib dédié à la résidence.
Atelier de réparation dans la résidence
Balade en vélo nu à Versailles - manifestation mondiale

image pollution.png (74.4kB)

Auto-partage

Quand vous avez envie d'un verre de lait, achetez-vous une vache ?
Alors, pourquoi acheter une voiture quand vous n'en avez besoin que de temps en temps ?
Votre voiture est le plus souvent sur un parking ?
Vous avez deux voitures, la 2nde sert 3 fois / semaine ?
Pas de voiture mais vous aimeriez en avoir une de temps en temps ?
Vous avez une voiture et il vous arrive ponctuellement d'en avoir besoin d'une seconde ?
Autopartage : Mise en commun d'un véhicule, utilisé pour des trajets différents à des moments différents.
Covoiturage : Usage d'un véhicule par plusieurs personnes qui effectuent le même trajet.
Auto-partage entre particuliers le moins coûteux.
Entre amis, voisins ou proches. Le véhicule appartient à l'un des autopartageurs
Autres solutions
Services d'autopartage : location de voitures entre particuliers via sites spécialisés : Voiturelib, Deways

Concrètement ?
Se mettre d'accord sur les règles de fonctionnement
Signer un contrat
Un conducteur réserve le véhicule, il l'utilise, il note ses kilomètres
On fait les comptes tous les mois ou en fin d'année.
On se lance ?
http://www.developpement-durable.gouv.fr/IMG/pdf/guide-autopartage-entre-particuliers_28_02.pdf

Contactez-moi pour avoir un retour d'expérience concret .
Auto-partage via site commerciaux - location de la voiture d'un voisin ponctuellement Koolicar
http://www.ademe.fr/sites/default/files/assets/documents/tmd126-operation-agglo-sans-mon-auto-cergy-pontoise.pdf

Journée sans voiture à Paris le en septembre
http://blog.velib.paris.fr/blog/2015/03/31/une-journee-sans-voitures-mais-100-velo-a-paris/

"Il y a deux ans , un quartier moyen dans la ville sud-coréenne de Suwon a entrepris une expérience radicale : Pendant un mois, le quartier soudain débarrassé de chaque voiture."
http://m.fastcompany.com/3045836/heres-what-happened-when-a-neighborhood-decided-to-ban-cars-for-a-month

Lettre ouverte : à l'attention du Maire de Versailles
Bonne nouvelle pour nous les amoureux de la bicyclette !
Imaginez pendant toute une journée la ville de Versailles vidée des voitures, plongée dans le silence, sauf le bruit des oiseaux et des freins de vélo.
La Maire de Paris a annoncé la mise en place d'une journée sans voiture à Paris le 27 septembre prochain. Ce jour là, les automobiles restent au garage ! Avant la conférence sur le climat qui aura lieu du 30 novembre au 15 décembre, c'est une opération simple pour lutter contre la pollution dans la capitale. Belle initiative qui rappelle celle qui a lieu tous les ans un dimanche à Bruxelles.
Un événement qui intervient dans le cadre de la Semaine européenne de la mobilité qui se tient chaque année du 16 au 22 septembre.
La lutte contre la pollution est un combat central pour nous les citoyens. Incitons nos concitoyens à lancer des nouvelles idées pour utiliser les transports en commun.
Bruxelles propose depuis déjà 15 ans une journée qui incite à utiliser des modes de transport alternatifs, et jouit d'un grand succès !
Peut être pour une première année qu'il serait envisageable de le faire pour le centre ?
Pour un ou deux quartiers ?

image metro.png (0.1MB)

Permis vélo

Faire passer le permis vélo en CM2 - mai 2016
La ville de Versailles organise des journées de remise des permis vélos à l'adresse des CM2 des écoles publiques en partenariat avec "Velo Versailles".
Animation d'un atelier pendant 30 minutes à l'aide d'un diaporama et de panneaux grandeur nature sur le thème "Comment bien circuler à vélo dans la ville" devant des groupes de 25 enfants.
Les photos servant de support aux situations sont prises à Versailles.
Les thèmes abordés seront notamment :
- Comment rouler dans un Double Sens Cyclable ?
- Comment se réinsérer lors de la fin de la bande cyclable ?
- Comment se prémunir d'un stationnement auto et une ouverture de portière ?
- Comment prendre un giratoire etc...

L'animation aura lieu au centre de loisirs "Les Grands Chênes " Rue Rémont, Quartier de Porchefontaine".
Toute participation, même de 2 h, sera la bienvenue pour aider à animer l'atelier.
Ateliers étalés sur 4 jours réparti en trois créneaux de 1H 30 (trois animations successives de 30 minutes) + 15 minutes de battement.

Tranches horaires 9h-10h30 10H45-12H15 13H15-15H
Du lundi 30 mai au jeudi 3 juin 2016.
Pour participer

Agir

Comment puis-je agir ici et maintenant ?
  • Ne plus avoir de voiture
  • Mettre en oeuvre un contrat d'auto-partage
  • Ne plus prendre l'avion
  • Utiliser le vélo et les pieds
  • Renoncer à certains déplacements ce qui donne du temps pour des activités locales
  • Adhérons à une association locale qui favorise les circulations douces : Velo Versailles,  VeloBuc
  • Participons aux événements locaux en faveur d'une circulation douce
  • Révisons nos modes de transport
  • Utilisons un vélo
  • Investissons-nous dans le Conseil de Quartier pour favoriser la circulation partagée
  • Prendre connaissance du Plan Local de Déplacements (PLD) de votre quartier / ville et demander es comptes http://www.versaillesgrandparc.fr/quotidien/deplacements/plan-local-de-deplacement/
  • Qu'est ce qui est en jeu quand on parle de circulation douce : notre santé à travers une activité physique et à travers notre impact carbone, améliorer la sécurité des déplacements, utiliser l'espace publique pour tous et pas principalement pour la voiture-reine !
  • Rezo Pouce 1er réseau d'Autostop organisé : Pouces d'Yvelines

Charte du vélo


Rédaction d'une charte du vélo

Proposer aux associations et administrations territoriales versaillaises de la signer.
  • SOS : SVR 78 (M. FROIDEVAUX)
  • Association Droit du Piéton (Mme BEGUIN)
  • Versailles Environnement et Initiative (Mme BOISROUX-JAY)
  • VéloVersailles (Mme CLAUDE)
  • ESSOR de Versailles (M. DOMERGUE)
  • SAVE (M. DUCAROUGE)
  • AVH (M. MEURIN)
  • VéloBuc (M. DEZULIER)
  • Associations de Commerçants
  • Associations de quartiers
  • Associations sportives

Communiquer

Otage de votre voiture, adoptez le vélo


Tribune de Olivier Schneider , Président de la Fédération française des usagers de la bicyclette (FUB) 2 juin 2016
Dans journal Libération du 2 juin 2016

Ce ne sont pas les grèves qui handicapent les automobilistes mais bien leur dépendance à la voiture et au pétrole. Le vélo est une partie de la solution pour sortir de cette impasse insoutenable sur les plans écologique et économique.
Certes, le vélo n'est pas la solution pour tous et partout.
Pour autant, la moitié des Français habitent aujourd'hui à moins de 8 kilomètres de leur lieu de travail, une distance réalisable en vélo en moins de 30 minutes sans forcer la pédale. Imaginez une société où une proportion importante des gens capables de faire du vélo pour les déplacements inférieurs à 10 kilomètres, soit environ quarante minutes de vélo, s'y mettaient. Combien de voitures en moins sur nos routes ? combien de tonnes de pétrole économisées ? Si tous les automobilistes en mesure de changer leurs habitudes de déplacement l'avaient fait, les stocks des stations-service auraient été suffisants pour ceux qui ne peuvent se passer de la voiture, du fait d'un aménagement du territoire et de prix de l'immobilier qui éloignent le domicile du travail ou d'une incapacité physique.

Utopie ? Réalité ailleurs en Europe :
plus d'un tiers des Néerlandais et un quart des Danois utilisent le vélo quotidiennement pour se déplacer. Ces pays ne sont pas retournés à l'âge de pierre, ils n'ont pas renoncé à la voiture individuelle, ils l'ont simplement remise à sa juste place pour vivre mieux. Déplacer plus d'une tonne de métal et de plastique pour transporter sur une courte distance une personne, le plus souvent seule au volant, est une absurdité physique et écologique. Opter pour le vélo, c'est refuser cette logique qui dilapide les énergies fossiles, et contribue au réchauffement climatique ainsi qu'à la pollution de l'air. C'est aussi un choix économique : se déplacer à vélo coûte au maximum quelques centaines d'euros par an contre plusieurs milliers d'euros en voiture. Un gain de pouvoir d'achat immédiat qui emporte mieux la conviction que n'importe quel discours. C'est, enfin, un choix de santé publique : en quarante ans, le mode de vie sédentaire a fait perdre 25 % des capacités cardiovasculaires des plus jeunes. Se déplacer à vélo permet d'avoir le minimum d'activité physique recommandé par l'OMS sans avoir à y songer particulièrement.

A moyen et long terme, le développement du vélo modifie l'aménagement du territoire. L'usage du vélo change les habitudes de déplacement. A vélo, on ne fait pas 20 kilomètres pour aller au supermarché, on privilégie les commerces de proximité et donc les circuits courts. L'augmentation significative et continue depuis quinze ans du nombre de cyclistes montre que les comportements évoluent déjà dans cette direction.
Pour autant, faire du vélo un mode de déplacement alternatif crédible à la voiture mais aussi aux transports en commun de plus en plus saturés implique des choix politiques. Des choix politiques qui ont été faits il y a quarante ans par les Pays-Bas et le Danemark, que leur climat froid, venteux et pluvieux ne prédisposait pas à être les pays du vélo. Pour amplifier ce mouvement en France, pays au climat plus favorable, il est urgent pour nos dirigeants politiques au niveau local comme national de prendre le vélo au sérieux. La solution vélo est sous nos yeux, elle est simple, elle est économique et écologique, n'attendons pas la prochaine crise, sociale, économique ou géopolitique pour l'adopter. Tous les cyclistes vous le diront, avec le vélo, la France ira vraiment mieux !



Que voulons-nous en terme de mobilité ?


  • Voulons-nous une technologie salvatrice qui va nous permettre de poursuivre notre course vers l'hypermobilité ?
  • Voulons-nous des grands projets technologiques innovants ?
  • Voulons-nous des conférences, des études d'impact, des cabinets d'études ? des maitrise d'ouvrages de maitrise d'ouvrage de maitrises d'ouvrages ? Des plans de communication ? Et des campagnes de publicité pour nous expliquer en quoi ces investissements sont indispensables et bien conçus ?
  • Voulons-nous des réunions publiques de concertation alors que les décisions sont déjà prises ?
  • Voulons-nous des achats à 60% de terrains fonciers avant même le lancement de l'enquête publique ?
  • Voulons-nous une accélération des temps de trajets ?
  • Voulons-nous aller plus vite, plus loin, et au moindre cout ?
  • Voulons-nous continuer notre pétrolo-dépendance ?
  • Voulons-nous continuer à passer 1 h par jour en moyenne pour aller et revenir à notre travail ?
  • Voulons-nous subir le bruit dans nos rues ?
  • Voulons-nous enfermer nos enfants dans les écoles les jours de pollution ou craindre pour la santé de nos parents agés ?
  • Voulons-nous payer le cout de notre dépendance à la vitesse et à la massification de nos transports ?
  • Chaque jour, 5 millions de voyageurs dans le métro parisien

Ou voulons nous ...
  • une prise en charge et une responsabilisation de chacun ?
  • une modération et une sobriété de nos pratiques ?
  • des solutions de partage et de convivialité ?
  • retrouver le pourquoi et le sens de nos déplacements ?
  • réapprendre à connaître nos voisins avant d'aller à la rencontre des habitants de l'autre coté de la planète ?
  • prendre le moyen de transport le mieux adapté au trajet et au besoin ?
  • améliorer notre capacité à poursuivre nos activités et nos déplacements même en cas d'augmentation des prix du transport et même en cas d'interruption du service ?
  • mieux vivre la convivialité de nos quartiers avec des déplacements piétons ?

Ce sont des choix de vie. Des réponses à ces questions dépendent les solutions. Par exemple : ne plus avoir de voiture : oui c'est possible.
  • Solution alternatives : marche à pied, vélo, autopartage, location de voiture, blablacar, bus, train, transport en commun.
  • rouler en vélo au quotidien : oui c'est possible
  • Zone 30, pistes et bandes cyclables, DSC, higway, circulation douce, priorité, SAS Vélo, partage de la voirie en douceur.
  • utiliser les bus et les cars : pour trajet de proximité et pour trajet inter région.
  • Paris Lille 5 euros
  • parfois la voiture est bien utile voir indispensable : oui : location, auto-partage via société de partage, Auto-lib, auto-partage avec votre voisin,

Pourquoi être prudent vis à vis de certains Grands Projets Technologiques ?
Décision au niveau de compétence local : trop souvent les décisions sont prises, en toute bonne foi, et avec les meilleures intentions du monde, par des personnes qui n'utilisent les moyens de transport en question. Qui n'habitent pas les territoires en question.

Pourquoi aller à pied ou prendre le vélo à Versailles Grand Parc au quotidien ?
  • pour la rapidité des déplacements
  • pour l'exercice physique
  • pour se sentir libre
  • pour évacuer le stress matinal
  • pour éviter le casse-tête du stationnement
  • pour ne pas dégivrer sa voiture en hiver
  • pour décompresser le soir avant de retrouver sa famille
  • pour apprendre aux enfants comment circuler à vélo
  • pour profiter de la nature
  • pour économiser du carburant
  • pour ménager son porte-monnaie
  • pour se préparer à la journée de travail
  • pour dégager du temps à soi
  • pour faire du sport intégré au rythme quotidien
  • pour lutter contre l'obésité
  • pour contribuer à la convivialité dans la rue
  • pour réduire la circulation interne et les problèmes de stationnement
  • pour diminuer la pollution et le bruit
  • pour contribuer à un cadre de vie plus convivial et de type « villageois »
  • pour rencontrer des gens et s'arrêter quand on veut, où on veut
  • pour protéger la zone sociale, la vie locale de nos communes contre les dangers de la voiture
  • pour contribuer au maintien et au développement des commerces et services de proximité
  • pour émettre moins de CO2 - notamment quand le moteur est froid et qu'une courte distance ne permet pas de le réchauffer
  • pour se faire plaisir ...

Inversement, on pourrait se poser les questions suivantes :
  • Pourquoi prendre la voiture pour des courtes distances ?
  • Pourquoi bouger un véhicule de 800 kg pour déplacer 80 kg ?
  • Pourquoi parcourir 2 km en faisant le tour des résidences alors qu'à pied ou à vélo on parcourt quelques centaines de mètres pour arriver à la même destination?
  • Pourquoi se déplacer en voiture pour des conduites d'enfants alors qu'il faut chercher à se garer et faire le dernier tronçon à pied quand même ?
  • Pourquoi conduire les enfants en voiture alors qu'ils vont être assis à l'école toute la journée et qu'un bol d'air matin et soir ne leur ferait que du bien (et à nous aussi) ?
  • Pourquoi leur éviter un exercice physique quotidien alors qu'on parle de la surcharge pondérale comme d'un fléau qui se répand?

Un vélo pliable avec tous les bagages dessus ! http://velobuc.free.fr/download/enjeuxPLDVersailles.pdf
http://www.fubicy.org/